Épargne retraite : 5,4 milliards d’euros oubliés, une partie de cette somme pourrait vous appartenir !

Un nouvel outil a été mis en place depuis le début du mois de juillet 2022 sur le portail info-retraite.fr. Il permet d'identifier les contrats d'épargne retraite à votre nom qui sont passés aux oubliettes…

Source : iStock

De l’argent placé en vue de la retraite qui approche, mais non réclamé. Faire en sorte que chacun puisse retrouver plus facilement les comptes qu’il détient. Et même contacter l’assureur pour débloquer ces fonds. C’est l’objectif de la loi relative à la déshérence des contrats de retraite supplémentaire, votée en février 2021. Un outil permet de savoir si des comptes d’épargne retraite ont fait l’objet de disparition ou d’oublis. Vous pourriez avoir des fonds d’argent mis de côté sans même le savoir. Une nouvelle option déployée depuis le début du mois de juillet sur la plateforme info-retraite.fr permet à chacun de rechercher des placements d’épargne retraite anciens et oubliés.

Des sommes d’argent « oubliées”

Un grand nombre de contrats d’assurance, de comptes bancaires et d’épargne retraite tombent quelquefois en « déshérence ». Cela signifie qu’ils ne font l’objet d’aucune réclamation ni d’aucun versement à leurs bénéficiaires attitrés. Selon un rapport de l’Autorité de contrôle prudentiel et de résolution (ACPR), les contrats de retraite complémentaires non liquidés appartenant à des épargnants de plus de 62 ans représentaient 10,6 milliards d’euros au titre de l’année 2018.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by My PENSION xPER (@mypensionxper)

Pour les détenteurs de plus de 65 ans, ce chiffre descend à 5,4 milliards, et enfin à 1,8 milliard pour les plus de 70 ans. Une somme considérable, dont beaucoup d’épargnants ne se rendent parfois pas compte de l’existence. Et ce ne peut certainement pas revenir au gouvernement de rappeler aux bénéficiaires potentiels que cet argent les attend. Ces sommes importantes tombent donc dans l’oubli. Créant ainsi un tas de comptes d’épargne délaissés et abandonnés

 « Mon épargne retraite »

Depuis le 1er juillet 2022, un outil qui facilite la recherche des comptes en déshérence a fait son apparition sur le portail info-retraite.fr. Ce site reste accessible via FranceConnect, à savoir grâce aux identifiants que vous utilisez de manière habituelle pour vous connecter aux sites des impôts ou à votre compte Ameli (site de l’Assurance maladie).

Il ne reste plus qu’à vous connecter sur la plateforme de service public info-retraite.fr, ou via l’application Mon compte retraite. Ensuite, le processus semble très simple. Il suffit de cliquer sur l’onglet « Mes contrats d’épargne retraite » pour accéder au service en ligne. Ainsi, vous pourrez consulter la liste des contrats à votre nom. Cela permet de ne pas laisser passer des fonds qui pourraient vous appartenir. 

Un communiqué de l’Union retraite nous annonce alors : « Le produit d’épargne retraite qui s’affiche signifie que l’assuré, ou peut-être l’un de ses employeurs, a cotisé auprès d’un organisme privé pour bénéficier d’une retraite supplémentaire. Seuls les contrats non soldés sont affichés ».

Identification des bénéficiaires

Stéphane Bonnet, le directeur de l’Union retraite, a fait une annonce lors d’une interview pour Le Monde en 2019. « De nombreux bénéficiaires ne liquident pas leurs contrats, surtout pour les contrats collectifs, souscrits par l’employeur pour ses salariés et dont ces derniers n’ont pas toujours connaissance ». Il a ensuite ajouté : « On signe beaucoup de papiers quand on intègre ou quitte une entreprise, on ne fait pas forcément attention aux informations sur la retraite supplémentaire ». Cependant, ce nouvel outil n’a pas encore toutes les informations nécessaires à son parfait accès. 

En effet, le résultat reste donc incertain. Dans un communiqué, l’Union retraite fait donc part de certaines informations importantes. « Si le bénéficiaire pensait avoir un contrat, mais que rien n’apparaît sur le service en ligne, il est possible que l’information n’ait pas encore été transmise ou que le bénéficiaire n’ait pas été identifié. Il faudra revenir consulter son compte retraite ultérieurement ». Une campagne de communication qui vise les utilisateurs semble prévue pour la rentrée.