Prêter votre voiture à un ami peut vous coûter très (très) cher !

Avez-vous déjà prêté votre voiture à un proche ? Très probablement. Cela dit, il se pourrait que vous ignorez ce que cela implique.

Source : iStock

En été, beaucoup de Français empruntent la voiture de leur proche pour partir en vacances. Ce qui peut être pratique, d’autant plus si vous n’utilisez pas beaucoup le véhicule en question. Toutefois, faites attention à ne pas le confier à n’importe qui. En effet, prêter sa voiture à un ami constitue des risques. C’est ce que nous allons voir dans cet article.

Prêter sa voiture est légal

Beaucoup de Français ne peuvent pas se permettre de s’offrir une voiture. C’est un fait. Cela s’explique bien évidemment par le budget et le niveau de vie. Pour remédier à cela, certains décident d’emprunter la voiture de leur proche. C’est d’autant d’actualité, car nous sommes en période estivale.

Souvent, les propriétaires de la voiture acceptent parce qu’ils connaissent la personne et qu’ils lui font confiance. Par ailleurs, c’est peut-être même votre cas. Si oui, nous ne pouvons que vous avertir. En effet, sachez que prêter votre voiture à un proche ou un ami peut vous apporter des représailles.

Il convient tout de même de préciser que cet acte est tout à fait légal. Ni le Code de la route, encore moins les assurances ne sanctionnent le fait de prêter sa voiture à un ami. N’empêche qu’en le faisant, vous vous engagez. Raison pour laquelle vous devez toujours réfléchir à deux fois avant de prendre cette décision.

Les responsabilités du propriétaire

Comme nous l’avons dit, prêté votre voiture à un proche revient à vous engager. En effet, même si un autre conducteur est au volant, la responsabilité revient toujours au propriétaire de la voiture. Du moins, c’est ce que déclare Le Progrès.

« Si le conducteur se fait flasher par un radar, l’amende sera adressée au propriétaire connu du véhicule, à l’adresse indiquée sur la carte grise. C’est au propriétaire du véhicule de prouver qu’il n’était pas au volant à ce moment-là. Il devra adresser une requête en exonération », ont écrit nos confrères dans un article paru en mars 2020.

Autrement dit, si votre ami a violé le Code de la route, c’est vous qui êtes exposé aux amendes, malus et retraits de points. Ce n’est pas encore le pire. Figurez-vous que si la personne au volant commet un accident provoquant des blessés ou des morts, vous serez tenu responsable.

En tout cas, cela arrivera si le contrat d’assurance ne mentionne pas le prêt de la voiture. Dans le cas contraire, vous pouvez souffler. Afin de vous éviter ce genre de désagréments, nous vous conseillons de vérifier certaines choses avant de prêter votre véhicule.

Que faire avant de prêter sa voiture ?

Parfois, penser au pire permet d’éviter des problèmes. Quand un ami vous demande de lui prêter votre voiture, assurez-vous de plusieurs choses. La première est le permis de conduire. En effet, vous serez bien embêté si les autorités découvrent que vous avez confié votre véhicule à un sans-permis.

La seconde est le contrat d’assurance. Vous devez vous assurer au préalable que le fait de prêter votre voiture est autorisé par le contrat. Dans la plupart des cas, il y a des conditions à respecter pour le prêt de voiture.

Toujours est-il que si ce n’est pas mentionné dans une clause, tout n’est pas perdu. Vous pouvez toujours « demander à votre assureur d’ajouter [l’identité du proche en question, NDLR] à votre contrat en établissant un avenant ».

« Il est possible que l’assureur vous demande une contrepartie financière », précise le site gouvernemental.

Par ailleurs, vous avez un large choix en matière de clauses. Parmi elles : Prêt de véhicule sans restriction et Prêt de véhicule avec majoration de franchise. Notons que pour cette dernière, votre franchise sera plus élevée si un sinistre se produisait.

Vous pouvez aussi opter pour l’avenant Prêt de véhicule à un tiers. Celle-ci ne s’applique bien évidemment pas aux conducteurs novices. Bref, tout cela sera bien détaillé dans les conditions générales du contrat.

Pour conclure, nous aimerions attirer votre attention sur une chose importante au sujet des papiers. N’oubliez pas de les donner à la personne à qui vous prêtez votre voiture. Outre les papiers relatifs au véhicule, donnez-lui l’attestation d’assurance. En suivant ces conseils, vous ne risquez pas d’avoir des ennuis.