Canicule : des records de chaleur semblables à 2003 attendus cette semaine, un drame pour la planète

La canicule de 2022 risque de remplacer la canicule de 2003 puisqu'elle pourrait être encore plus violente.

Source : iStock

La canicule de 2003 est connue puisqu’elle était surprenante, très longue et surtout mortelle. Aujourd’hui, les Français ont pris une triste habitude. Celle de savoir qu’ils auront chaud l’été. Les canicules ne sont plus surprenantes, elles sont courantes. Mais celle de 2003 reste encore dans les annales du fait des records de températures qui sont tombés cette année. Malheureusement, 2022 n’a pas dit son dernier mot. Dans les jours à venir, plusieurs records risquent d’être battus.

Retour sur la canicule de 2003

Il s’agit d’un événement climatique d’une ampleur exceptionnelle qui est survenu, dans toute l’Europe, entre juin et août 2003. Au cours de la première quinzaine d’août, ce sont des records de chaleur qui sont battus partout en France. Cette année-là, le printemps avait été exceptionnellement chaud et sec, avec déjà des températures allant jusqu’à 30 degrés fin avril. Ce qui explique la grande sécheresse qui touche la France pendant plusieurs mois. Le mercure atteint et dépasse allégrement les 40 degrés dans plusieurs villes de France. C’est au Portugal qu’un record historique est battu. Le 1er août, il faisait 47.4 degrés à Amareleja, au sud du pays.

La canicule a beau toucher plusieurs pays d’Europe, c’est en France que les records de températures et la durée de la vague de chaleur sont les plus exceptionnels. À l’époque, Météo France le dit : « cette période de canicule dépasse de très loin tout ce qui a été connu depuis 1873 par son intensité et sa longueur tant au niveau des températures minimales, maximales que moyennes« . Si la canicule est si connue encore aujourd’hui, c’est pour sa mortalité. 20 000 personnes perdent la vie en août, en France. Soit une mortalité de 55 %. 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Curieux ! (@curieuxlive)

Une canicule digne de celle de 2003 en France ?

Jusqu’au 15 août, les Français vont devoir s’habituer. En effet, les experts météorologiques le disent. Le soleil va frapper très fort. Le sud sera touché en premier avec des températures qui seront au-dessus des 35 degrés. À Toulouse, il fera même 39 degrés à la fin de la semaine avant que des orages ne viennent, heureusement, rafraîchir l’atmosphère.

Certains départements vont davantage souffrir que d’autres. On pense au Gard, avec des températures moyennes comprises entre 35 et 37 degrés, ou encore aux Cévennes (38 degrés). Dans le sud-est du pays, les habitants doivent se préparer. Les 40 degrés seront sans doute atteints. Les normales de saison vont exploser.

Ces estimations prévoient, en outre, des records de chaleur. Or, certains remontent à l’année 2003. Par exemple, celui du nombre de jours de chaleurs enregistrés durant lesquels il a fait plus de 25 degrés. En 2003, 22 avaient été calculées en août. Pour le moment, la France en compte 25 à l’heure actuelle.  

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Yprevision (@prediorage_fr)

Le médicament à ne surtout pas prendre pendant les fortes chaleurs

Si ces médicaments sont déconseillés en cas de période caniculaire, c’est pour une bonne raison. En effet, ils « sont susceptibles d’aggraver un syndrome d’épuisement-déshydratation ou un coup de chaleur ». L’Assurance maladie vous demande de faire attention et de voir avec votre médecin traitant la démarche à suivre pour éviter certaines complications, comme le syndrome vu ci-dessus, ou encore le coup de chaleur.

Si vous avez des maux de tête ou de la fièvre inhabituels, évitez le paracétamol et l’aspirine. « Le paracétamol est inefficace en cas de coup de chaleur, et l’aspirine peut perturber la thermorégulation de l’organisme », révèle l’Assurance maladie.

En période de canicule, pensez surtout à boire beaucoup d’eau, plus que d’habitude, et même quand vous n’avez pas soif. Il faut impérativement rester hydratés. Évitez de sortir et de vous mettre au soleil entre 11 h et 17/18 h, et ne faites pas de sport la journée, surtout dehors. Vous risquez l’hyperthermie, quand la température du corps semble trop élevée. Si le froid tue, la chaleur peut également tuer. Alors faites attention à vous, et à vos proches. Sortez tôt le matin ou le soir pour éviter les rayons du soleil. Et protégez votre peau si vous devez sortir la journée. La crème solaire est indispensable.