Allocation de rentrée scolaire 2022-2023 : le montant fait tourner les têtes

La rentrée approche, plusieurs parents se demandent s’ils sont concernés par l’allocation de rentrée scolaire. On y répond de cet article.

Source : iStock

La rentrée scolaire 2022 n’est plus qu’à quelques semaines. Plusieurs familles se creusent déjà la tête pour l’achat des fournitures scolaires. Dans le but d’aider les familles modestes, chaque année, l’État verse une aide appelée allocation de rentrée scolaire.

Particulièrement, cette année, dans le cadre de la loi sur le pouvoir d’achat, une revalorisation de 4 % a été mise en place. Le montant s’élève-t-il à combien ? Quand sera-t-elle distribué ? Et quelles sont les conditions d’octroi.

Les montants de l’allocation de rentrée scolaire 2022

Cette année cette prime a été revalorisée deux fois, le premier en début de l’année, c’était une revalorisation de 1,8 %. Ensuite, vu que l’inflation n’a cessé de croître, la revalorisation s’avère insuffisante.

Les députés, lors de la session extraordinaire du mois d’août, ont voté une nouvelle revalorisation. C’est inscrit dans la loi sur le pouvoir d’achat : les montants de l’allocation de rentrée scolaire connaîtront une hausse de 4 %.

De ce fait, voici les nouveaux montants de l’allocation de rentrée scolaire pour cette année. Pour chaque année, cette valeur dépend de l’âge de l’enfant scolarisé :

  • Enfants de 6 à 10 ans : la valeur est de 376,98 € + 4 % (soit 15,08 €), soit 392,06 €.
  • Enfants de 11 à 14 ans : la prime est de 397,78 € + 4 % (15,91 €), soit 413,69 €.
  • Enfants de 15 à 18 ans : le montant de l’ARS est de 411,56 € + 4 % (16,46 €), soit 428,02 €.

Quand arrivera-t-elle dans votre portefeuille ?

Comme chaque année, cette aide est versée à peu près un mois avant la rentrée. C’est donc pour bientôt. Avant de vous donner la date officielle, il est bon de savoir que cette année il y aura deux paiements. D’abord le paiement de l’allocation sans revalorisation et après le paiement tenant compte de la revalorisation de 4 %.

Pour le premier paiement, c’est-à-dire la valeur de la prime sans augmentation, pour les territoires France d’outre-mer précisément la Mayotte et à La Réunion, les redistributions à déjà commencé depuis le 2 août dernier. Pour les Antilles, la Guyane et la métropole, il va falloir patienter un peu. Le paiement débutera le mardi 16 août prochain.

Pour le second payement, celui incluant la revalorisation de 4 %, il n’a pas encore de date officielle publiée, mais c’est prévu pour le mois de septembre.

Allocation de rentrée scolaire : quelles sont les exigences ?

Les aides ne concernent pas tout le monde, c’est prévu spécialement pour les familles qui en ont le plus besoin.

Pour savoir si la famille est dans le besoin ou pas, une des conditions d’octroi est la somme des ressources de la famille dans une année. Bien évidemment ils ne vont pas le calculer sur la base de cette année qui n’est pas encore terminée. Il se calcule sur les ressources d’il y a deux ans, soit en 2020.

Selon le nombre d’enfants à charge, voici les revenus qu’il faut avoir en 2020 pour être éligible :

  • Pour 1 enfant à charge : inférieurs à 25 370 €
  • Pour 2 enfants à charge : inférieurs à 31 225 €
  • Pour 3 enfants à charge : inférieurs à 37 080 €
  • Pour 4 enfants à charge : inférieurs à 42 935 €

Petite précision, pour avoir ces aides votre enfant doit être scolarisé dans un établissement public ou privé. Les enfants scolarisés à domicile ne sont pas concernés. Comme chaque année, cette prime est distribuée par la caisse d’allocations familiales (CAF).

« L’allocation de rentrée scolaire est versée directement par les caisses d’allocations familiales (CAF) ou la mutualité sociale agricole », précise le gouvernement.

Si vous êtes déjà membre de la CAF, il n’y a aucune démarche particulière à suivre. Sauf pour les enfants de 16 à 18 ans qui devraient faire l’objet d’une déclaration de scolarisation à la CAF. Et si vous n’êtes pas encore membre ? Ce n’est pas encore trop tard. Il faut simplement vous inscrire.

Quelles sont les procédures à suivre ?

Pour devenir membre de la CAF, il n’y a rien de sorcier. Premièrement il faut aller vérifier votre éligibilité sur le site officiel de la CAF. Une fois arrivé sur la plateforme, vous n’avez qu’à répondre à quelques questions basiques. Le tout se fait en moins de 5 minutes.

Pour terminer, si vous êtes éligible, il ne reste qu’à fournir quelques documents vous concernant et concernant votre enfant. Voilà, rien de bien compliqué !