Voici les pires saucissons vendus en supermarché selon « 60 millions de consommateurs » !

Les Français raffolent des saucissons. Et si certains leur rendent bien, d'autres ne respectent pas leurs promesses.

Source : iStock

Avec le vin et la baguette, le saucisson fait partie de l’exception culturelle française. C’est l’un des produits qui manquent le plus aux expatriés. Il faut dire que le bon saucisson est indispensable lors des apéros entre amis ou en famille. Mais encore faut-il choisir le bon saucisson. Car la qualité n’est pas toujours au rendez-vous. C’est du moins ce qu’a déduit 60 millions de consommateurs qui a donné une note sur 20 à plusieurs saucissons mis en vente dans les supermarchés.

Tout n’est pas bon dans le saucisson 

C’est le triste constat fait par 60 millions de consommateurs. À vrai dire, on s’en doutait. Le magazine s’est penché sur la question des saucissons mis en vente. Et malheureusement, certains ne tiennent pas leurs promesses. Trop salés, trop gras, ils ne méritent pas une bonne note. Trois produits, notamment, sont mis en avant par le magazine. Avec une note de 11/20, les minisaucisses sèches pur porc de Carrefour et le saucisson pur porc de Casino sont les mauvais élèves. Le saucisson sec blanc de Carrefour ne doit pas faire le malin, lui qui hérite de la note de 11.5/20.

Si la qualité n’est pas au rendez-vous du côté des produits cités, ne vous en faites pas, certains ont obtenu une belle note. On pense évidemment aux minisaucisses des Roches Blanches qui ont eu la meilleure note : 15/20. Le saucisson sec de BioCoop et le saucisson sec pur porc bio de BioCoop s’en sortent très bien également avec respectivement 14.5/20 et 14/20.

Si vous avez vraiment envie de manger du saucisson, alors vous savez vers quels produits vous tourner.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Sandra Duarte (@mangecbon)

Les arnaques aux saucissons : comment les éviter

Le saucisson est généralement la star de vos étés. On le retrouve souvent dans les marchés. L’été, de nombreux français en profitent pour faire des marchés qu’ils ne font pas le reste de l’année, tout simplement, car ils sont en vacances et qu’ils ont le temps. Mais attention, certaines arnaques de plus en plus courantes peuvent gâcher votre plaisir. 

Le saucisson est évidemment visé par ces arnaques, lui qui est acheté en masse. Les vacances sont nombreuses à espérer trouver des bons saucissons, de bonne qualité, au meilleur prix. C’est pour cela qu’ils déambulent dans les rayons des marchés. Il est de nature publique que les prix proposés sont généralement plus chers qu’en grande surface. Tout simplement, car ce sont des produits frais, qui viennent directement de producteurs locaux, et pas de grandes industries. Mais parfois, certains prix tapent à l’œil. Or, ils sont mensongers.

« Trois saucissons à 10 euros présentés comme des produits du terroir ? Ce n’est tout simplement pas possible, nous indique Stéphane Malandain, coauteur du livre Éloge du saucisson (éd. du Dauphin, 2014) et directeur de la société Saucissons Roches Blanches en Seine-Maritime. Méfiez-vous d’un saucisson en viande fraîche et boyau naturel vendu en dessous de 30 euros/kg. Je dirais même : tournez les talons« .

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par @maison_rafalyne

Les arnaques existent depuis toujours 

Cela n’est absolument pas nouveau. Le magazine Capital en parlait déjà, en 2013, dans un article, afin de prévenir les consommateurs concernant les dangers des marchés. « Prix gonflés, produits importés estampillés « terroir », préparations industrielles vendues comme « fermières »… les pièges épargnent peu de stands. Pourtant, pour le fraudeur pris la main dans la confiture, la sanction peut s’avérer douloureuse ». Certains vendeurs sont d’ailleurs condamnés par la justice. À Ajaccio, un vendeur de couteaux est condamné à payer 5 000 euros d’amende pour avoir fait passer des lames bas de gamme pour de l’artisanat corse.

Pourquoi ? Pour vendre les produits plus chers, tout simplement. Les acheteurs sont prêts à payer le prix fort s’ils sont persuadés que la qualité est au rendez-vous. Or, quand les produits viennent d’agriculteurs locaux, de petites entreprises spécialisées (…) cela donne envie.

Une autre arnaque, celle faite par un fromager qui a été condamné. Ce dernier parcourait la France pour vendre des fromages dits locaux. Mais ces derniers n’avaient de local que le nom. En effet, ils étaient tous issus de la fabrication industrielle. C’est une arnaque très répandue, nous indique Capital.