Stéphane Bern effondré : après la mort de son père, il perd un être très cher à son coeur…

Se remettant doucement de la mort de son père, Stéphane Bern vient de perdre une fois de plus un être cher à son cœur.

Source : Getty Images

Stéphane Bern a perdu son père en février dernier. L’animateur a été fragilisé par cet événement. En effet, cet homme a joué un grand rôle dans sa vie. Sa mère aussi. Même si sa relation avec cette dernière n’est pas des plus affectueuses. Cela fait à peine quelques mois que son père Louis est mort. Et voilà qu’il doit faire de nouveau face à une perte d’un proche.

Stéphane Bern : La mort de son père l’a profondément affecté

Survenue en février 2022, la disparition de Louis Bern a profondément marqué son fils Stéphane Bern. Ce dernier le décrit comme une personne élégante, cultivée, curieuse et sympathique.

En un mot, il était « le meilleur des pères ». D’origine polonaise, il est arrivé en France pendant la période de l’entre-deux-guerres et ce dans l’espoir de refaire sa vie.

À 91 ans, cet homme est parti rejoindre sa femme Melita qui est morte en 1992. La star de la télé profite de la disparition de son père pour rendre hommage à ses deux parents depuis Instagram.

«J’ai eu cette chance d’avoir des parents qui ont fait de moi ce que je suis, me donnant tant d’amour, mais aussi m’inculquant la rigueur, la discipline, le don de soi et le sens du devoir. », affirme-t-il.

L’animateur télé avoue avoir été violenté par sa mère

Malgré l’estime qu’il a pour sa mère, il garde des mauvais souvenirs sur son rapport avec celle-ci. Il lui reproche d’avoir été trop sévère envers lui.

Elle a hérité de son père prussien le sens de la perfection. Cette femme était traductrice interprète et parlait quatre langues en même temps, à savoir le russe, l’italien, l’anglais et l’allemand.

Cette mère de famille voulait donc que son fils excelle dans l’apprentissage de la langue. Pour ce faire, elle avait recours à la violence physique.

De ce fait, Stéphane Bern se considère comme un enfant battu. Lors d’une entrevue dans une émission télé, il affirme avoir été agressé en permanence.

Le frère de Stéphane Bern vient de décéder

« Armand, mon cher frère, On s’était jurés qu’on resterait unis pour la vie et la mort nous a séparés ce 6 août. Tu es parti trop tôt, à un mois de ton 60e anniversaire, après avoir lutté courageusement contre le mélanome qui a fini par l’emporter ».

Ainsi s’exprime Stéphane Bern en apprenant le décès de son frère. Ces quelques lignes suffisent d’ailleurs à montrer à quel point le présentateur des « Secrets d’histoire » éprouvait de l’admiration et de l’affection envers celui-ci.

Stéphane Bern ne manque surtout pas de retracer le parcours de cet homme qui a eu son bac à 16 ans et qui a suivi des études en polytechnique. Parmi les qualités qu’il trouve à son frère, l’animateur télé cite entre autres sa pudeur, sa simplicité et surtout son intelligence.

À part son père, Armand fait partie des membres de sa famille qui lui étaient proches. Pour conclure son témoignage sous forme de lettre, il promet à Armand de veiller sur sa famille et d’honorer sa mémoire jusqu’à sa mort.