Retraites : calendrier modifié, cette date à laquelle la revalorisation sera effectuée !

Pour les retraites de base, la revalorisation de 4 % est déjà votée, actée et publiée. Qu'en est-il des retraites complémentaires ?

Source : iStock

Pour booster le pouvoir d’achat des Français face à l’inflation, une loi a été adoptée. La loi sur le pouvoir d’achat attribue des augmentations pour différentes aides. Les retraites de base vont connaître une revalorisation de 4 %. Cela dit, il y a un retard d’un mois pour le paiement de cette aide.

Une chose est sûre, le paiement avec effet rétroactif s’effectuera au mois de juillet. Une question est sur toutes les lèvres : les retraites complémentaires vont-elles suivre le même exemple ? On vous répond à travers 7 questions que la plupart des Français se posent ces derniers temps.

Retraites complémentaires : y aura-t-il une revalorisation ?

Jusqu’ici, aucune hausse n’est à l’ordre du jour. Par ailleurs, Emmanuel Macron lors de sa campagne présidentielle ne parlait pas de cette aide. La raison est simple, l’État n’a pas la main mise sur ce type de retraite.

Contrairement aux retraites de base qui sont contrôlées par le gouvernement, les retraites complémentaires dépassent le cadre du projet de loi sur le pouvoir d’achat. Ces aides sont réglementées par les partenaires sociaux :

  • Pour les entreprises : Medef, CGPME et U2P
  • Pour les salariés : CFDT, CFE-CGC, CFTC, CGT et FO

Seuls ces partenaires sociaux peuvent revaloriser les retraites complémentaires.

Retraites complémentaires : à quand la revalorisation ?

Certes, l’État n’a pas la main mise sur cette aide. Cependant, en tant que subvention, les retraites complémentaires font l’objet de revalorisation tous les ans.

Cette année, la date a été fixée par l’accord national interprofessionnel signé le 10 mai 2019. Une possible augmentation des retraites complémentaires pourra intervenir à partir du 1er novembre 2022. Donc il faut patienter un peu pour le savoir.

Comme chaque année, selon le règlement de l’Agirc-Arrco :

« La décision sera prise courant octobre. »

Source : Pexels

L’augmentation s’élève à combien ?

Pour revaloriser le montant des retraites complémentaires, les règles de l’Agirc-Arrco sont simples. La somme est calculée par rapport à l’inflation du mois de juin de l’année courante. Selon l’Insee, en juillet 2022, l’inflation était à 6,1 %. Normalement, l’Agirc-Arrco devrait faire une augmentation proportionnelle à cette hausse.

Cela dit, il existe une exception :

« Si l’inflation dépasse l’évolution du salaire moyen par tête en France (SMPT), c’est ce chiffre qui est pris en compte. »

Hélas, pour cette année, le montant exact n’est pas encore connu. Avec l’application de cette exception, la marge de manœuvre de l’Agirc-Arrco est de + ou – 0,5 %. C’est-à-dire qu’après avoir calculé l’augmentation sur la base du salaire moyen par tête en France. L’Agirc-Arrco ne peut que l’augmenter de 0,5 % ou soustraire 0,5 %.

En tout cas, une chose est sûre, cette année, la valeur de la réévaluation des retraites complémentaires sera largement inférieure à l’inflation. En clair, elle ne dépassera pas les 5 %. Dommage !

Retraites complémentaires : y aura-t-il un effet rétroactif ?

La réponse est « non ». L’accord national interprofessionnel a déjà fixé que la revalorisation ne débutera que vers le mois de novembre. Les mois qui sont déjà écoulés avant cela ne vont plus être pris en compte.

Source : Pexels

L’Agirc-Arrco a-t-elle les ressources nécessaires ?

Oui, l’Agirc-Arrco en a les ressources. N’oubliez pas que ce régime dispose d’un « trésor de guerre » de 65 milliards d’euros. Un telle somme pourrait payer les pensions de retraite complémentaire plus de six mois même si les salariés ne payaient pas de cotisations.

Combien de retraités peuvent y prétendre ?

Le nombre moyen des personnes à la retraite touchées par cette subvention est de 13 millions. Bien évidemment, ce sont tous d’anciens salariés du privé. En effet, les retraites complémentaires ne s’appliquent qu’aux retraités du secteur privé.

Qu’en est-il des salariés de la fonction publique ?

L’ensemble de toutes les retraites perçues par les salariés de la fonction publique sera revalorisé à hauteur de 4 %. Et ce, que ce soient pour les fonctionnaires ou les agents publics. C’est ainsi parce que leurs retraites sont gérées par l’État.

Rappelons qu’il y a deux sortes de retraites pour les fonctionnaires :

  • La retraite de base ou SRE (Service des retraites de l’Etat) : elle se calcule en fonction du nombre de trimestres de cotisations d’assurance vieillesse
  • La retraite complémentaire ou RAFP (Retraite additionnelle de la fonction publique) : il s’agit d’un régime de retraites par points.

Ce sont ces deux sortes de retraites ont connu une revalorisation de 4 %.