Retraite : cette aide méconnue de 916 euros que les séniors ne réclament pas !

Chaque année, l'État débourse un somme considérable pour le minimum vieillesse. Mais peu de Français y ont recours ! On vous explique.

Source : iStock

Nouveau-né, jeune étudiant, parents, et senior, l’État vous accompagne. Le régime de protection sociale du gouvernement est là pour améliorer votre pouvoir d’achat. Pour les personnes âgées, en plus des pensions de retraite, une aide spéciale vous est accordée.

Il s’agit du minimum vieillesse, dénommé depuis 2006 Allocation de solidarité aux personnes âgées ou ASPA. Cette allocation peut vous permettre de booster votre pouvoir d’achat. Qui sont concernés et comment l’obtenir ? On vous dit tout dans cet article.

Minimum vieillesse : Les statistiques

La Direction de la recherche, des études, de l’évaluation et des statistiques (DREES) a mené une étude en 2016. Ils ont étudié le nombre des personnes éligibles à l’ASPA ou minimum vieillesse et les recettes liées à cette aide. Les chiffres sont assez clairs et affichent beaucoup de manque à gagner pour les personnes retraitées.

Pendant cette étude, la DREES a révélé qu’environ 790 millions d’euros de cette allocation était encore disponible à la fin de l’année 2016. C’est-à-dire que beaucoup de personnes ayant droit n’avaient pas participé. De plus, cette étude ne portait que sur les seniors.

Un autre montant est encore prévu pour les couples qui peuvent en bénéficier. Il est évident que beaucoup de bénéficiaires de cette aide n’y avaient pas recours. C’est un manque à gagner pour les personnes concernées.

« Le taux de non-versement atteint presque les 50 %. Un total de 321 200 bénéficiaires sur 646 800 n’a donc pas pu recevoir leurs droits. Pourtant, les revenus supplémentaires mensuels à gagner étaient de 205 € », indique le rapport de la DREES.

Il va sans dire que cette somme n’est pas négligeable pour rehausser son pouvoir d’achat. Surtout pour certaines familles qui sont dans des situations précaires.

Les conditions pour obtenir le minimum vieillesse

Il y a un certain nombre de conditions pour pouvoir s’inscrire à cette allocation. Voici trois les plus pertinents :

1. L’âge

La première condition est bien évidemment liée à l’âge. D’ailleurs, on ne l’appelait pas « minimum vieillesse » pour rien. En réalité, il faut que la personne soit à la retraite. Ainsi, l’âge minimal pour être éligible est de 65 ans. Cependant, il y a une exception pour les personnes en situation d’invalidité qui peuvent faire leur demande plus tôt.

2. La résidence

Deuxièmement, le solliciteur doit dresser la liquidation de sa pension avec les compléments. C’est important parce que la somme constitue l’une des conditions d’octroi. Il faut préciser que cela concerne uniquement les droits perçus sur le territoire Européen.

D’ailleurs, pour les Français, l’ASPA n’est disponible que pour les seniors ayant habité dans le territoire français au moins six mois dans l’année. Pour les ressortissants d’autres pays, l’octroi n’est pas impossible, mais les conditions sont plus strictes.

Source : Pixabay

3. Les ressources

La dernière condition qui peut déterminer si vous aurez cette aide ou pas est votre ressource. Vu que c’est une allocation, elle est réservée exclusivement aux foyers les plus modestes, voire précaires. Pour savoir si vous en faites partie ou pas.

Voici les plafonds :

  • Pour les seniors seuls, le montant de leurs revenus ne doit pas dépasser la valeur de 916,78 euros par mois.
  • Pour les couples, le montant de leurs revenus est plafonné à 1 423,31 euros par mois.

Cependant, il arrive que les revenus mensuels fluctuent. C’est notamment le cas des indépendants. Dans ce cas, à quel mois de l’année ce plafonnement s’applique ?

En fait, le calcul se fait sur les trois mois qui précèdent le point de départ de l’ASPA. En gros, le premier du mois suivant laquelle vous avez fait votre demande d’ASPA.

Illustration :

Si votre demande a été reçue le 17 août 2022, la date de départ de l’ASPA est le 1er septembre 2022. Ainsi, le plafond sera calculé sur la base de vos revenus du mois de juin, juillet et août.

Source : Pixabay

Comment faire pour obtenir l’ASPA?

Rappelons que 40 % des personnes concernées n’obtiennent pas cette aide. Contrairement aux autres allocations qui sont payées automatiquement, le minimum vieillesse nécessite une demande au préalable. Pour ce faire, il faut vérifier son éligibilité.

Ensuite, il faut télécharger le formulaire avec les nouvelles conditions sur le site officiel du service public ou celui de l’Assurance Retraite. Une fois ce formulaire téléchargé et rempli, il faut l’envoyer auprès de la caisse de retraite habituelle du senior.