Moustiques, lit trop petit… : ce Fort qui a totalement séduit Emmanuel et Brigitte Macron !

Des moustiques à tout va, des lits trop petits, une tranquillité inexistante… La cachette des présidents ne semble pas si parfaite que ça après tout! On vous dit tout!

Source : Getty Images

Une tradition bien ancrée. Depuis les années 1960, tous les présidents de la Vᵉ République ont consenti à ce rituel estival. Passer une quinzaine de jours dans cette retraite située dans le Var. Quelque peu améliorée au fil du temps, cette demeure ressemble plus à un bâtiment militaire rénové qu’à un luxueux palais pour grands et petits. Emmanuel Macron n’a pas fait exception à la règle. En effet, il a fait une pause dans cette résidence avec ses invités les plus prestigieux. Une demeure dont nous vous livrons quelques secrets

Les moustiques sanguinaires

Tout commence en 1964, au moment où le général de Gaulle choisit de s’approprier de manière quelque peu disgracieuse cette maison. Une maison bourgeoise au milieu de cyprès, d’oliviers et de mimosas. Simple convive du Fort Bregançon, il passe une nuit d’horreur dans un lit nettement trop petit pour accueillir les 2 m de sa grande taille. Par-dessus tout, il se fait dévorer par des moustiques sanguinaires toute la nuit. Séduit, de toute évidence, par une vue imprenable sur la Grande Bleue, il décide d’en faire sa résidence d’été. Cependant, il écarte le propriétaire légitime des lieux, le sénateur Robert Bellanger, à l’aide d’une simple lettre. Une manière très médiocre de faire comprendre la situation à quelqu’un. 

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Laurent Hesemans (@laurent_nam)

La résidence présidentielle

La résidence se trouve tellement à l’écart que l’administration de l’Élysée a dû construire une route là où un simple chemin existait jusqu’alors. Les ingénieurs ont compris qu’ils allaient devoir traverser les terres du Grand-Duché du Luxembourg, propriétaire de la maison voisine. Toutefois, cette intrusion n’a pas débouché sur une situation conflictuelle

Valéry Giscard d’Estaing, président de la V République, trouvait la plage trop ouverte aux regards curieux. En effet, en tant que personnalité publique, et surtout président de la République, il devient très difficile de prendre des vacances en toute tranquillité. Alors, il en a fait construire une autre, accessible en empruntant 200 marches. Nicolas Sarkozy, de son côté, n’avait pas forcément envie de gravir ces marches. Il a donc choisi une autre retraite, la propriété de son épouse Carla Bruni au Cap Nègre. Cette dernière, située à deux pas de Brégançon

Le prix de cette résidence et quelques piqûres de moustiques

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Em soutien ♡ (@emsoutien)

Enfin, les photographes équipés de leurs appareils photo se fondent dans la foule de curieux qui entourent le lieu. Pour faire face à ce problème d’intimité, un dispositif de sécurité conséquent a fait son apparition. Plongeurs et bateaux de la gendarmerie encerclent désormais le président et son épouse lors de leurs baignades. Et ce, pour la modique somme de 60 000 euros. Comme le confie l’ancien président de la République François Hollande : « vous vous dites que cela fait cher du bain ».

Alors, pour avoir la paix et tranquillité recherchée en vacances, Emmanuel Macron a fait construire une piscine hors-sol de dix mètres de long en 2018. Beaucoup d’argent pour quelques jours de vacances en intimité avec leurs conjoints. Et ce, pour un coût de 34 000 €. Un prix excessif qui ne dissuade certainement pas les moustiques. En fin de compte, eux aussi veulent prendre des jours de vacances au bord de l’eau.