Pensions de retraites 2022 : découvrez tout ce qui vous attend !

1,1 % au début de l’année, 4 % au mois de juillet, les pensions de retraite ont connu deux revalorisations cette année. On fait le point.

Source : iStock

On l’a tous senti, les temps sont durs. Ce n’est plus un secret, en France l’inflation fait rage, le pouvoir d’achat des citoyens est au plus mal. Pour y remédier, les députés et les sénateurs cherchent des solutions à l’Assemblée Nationale.

Après des jours de débats houleux, la loi sur le pouvoir d’achat a fini par être votée. Nombreuses sont les mesures prises dans ce nouveau dispositif. Ce qui nous intéresse aujourd’hui, c’est la mesure sur les pensions de retraite.

4 % de plus pour les pensions de retraite de base

Anciens employés du privé et du public, tous ceux qui ont droit aux retraites, réjouissez-vous. L’État a mis en place une réforme. Pour rappel, début 2022, les pensions de retraite ont connu une augmentation de 1,1 %. Des mois ont passé et l’inflation a mis à mal le portefeuille des seniors et l’ensemble de la population.

Par conséquent, 1,1 % d’augmentation ne suffit plus. Heureusement, dans le cadre du projet de loi sur le pouvoir d’achat, une nouvelle augmentation a été actée. Cette fois-ci, et ce, depuis le mois de juillet, les retraites de base ont été revalorisées à hauteur de 4 %. Notons que cette revalorisation a un effet rétroactif.

Ce qui fait que cette année la revalorisation des pensions de retraite équivaut à 5,1 %. Cela pourrait ne pas s’arrêter là vu que l’inflation ne cesse pas de prendre de l’ampleur. Ainsi, une possible revalorisation sera faite d’ici à quelques mois. Le ministre de l’Économie Bruno Le Maire l’a promis.

« Il y aura aussi une nouvelle revalorisation parce que l’inflation va augmenter d’ici là », a indiqué le patron de Bercy.

Source : Pexels

Qui a droit à cette nouvelle formule de retraite ?

Bien évidemment, ce sont les retraités qui perçoivent les pensions de retraite. Et ce, qu’il s’agisse de l’ancienne ou de la nouvelle formule. Cela étant, quelles sont les conditions pour percevoir les retraites ?

En France, l’âge légal pour partir à la retraite est de 62 ans. À cet âge, vous n’avez plus besoin d’aller travailler, mais le salaire que vous recevrez chaque mois change d’appellation. Il ne sera plus appelé salaire, mais pensions de retraite. Pour en bénéficier, pendant votre âge actif, vous devez payer certaines cotisations.

En réalité, vous pouvez partir plus tôt, mais pour bénéficier d’une retraite à taux plein, il faut partir à 62 ans. Cela dit, il existe certaines exceptions. L’âge auquel une personne bénéficie d’une pension à taux plein dépend du caractère pénible de l’emploi, de l’âge auquel elle a commencé à travailler, et de sa condition physique.

Quand est-ce que cette nouvelle formule s’appliquera ?

La véritable question est : « Quand cette augmentation impactera-t-elle votre portefeuille ? » Comme la modalité de paiement de retraite l’exige. Le paiement de la retraite du mois X sera payé le 9 du mois X+1.

En plus clair, la pension du mois de janvier est payée le 9 du mois de février. Ainsi, vu que la nouvelle revalorisation commence le mois de juillet, le 9 août prochain, vous toucherez votre pension avec 4 % de plus que la somme habituelle.

Petite précision, si le 9 tombe un week-end ou un jour férié, le versement sera effectué au 1er jour ouvrable précédant ou suivant la date. En tout cas, pour le 9 août, pas d’inquiétude à avoir compte tenu du fait que c’est un mardi.

Source : Pixabay

Les fonctionnaires ont-ils droit à la revalorisation ?

Que vous soyez fonctionnaire ou agent public sous contrat, si vous êtes à la retraite, vous bénéficiez, vous aussi, de la hausse de 4 % de la pension de retraite de base. La pension de retraite de base est la plus élevée des pensions de retraite. Un bénéfice de 4 % est donc assez profitable pour rehausser votre pouvoir d’achat.

Qu’en est-il des retraites complémentaires ?

Cette réévaluation ne concerne que les pensions de retraite de base. C’est pour la simple raison que l’État n’a pas la main mise sur les retraites complémentaires. À rappeler que ce dernier est régi par un régime spécial qui lui est spécifique.

L’Agirc-Arrco est le principal régime complémentaire en France. Il fonctionne comme ceci : pendant les années d’activité, les employés dans le secteur privé paient des cotisations. Ces dernières sont enregistrées à titre de points et font l’objet d’un paiement mensuel au départ à la retraite.

Source : Pixabay

Pour répondre à la question, il se pourrait que les retraites complémentaires fassent l’objet de revalorisation. Toutefois, on ne sait pas encore de quel pourcentage. Il faut savoir que la revalorisation annuelle se fera le 1er novembre, comme chaque année.