Une femme sort la nuit et aperçoit deux yeux dans les buissons : elle frôle la crise cardiaque !

Au Texas, une femme sort de chez elle en pleine nuit et trouve un animal dans les buissons. Elle décide de le nourrir et de l’héberger.

Source : iStock

Pour certains maîtres, les animaux de compagnie sont comme des membres de leur famille. Malheureusement, d’autres maîtres ne veulent ou ne peuvent plus s’en occuper et les abandonnent dans la rue. Ces pauvres animaux se retrouvent sans famille et auront du mal à en trouver une. En effet, peu de personnes voudraient adopter un chat ou un chien de rue. Parfois, certains ont la chance de rencontrer une personne comme Jen Edmondson.

Une femme trouve un chien sous sa boîte aux lettres

Jen Edmondson est une femme qui habite au Texas (aux État-Unis). Une nuit, alors qu’elle sortait de chez elle, la jeune femme est surprise par une chose qui bougeait dans les buissons. Un animal avec des yeux tout noirs en est sorti.

Quand elle s’est doucement rapprochée de sa boîte aux lettres, elle réalise qu’il s’agit d’une grosse chienne. L’animal aux pelages blancs avait visiblement besoin d’aide. La jeune femme décide de prendre son téléphone et enregistre une vidéo. Elle l’a ensuite partagé sur Facebook pour essayer de retrouver les maîtres de la chienne.

Jen Edmondson est allé à l’intérieur et est retourné avec de l’eau et de la nourriture pour le toutou. L’animal s’est montré doux et affectueux, ce qui a touché le cœur de Jen. Ce soir-là, la jeune femme a passé de longues minutes à caresser l’animal. Elle a même décidé de le prénommer Gibbous ou Gibbeux en français.

Jen l’a prénommée ainsi parce qu’une « belle lune gibbeuse croissante » brillait dans le ciel le soir où elle a trouvé l’animal.

La femme devient sa famille d’accueil

De nombreuses personnes ont commenté la vidéo en affirmant avoir déjà croisé l’animal dans la ville. La publication sur Facebook n’a pas pu l’aider à trouver la famille de Gibbous. Personne ne savait qui étaient les maîtres de la belle Gibbous. La jeune femme a donc décidé de l’héberger, mais en tant que famille d’accueil.

Elle hésite encore à adopter Gibbous à cause de son autre chien. Jen Edmondson possède déjà un chien âgé. La jeune femme n’est pas sûre si la cohabitation est possible. En-tout-cas, la jeune femme s’est attachée à la chienne.

Gibbous est devenu réconfortant dans la vie de Jen Edmondson. Selon elle, c’est la chienne la plus affectueuse et douce qu’elle n’a jamais pu rencontrer. La jeune femme profite des moments passés avec Gibbous. Cette dernière est aussi heureuse d’avoir une humaine qui s’occupe bien d’elle. Un privilège dont de nombreux animaux ne peuvent pas profiter.

Des animaux domestiques se retrouvent sans propriétaires

En France, la plupart des refuges pour chiens ou chats sont saturés. Dans un refuge dans la Manche, les salariés et les bénévoles qui y travaillent comptabilisent plus d’abandons que d’adoptions. Ces derniers sont surpris du manque d’engagement des propriétaires.

En effet, certaines personnes adoptent un animal à cause d’une envie passagère. Pourtant, les engagements durent sur le long terme puisqu’un chien par exemple vit entre 10 à 15 ans. Si le propriétaire s’en sépare du jour au lendemain, le pauvre animal serait celui qui a le plus à perdre.

Selon la fondation 30 millions d’amis, La France est la championne d’Europe des abandons d’animaux domestiques. Près de 100 000 animaux se retrouvent sans famille dont 60 000 pendant les périodes estivales.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by @cadcie_

L’article 521-1 du code pénal stipule que tout acte de cruauté envers les animaux est passible d’une peine allant jusqu’à trois ans d’emprisonnement. La personne devra aussi payer une amende pouvant aller jusqu’à 45 000 euros.

La nouvelle mesure pour protéger les animaux de compagnie

La loi considère l’abandon comme de la maltraitance animale (sévices graves ou se*uels envers un animal). Si le propriétaire se sépare de l’animal en connaissance de cause et avec des circonstances aggravantes, la peine va s’élever. La punition ira jusqu’à quatre ans de prison et 60 000 euros d’amende.

Si l’animal abandonné meurt, l’auteur de cet acte encourt cinq ans de prison et une amende de 75 000 euros. Pour renforcer la lutte contre l’abandon des animaux, il faut commencer par éviter les achats compulsifs des animaux. Le ministère de l’Agriculture a décidé d’adopter une mesure qui prendra effet très bientôt.

À l’achat d’un animal, les futurs propriétaires devront signer un certificat d’engagement avant de l’acquérir. Les professionnels fourniront des attestations qui vont responsabiliser les futurs propriétaires.

Ces derniers devront s’engager à respecter les besoins de l’animal. L’engagement avec la signature du certificat sera obligatoire pour les acquéreurs.