Gaspillage alimentaire : voici jusqu’à quand vous pouvez consommer un produit périmé !

Pour lutter contre le gaspillage alimentaire, un supermarché britannique va supprimer les dates de péremption de certains de ses produits.

Source : iStock

Chocolat, fromages, yaourts, biscuits, etc. Certains aliments peuvent être consommés sans danger après la date de péremption. Une étude de l’Agence de la transition énergétique (Ademe) de 2016 met en lumière le niveau moyen de notre gaspillage.

Chaque année un Français jette à peu près 29 kg de nourriture, dont 7 kg d’aliments encore emballés. Beaucoup d’aliments finissent dans la poubelle, le jour même de la date de péremption. Pourtant, quelques jours, voire quelques semaines après cette date, nombreux sont les aliments encore comestibles. Explications.

Gaspillage alimentaire : la solution britannique

Pour lutter contre le gaspillage alimentaire, l’enseigne britannique Waitrose va supprimer les dates de péremption de plus de 500 produits. Le journaliste Nicolas Bidard, présent sur le plateau du « 12/13 », vendredi 5 août, explique le but de cette action.

« Le but : éviter que les clients ne jettent des aliments encore consommables et ainsi lutter contre le gaspillage alimentaire », a-t-il dit.

Selon l’enseigne, si tous les supermarchés faisaient la même suppression, cela permettrait de sauver sept millions de paniers de nourriture. Cette décision a relancé les débats sur la réglementation des dates limites de consommation.

La distinction entre la DLC et la DDM ?

Selon la loi en vigueur, pour la sécurité des consommateurs, chaque produit alimentaire vendu dans les supermarchés doit être étiqueté d’une date de péremption. C’est quoi exactement une date de péremption ? Il y a souvent sur l’étiquetage deux dates différentes. Voici ce que cela veut dire.

La date limite de consommation (DLC)

La date limite de consommation (DLC) est étiquetée par les mentions « à consommer avant le » ou « à consommer jusqu’au » suivies du jour, du mois et de l’année. Elle marque la durée de vie maximum d’un aliment. Dépassé cette date, il n’y a pas d’exception, il est fortement recommandé de ne plus consommer le produit.

C’est souvent la cause de rappel de produit. Autrement dit, les risques d’intoxication alimentaire sont élevés. Dans la majeure partie des cas, les produits qui sont touchés par la DLC sont les aliments frais. On peut citer les viandes, les poissons, les charcuteries, les plats cuisinés réfrigérés, ainsi que certains produits laitiers.

Source : Pexels

La date de durabilité minimale (DDM)

La date de durabilité minimale (DDM), étiquetée par la mention « à consommer de préférence avant fin… » ou « à consommer avant fin… » suivie d’une date plus ou moins précise, est une date informative.

Après cette date, on peut toujours consommer le produit. Il se peut cependant que le goût change un peu. Ne vous inquiétez pas, c’est dû à la perte de quelques nutriments, comme la vitamine. En tout cas, si le changement de goût peut être flagrant, consommer l’aliment ne présente aucun risque pour la santé.

Les aliments concernés par la DDM sont les produits secs, stérilisés, déshydratés, lyophilisés comme pâtes, le riz, le sucre, le sel, la farine et les conserves…

Tout de même, avant de les manger, une petite inspection est nécessaire. Vérifiez que l’emballage ne soit pas gonflé ou bombé. Vérifiez aussi que le produit a un bon aspect, qu’il n’a pas encore changé de couleur ni d’odeur. En cas de doute, évitez la consommation.

Dépasser les dates de péremption ?

Comme on vient de voir tout à l’heure, plusieurs aliments peuvent être consommés après la date de durabilité minimum (DDM). Mais évidemment la durée de dépassement dépend du type de l’aliment. Et de ses conditions de conservation aussi.

Pour vous orienter, voici quelques exemples :

  • Crème fraîche stérilisée (UHT) : consommables jusqu’à 2 semaines après la DDM à condition que le pot ne soit pas ouvert
  • Lait UHT : consommables jusqu’à 2 mois après sans ouverture
  • Fromages à pâte molle : comestible jusqu’à 2 semaines après la DDM
  • Fromages à pâte cuite : peut-être, consommer jusqu’à 2 mois après la DDM
  • Miel, sirop d’érable : impérissable
  • Vinaigre : impérissable

Ainsi, beaucoup d’aliments sont consommables après la date de péremption. Il y a même certains produits alimentaires qui ne périssent jamais. Pour éviter le gaspillage alimentaire, renseignez-vous sur ces aliments. Il y en a encore beaucoup d’autres.

Source ; Pexels

Précaution sanitaire et astuces pour éviter le gaspillage alimentaire

Il vaut mieux de ne pas congeler les aliments dont la date limite de consommation (DLC) est proche, déjà atteinte ou dépassée. La congélation et décongélation accélèrent la décomposition d’un aliment. Si vous avez décongelé un aliment, il est préférable de le finir pour éviter de le recongeler.

Il faut faire attention, les femmes enceintes, les personnes âgées, les personnes immunodéprimées et les enfants de moins de 5 ans, ne doivent pas manger les aliments un jour après la date limite de consommation.