Jean-Luc Reichmann, Benjamin Castaldi, Nagui : voici les salaires démesurés des animateurs !

L’argent est un sujet tabou en France, mais en cherchant un peu on peut trouver les salaires des animateurs télé…

Source : Getty Images

Les animateurs télé sont très prisés, mais on ne sait pas combien réellement, il permet de gagner. Bien que nous sachions que les animateurs télé ne sont pas pauvres, sont-ils vraiment riches ? Nous avons toutes les réponses juste ici. 

Les salaires des animateurs télé

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Benjamin Castaldi (@b_castaldi)

L’argent est un sujet tabou en France. Que ce soit combien on déclare à combien on gagne, c’est mal vu d’en parler. Et dans le monde de la télé c’est pareil. Alors que certains animateurs en parlent assez simplement, d’autres gardent bien le secret. Benjamin Castaldi fait partie de ceux qui en parlent ouvertement. Il déclare même que son salaire était entre 400 000 et 650 000 par saison de Secret Story. Aujourd’hui il le regrette « J’ai fait la connerie à l’époque, j”ai dit combien je gagnais et tout. Je n’aurais jamais dû dire tout ça, parce qu’on vous le reproche”.

Il a aussi évoqué les revenus de l’animateur Nikos Aliagas qui gagnerait environ “27 500 euros par prime” de The Voice. L’animateur ajoute aussi que “À TF1, on sait qu’un prime, c’est entre 20.000 et 30.000 euros hors taxes. C’est un secret de polichinelle. Sur un jeu quotidien, ça va entre 8.000 et 15.000 euros l’émission, hors taxes”. 

En revanche, il existe des nuances dans ce métier. Il y a les animateurs télé et les animateurs-producteurs. Et là, ce ne sont plus les mêmes salaires. C’est encore Benjamin Castaldi qui évoquait le sujet sur C8. Il a alors déclaré « il faut comprendre qu’il y a, d’un côté les animateurs, et de l’autre, les animateurs-producteurs. Quand un animateur produit son émission, il peut vous dire qu‘il gagne 1.000 euros comme animateur alors que de l’autre côté, il gagne 25.000 comme producteur. Il faut vraiment arrêter avec cette énorme hypocrisie”. Dans ce métier, on trouve Cyril Hanouna, Nagui et même Laurent Ruquier. 

Des sommes qui s’élèvent vite

De nombreuses enquêtes ont été menées, que ce soit par Télé 2 semaines en 2017 et 2019 ou même Capital, les rémunérations des animateurs télé ne sont pas comme les métiers “normaux”. En effet, ils ne sont pas payés mensuellement. En fait, les salaires semblent donnés par émission. Ainsi, cela fait toute la différence. Par exemple, Gilles Verdez avait dit en 2019, sur l’émission Touche pas à mon poste qu’il gagnait 600 euros par émission. Mais donc, son salaire dépend du nombre d’émissions qu’il fait.

Si durant un mois, il fait toutes les émissions, alors les sommes peuvent devenir très grosses très vites. En plus qu’il est un des chroniqueurs régulier de l’émission. Il est du même ressort pour Olivier Minne qui semble toucher 2000 euros par émissions de Tout le monde à son mot à dire. Et comme c’est un jeu quotidien sur France 2, on peut imaginer un salaire monstrueux. 

Les émissions quotidiennes

Comme on l’a dit, les salaires étant par émission, les animateurs télé gagnent tout à avoir une émission quotidienne. C’est le cas donc de Jean-Luc Reichmann par exemple. Il anime depuis 12 ans tous les midis les 12 coups de midi. Ce qui lui permettrait de faire des mois à 125 000 euros. Mais le cas de Jean-Luc Reichmann est bien particulier.

Benjamin Castaldi le concède : “Jean-Luc Reichmann est un cas unique, c’est le seul qui, en dix ans, n’a pas perdu un téléspectateur. Toutes en ont perdu, Koh-Lanta, The Voice… Mais lui, il était à 3,2 millions à la première saison et il est à 3,5 millions à la dernière”. Ainsi, l’animateur est aussi très apprécié humainement, ce qui semble être sa recette du succès