Coupure d’eau : cette décision très radicale d’un maire pour lutter contre la sécheresse

Pour faire face à la sécheresse et pour économiser de l’eau, un maire a trouvé une solution radicale. À savoir procéder à une coupure d’eau.

Source : iStock

La France fait face à une énorme vague de sécheresse. Cela concerne plusieurs départements, dont l’Ain. En conséquence, il devient nécessaire d’économiser de l’eau. Pour cela, le maire d’une petite commune d’Arboys-en-Bugey propose une coupure d’eau. Et ce, pendant une partie de la journée.

C’est France 3 Auvergne-Rhône-Alpes qui a rapporté la nouvelle dimanche 7 août dernier. Ainsi, les habitants d’Arboys-en-Bugey ne peuvent accéder à l’eau entre 8 h 30 et 11 h et de 14 h à 19 h. Cette mesure fait suite aux restrictions mises en place par la préfète de l’Ain et à l’alerte rouge sécheresse.

Coupure d’eau : une solution qui porte des fruits

C’est pour réaliser des économies précieuses que le maire de cette commune près de Belley a décidé la coupure d’eau. L’élu coupe ainsi le robinet huit heures par jour. À Arboys-en-Bugey, trois sources approvisionnent la commune. Une de ces trois sources est totalement asséchée. Quant aux autres, le niveau est en baisse.

En France, certaines communes n’ont plus accès à l’eau. C’est justement cette situation critique que le maire de cette commune veut éviter à tout prix. Et il semblerait que la coupure générale ait porté ses fruits. C’est ce qu’en tout cas avance le maire. En effet, selon lui, la consommation d’eau a baissé de 10 %.

Coupure d’eau cette décision divise

Toutefois, la décision du maire ne fait pas l’unanimité. Bien qu’il y ait des résultats, il y en a parmi les habitants qui en doutent. Ils avancent que la coupure d’eau pousse encore plus à la consommation. Cela est dû au fait qu’ils devront faire des réserves pour la journée. Une mère de famille dit même que la décision n’est pas adéquate en plus d’être irréfléchie.

Il y a tout de même d’autres habitants qui soutiennent la décision du maire. Ils sont plus compréhensifs. Un Arbignolans dit même qu’« il faut commencer à réagir ». Un propos qui laisse entendre que la situation est délicate. Il ajoute ensuite que « tourner le robinet n’est pas un geste anodin ».

Ils consomment 60 000 litres d’eau par jour

Cependant, l’édile de ce petit village semble convaincu que la coupure d’eau est la meilleure solution. Il se justifie en détaillant la consommation d’eau de ses 640 habitants, par an. Selon lui, ils consomment 60 000 litres d’eau par jour. Une famille consomme donc 100 litres d’eau par jour, soit 120 m3 par an.

Coupure d'eau
© Pixabay

Le maire a ainsi laissé entendre que c’est la raison pour laquelle la rivière est en baisse. En effet, cette dernière baisse de jour en jour selon la municipalité. Le maire veut donc « maintenir le niveau dans les réservoirs ».

« On va essayer de ne pas aller chercher de l’eau chez les voisins », a-t-il déclaré.

Un état de sécheresse historique

Plusieurs villages font face à cette sécheresse et à cette canicule. À Arboys-en-Bugey, en plus des problèmes d’approvisionnement, la pluie ne tombe plus depuis un mois.

À cause de cette absence de pluie, un homme arrose son potager avec de l’eau non potable. Michel-Charles Riera, maire d’Arboys-en-Bugey, suggère de revenir sur d’autres choses. En effet, selon lui, « l’eau, c’est notre première ressource ».

Durant ces derniers mois, la température maximale a dépassé légèrement la normale. Selon Météo-France, depuis le 1er mars 2022, il y a un déficit pluviométrique de 200 mm.

Du point de vue de la pluviométrie, on peut comparer cette année aux années 1976 et 2003. En effet, l’état de sécheresse des sols du département est historique. La coupure d’eau peut-elle vraiment résoudre le problème ?

Les différents niveaux de gravité de sècheresse

Cette coupure d’eau s’applique également dans d’autres départements de la France selon le niveau de gravité maximale de sécheresse. Les heures d’usage sont néanmoins différentes selon le département.

Ce niveau de gravité diffère selon la couleur indiquée et donc l’usage de l’eau aussi. Si la couleur est rouge, cela indique un niveau de crise. L’usage de l’eau se réserve de ce fait pour des choses prioritaires comme la santé par exemple.

La couleur orange est pour le niveau d’alerte renforcé. Ce qui conduit à un renforcement des mesures de restrictions. Cela évitera d’atteindre le niveau de crise. Le niveau d’alerte de couleur jaune restreint l’usage de l’eau entre certaines heures. Le niveau d’appel à la vigilance est en gris.

Si sur la carte un département est coloré en gris, cela appelle à la sobriété et à des pratiques mesurées.