« J’ai dormi dehors », Amel Bent face à de gros problèmes financiers au cours de sa vie

Amel Bent a dû dormir dehors avant de monter sur les projecteurs. Dans un numéro de Télé 7 Jours, elle retrace son combat.

Source : Getty Images

Amel Bent n’est pas née avec une cuillère d’argent dans la bouche. Elle a vécu la misère sociale avant de connaître la gloire. Comme elle était pauvre, elle a dû travailler plus dur pour franchir la barrière sociale qui la séparait de ses aspirations. Elle avait de l’espoir de le revendre. C’est ce qui lui a valu sa réussite actuelle. Elle a enchaîné les castings avant de se lancer dans la musique et joue maintenant sur nos écrans. Malgré son planning chargé, la chanteuse a accepté de participer à une interview qui raconte le plus grand tournant de sa vie.

La volonté farouche d’Amel Bent de réussir

Amel Bent Bachir a dû travailler dur pour construire la carrière qu’elle a aujourd’hui. La chanteuse s’est rendu à toutes les auditions qu’elle a trouvées.

« Je courais les castings, car, pour moi, c’était une question de survie, » se confie-t-elle.

Elle a dû « affronter la barrière sociale » pour s’en sortir. Elle avait des problèmes d’argent, ce qui lui rendait la tâche un peu plus difficile.

« Quand tu n’as pas d’argent, c’est compliqué de se lancer, » avoue-t-elle.

Mais ce détail ne lui a jamais empêché d’atteindre ses objectifs. Bien au contraire, elle les a tous bravés. Dans sa chanson « Ma philosophie », elle raconte comment elle avance toujours « le point levé » et dit même « viser la lune ça ne me fait pas peur ! »

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par A M E L B E N T (@amelbent)

Amel Bent raconte en effet qu’elle a connu des épreuves assez rudes lors de sa participation à la saison deux de Nouvelle Star.

« Pour me rendre à mes castings, et notamment celui de Nouvelle Star, sur M6, j’ai pris un train sans billet. J’ai également dormi dehors, » raconte-t-elle aux téléspectateurs.

Bien qu’elle n’ait pas terminé première, mais troisième au concours, elle n’a jamais baissé les bras.

Elle raconte qu’elle a même souffert de racisme. Les gens avaient des préjugés sur elle. Mais tout cela n’a jamais atteint sa volonté de se faire une carrière dans la musique.

De la pauvreté à la gloire

La maman de Sofia et Hana a longtemps dépassé ce cap de sa vie passée. Elle fait maintenant partie des artistes féminines incontournables de l’univers musical français. Ses titres sont devenus des hits.

L’essentiel est qu’elle-même a atteint son idée du succès :

« Chanter, réussir dans le chant, c’est sortir de la misère, » dit-elle avec une grande fierté dans sa voix.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par A M E L B E N T (@amelbent)

Amel Bent est aujourd’hui plus épanouie que jamais. Sa vie privée et professionnelle montrent une femme comblée. Entre sa carrière musicale, les émissions de télévision et son début de carrière au cinéma, tout le monde veut avoir le talent et la force d’une Amel Bent Bachir.

Une histoire qui reflète la vie d’Amel Bent

Amel Bent n’a jamais caché son parcours. Elle n’en a pas honte et en parle toujours fièrement. La brave chanteuse a même accepté un rôle qui reflète à peu près le chemin qu’elle a suivi. Il s’agit de jouer Malika Bellaribi, la cantatrice pour un téléfilm diffusé sur France 2, intitulé Les Sandales blanches.

Amel Bent s’est reconnue dans le personnage qu’elle performait. Elle s’est souvenue de « cet instinct de survie » qui l’empêchait d’abandonner quoi qu’il arrive. La volonté de fer de la jeune femme qu’elle interprétait, était similaire à la sienne.

Elle s’est aussi souvenue de tout le soutien qu’elle a reçu tout au long de son combat.

« On voit aussi, dans le téléfilm, tous ceux qui lui ont tendu la main. Ça m’a touchée, car elles sont nombreuses, et j’en ai croisé, moi aussi, de belles âmes qui m’ont aidée. »

Cette production de Christian Faure l’a vraiment ému. Le producteur a su incarner en histoire les débuts difficiles de la Star.

« Quand tu viens d’un milieu défavorisé, tu as l’impression que tu n’y arriveras jamais. »

Elle se rappelle de cette pensée désagréable qu’elle a aussi combattue. Amel Bent n’a jamais reculé. Ses efforts ne sont pas restés vains. Cette battante qui vit maintenant sa carrière de rêve, montre que le travail acharné paie toujours.