Cette nouvelle obligation à la rentrée scolaire…

En plus des heures d’EPS, dès la rentrée scolaire, les élèves devront faire face à 30 minutes d’activités physiques par jour. On vous dit tout!

Source : iStock

Lors des campagnes présidentielles, Emmanuel Macron a décidé qu’il instaurerait un quota d’activité sportive à réaliser quotidiennement. En effet, en redevenant président de la République, il compte bien tenir sa parole. Alors, dès la prochaine rentrée scolaire, la nouvelle règle nommée 30 APQ deviendra obligatoire. Donc plus d’activités physiques et sportives dès l’école primaire. Ces 30 minutes d’activités physiques quotidiennes (30 APQ), ne remplacent pas les cours d’éducation physique et sportive (EPS). Cette activité reste un plus pour faire bénéficier d’activités sportives tous les jours.

Les 30 APQ à la rentrée scolaire

Les 30 minutes d’activités physiques quotidiennes ont fait l’objet d’une décision par le président de la République, Emmanuel Macron. Elle sera mise en place dès la rentrée scolaire. Ces 30 APQ se dérouleront lors des journées où les enfants n’ont pas de cours d’EPS. Or, contrairement aux cours d’EPS, cette activité ne nécessitera pas le port d’une tenue de sport. Ce lapse de temps peut se dérouler en plusieurs fois. En effet, elles peuvent se séparer en 3 fois 10 minutes. Que ce soit pendant la garderie, le soir après le dernier cours ou même à l’heure après la cantine. 

Toutefois, ces 30 APQ ne pourront pas se dérouler pendant le temps de récréation. Elles peuvent se dérouler dans la cour de récréation, dans les locaux scolaires ou même dans les lieux bordants l’école. Chaque école aura la possibilité de choisir les activités imposées. Ainsi, elles pourront prendre des formes très variées d’une école à une autre. Alors, à la rentrée scolaire, les enfants découvriront les différentes activités qu’ils feront au quotidien accompagnés de leur enseignant. Cette petite activité journalière propose bien plus qu’un moment de détente. Il a été prouvé que ce dispositif permettra un projet qui promeut la santé des enfants

Promouvoir la santé

Ces 30 APQ ne sont pas justes là pour donner du temps libre aux enfants à la rentrée scolaire. Au contraire, elles sont censées motiver les enfants à apprendre. En effet, les activités ont pour but de favoriser le développement physique et mental. Ainsi que les capacités motrices et aptitudes physiques complexes. Pour le Comité d’organisation des Jeux olympiques de Paris 2024 (COJO), cette activité s’inscrit dans le cadre du programme Génération2024. En effet, elle privilégie le développement de la motricité et des compétences physiques des enfants, et contribue ainsi à leur offrir la possibilité de découvrir les disciplines olympiques et paralympiques. Tout ça dès la rentrée scolaire !

 

View this post on Instagram

 

A post shared by laura (@crpe2023_laureg)

Il a été prouvé que l’activité physique contient un lien fort avec la capacité d’apprendre. Alors, en incluant 30 minutes de sport dans le quotidien des enfants, ils restent en bonne santé. Ceci fera qu’ils pourront mieux apprendre à l’école. Rester en bonne santé constitue un prérequis fondamental pour un bon apprentissage. Cette initiative relève de la démarche École en santé, qui fédère toutes les actions éducatives. Mais également, tous les dispositifs pédagogiques de promotion de la santé dans le projet d’établissement. Le dispositif représente un cadre flexible fondé sur la contribution volontaire. Il ne prétend pas imposer un modèle uniforme ou restrictif à toutes les écoles dès la rentrée scolaire. En effet, il propose des lignes de conduite, des outils et des exemples.