Affaire Jubillar : Cédric accuse un voisin d’avoir fait disparaitre sa femme Delphine !

Alors que Delphine Jubillar reste introuvable, son mari accuse son voisin d’avoir tout orchestré. Découvrez plus de détails dans cet article.

Source : Capture Instagram

Cédric Jubillar n’a jamais été connu pour sa sympathie. Depuis le temps qu’il habite dans la ville de Cagnac-les-Mines, celui-ci est connu pour son mauvais caractère. Beaucoup le décrivent comme un homme qui aime dilapider son argent, s’amuser et provoquer les gens. Aucune trace de sa femme n’a été retrouvée depuis le mois de décembre 2020. Cependant, le suspect à la réputation d’être un grand manipulateur, va aussi accuser son voisin de lotissement. On vous dévoile tout sur l’affaire Jubillar !

Cedric Jubillar accuse un voisin d’avoir enlevé sa femme

Le magazine Libération a relevé le cas d’un couple de voisins que Cédric Jubillar connaît personnellement. Il s’agit d’un ouvrier et de sa femme qui habitent près des Jubillar.

L’ouvrier en question est accusé d’avoir dérobé « une plaque de fer » dans la demeure de ces derniers. La nouvelle campagne de Cédric, Séverine a allégué elle-même ces accusations.

Deux mois après la disparition de Delphine, Cédric Jubillar décide de confronter cet homme en public.

« Je veux savoir où est ma femme ! » insiste-t-il.

Ce faisant, il fait allusion au fait que la plaque volée par cet ouvrier aurait participé à faire disparaître le corps de son épouse. Cédric Jubillar provoque même une dispute à la suite des événements. L’ouvrier décide donc d’enregistrer toute la conversation qu’il passe à son épouse Elena (prénom modifié) avant de le transmettre au magazine Nouveau détective.

Lorsqu’on interroge cet ouvrier sur les faits, il répond dans un PV :

« Vous me demandez s’il a fait courir la rumeur sur le ton de la blague ou s’il était sérieux, je vous réponds que oui, il était sérieux. »

Le journal Libération s’est ensuite posé la question sur le motif qui aurait poussé Cédric Jubillar à salir le nom de cet homme.

La raison pourrait venir du fait que sa femme Elena fût une amie proche de Delphine. Le suspect principal de l’affaire Jubillar aurait toujours méprisé celle-ci.

Elena a toujours fait beaucoup d’efforts pour retrouver un jour son amie. Lors de ces recherches, elle a reproche à Cédric qu’il avait « des bottes un peu trop propres », comme quoi il ne travaillait pas assez pour retrouver sa femme.

Source : Capture Instagram

Affaire Jubillar : son voisin de cellule confirme le caractère manipulateur de Cédric

Selon son voisin de cellule, Marco (un surnom), Cédric Jubillar était un égocentrique qui ne parlait que de sa personne. Il ne ressentait pas de sympathie même pour ses propres enfants.

« Même à l’égard de ses enfants, je ne sens jamais l’amour d’un père. Au contraire, il jure contre son fils et dit qu’il a dû se faire laver le cerveau par les personnes qui s’occupent de lui, » raconte ce dernier.

Il se serait toujours moqué de son entourage : à l’égard de ses enfants, de sa femme, et même de toutes les amies de cette dernière (dont Elena).

Un soir, Cédric Jubillar aurait raconté à son voisin de cellule l’agressivité qu’il a eue envers sa femme. C’étaient des aveux de la nuit où celle-ci n’avait pas encore disparu. Il se serait servi d’un couteau que la police n’a toujours pas retrouvé. Il se serait même moqué des forces de l’ordre à cause de cela.

Marco a prouvé son témoignage par l’intermédiaire de pièces à conviction qui ont beaucoup aidé à faire avancer l’enquête sur l’affaire Jubillar. Par la même occasion, il déclare que malgré le déni de Cédric Jubillar, il sait très bien quel genre de personne, il était.

« Moi, j’étais présent quand il a prononcé ces mots et je peux dire qu’il ne rigolait pas du tout », a-t-il énoncé sur un ton sérieux.

Les spéculations de tout le monde sur l’affaire Jubillar

Depuis l’avancée de l’affaire Jubillar, le mari de celle qui a disparu, a perdu le soutien de tout le monde. L’entourage de Cédric Jubillar le décrit comme un homme agressif, calculateur, manipulateur, provocateur… En tout cas, les vocabulaires ne manquent pas pour démontrer que personne ne l’apprécie.

Les versions d’histoire invoquées par son voisin de cellule et par son voisin de lotissement constituent des points négatifs qui pèsent sur lui. La crédibilité de ce suspect numéro un sera toujours questionnée.

L’affaire Jubillar ne démontre aucune scène de crime directe ni de corps qui permettent directement de prononcer la culpabilité de Cédric Jubillar. Pourtant, ce dernier semble de plus en plus attiré la haine des gens autour de lui. Jusqu’à ce qu’un jugement définitif prononce son cas, malgré tout cela, Cédric Jubillar est présumé innocent.