Un couple voit le visage de leur bébé, issu d’une mère porteuse et l’abandonne, le choc !

Pour avoir un bébé, ce couple a eu recours à une mère porteuse. Pourtant à la naissance de l'enfant, ils l'abandonnent.

Source : iStock

La gestion pour autrui (GPA) est communément utilisée aux États-Unis. Comme l’homme et son épouse dans cette histoire, plusieurs couples ont recours au GPA lorsqu’ils ne peuvent pas porter d’enfants. Un grand nombre de couples homosexuels et hétérosexuels sont devenus parents grâce à cette nouvelle méthode de procréation. C’est le cas de ce couple qui voulait avoir leur premier enfant biologique. Mais à la naissance du bébé, le couple a fait le choix de se séparer de celui-ci. Leur rêve de devenir mère et père est brisé.

Ils contactent une mère porteuse

Ce couple a essayé plusieurs fois d’avoir un bébé. Mais toutes les fausses-couches qui ont suivi leur ont convaincu qu’il fallait essayer autrement. C’est pourquoi, cet homme et son épouse engagent une mère porteuse. Elle tomberait alors enceinte par fondation in-vitro. Pour avoir leur premier enfant biologique, cet homme raconte qu’ils ont déboursé beaucoup d’argent en optant pour cette agence de mères porteuses.

Ils ont choisi une femme de confiance pour mettre leur enfant au monde. L’homme explique que « la mère porteuse était une gentille femme qui prenait soin de son corps et avec qui nous nous entendions très bien. » La grossesse s’est bien passée. Le couple avait tellement hâte de voir leur bébé à sa naissance. Mais leur espoir s’écroule dès qu’ils voient le visage de l’enfant.

Source : Pexels

Le test ADN confirme leurs craintes

Le couple est resté perplexe à la vue du bébé.

« Une fois que j’ai vu le bébé, j’ai su que quelque chose n’allait pas, » affirme l’homme.

Le bébé avait des traits totalement différents des siens. Il avait des yeux marron et ses cheveux étaient noirs. C’était évident pour lui qu’il y avait un problème parce que sa femme et lui étaient « blancs, blonds et avec des yeux bleus ».

Ils en parlent donc à leur médecin qui réalise un test ADN. L’examen effectué ce jour-là a montré qu’il n’était pas le père biologique de l’enfant qui vient de naître.

Source : Pexels

La banque de sperme et l’agence de mères porteuses avaient fait une erreur de manipulation des gamètes. Ils ont fécondé l’ovule de sa femme avec le sperme d’un autre. L’attente du couple durant ces neuf mois, s’est évaporé en un instant.

« Nous nous fichons de l’origine ethnique, nous sommes juste contrariés que le bébé ne soit pas le nôtre, s’il était blanc et pas de moi nous aurions été tout aussi en colère. La mère porteuse avait le cœur brisé aussi quand nous lui avons révélé ce qu’il s’était passé, mais ne peut se permettre de garder le bébé, car elle a déjà cinq enfants, » avait déclaré l’homme.

L’agence de mères porteuses et la banque de sperme leur ont proposé une compensation financière. En échange, le couple ne devait ni divulguer l’affaire, ni leur poursuivre en justice. Les époux n’ont pas acquiescé tout de suite. Ils envisagent même une action en justice.

Le couple n’a pas voulu du bébé

L’homme a évoqué son souhait de ne pas garder un enfant qui n’était pas biologiquement le sien. Bien que compréhensible, son choix a fait polémique chez les internautes.

La discussion s’est développée sur un débat pour savoir s’il était juste ou non d’abandonner un bébé innocent. À l’origine, le couple était désespéré de ne pas pouvoir avoir d’enfants. De plus, son épouse était quand même la mère de celui-ci.

Certaines personnes ont soutenu le choix de cet homme

Nombreux ont réagi à la situation.

« Ce n’est pas l’enfant qu’ils voulaient avoir. Ils ont spécifiquement fait appel à la GPA pour avoir un enfant qui était biologiquement le leur. […] Que ce soit juste moralement ou non, c’est un autre débat, et il est très difficile. Mais il semble très clair que personne n’a eu ce qu’il voulait », écrit une personne.

Source : Istock

Ce nest pas tout une autre personne a commenté disant :

« C’est très triste, je suis d’accord avec vous, mais aussi pour le pauvre bébé dont personne ne veut […] mais ce n’est pas la faute des parents. »

Cependant, la majorité des internautes a dénoncé cette injustice à l’égard de l’enfant.

« Le bébé est lié biologiquement à votre femme. Si vous utilisez la biologie pour justifier le fait que vous soyez moralement autorisés à abandonner le bébé, la femme abandonnerait immoralement son enfant, même vous ne considérez pas que c’est le vôtre. Si elle est d’accord pour abandonner l’enfant qu’elle voulait avoir, elle serait complètement futile. Et vous seriez complètement futile de ne pas accepter que l’enfant de votre femme est aussi votre enfant, même si vous n’êtes pas liés par le sang », disait une personne.

Une autre a ajouté :

« Je sais que c’est beaucoup demander, mais ne pouvez-vous vraiment pas trouver une place dans votre cœur pour cet enfant ? Il vous a malgré tout bénis, vous et votre femme, et a besoin d’être aimé comme n’importe quel autre bébé. »

Malgré cette divergence d’opinions, en tant que tuteurs légaux du bébé, le couple a contacté une agence d’adoption. Il pourra alors y recevoir tout l’amour qu’ils ne pourront jamais lui donner.