Impôts : plus de 10 millions de ménages doivent de l’argent au fisc, c’est la panique !

Des Français dont le prélèvement à la source a été insuffisant ont une dette envers l’État. Ils ont environ 2000 € d'impôts à payer au fisc.

Source : iStock

La nouvelle vient de tomber. Le lundi 1er août dernier, la Direction Générale des Finances Publiques (DGFiP) a publié un bilan. Il s’agit du bilan de la campagne de déclaration des impôts de 2022.

D’après la DGFiP, près de 10 millions de contribuables français devront payer 22,5 milliards d’euros au fisc. Ces foyers ont accumulé des dettes à cause d’un prélèvement à la source insuffisant en 2021. On vous explique tout.

Des crédits d’impôt trop importants

La DGFiP a communiqué le bilan de la campagne de déclaration des impôts de 2022 le 1er août dernier. Et ce, en raison des différences entre les impôts payés et le prélèvement à la source en 2021. Selon le communiqué, 10,7 millions de foyers n’ont pas assez payé d’impôts.

Chacun de ces foyers devra encore payer près de 2000 euros en moyenne. Au total, les foyers fiscaux concernés doivent 22,5 milliards à l’État. La Direction Générale des Finances Publiques a expliqué les raisons de ces endettements.

« Si vos revenus ont augmenté l’an dernier ou si vous avez bénéficié d’une avance de réductions ou crédits d’impôt trop importante en janvier 2022 », pouvait-on lire dans le communiqué.

L’administration fiscale va prélever les sommes à partir du mois de septembre. Si la somme que le foyer doit payer n’excède pas 300 euros, le versement se fera en une seule fois. Selon le communiqué, le premier paiement se fera le 26 septembre prochain.

Dans le cas où la somme dépasse les 300 euros, la DGFiP précise que le versement sera réparti en quatre échéances. Les foyers concernés devront verser les sommes dues à la fin des mois de septembre, octobre, novembre et décembre.

Certains foyers vont bénéficier d’un remboursement.

La Direction Générale des Finances Publiques a déclaré que certains Français recevront un crédit d’impôt. À cause d’une déclaration d’impôts surévaluée, 13,7 millions de foyers fiscaux ont payé un total 11,5 milliards d’euros en trop. L’État a donc restitué près de 840 euros en moyenne aux foyers concernés.

Les contribuables n’ont pas à suivre une démarche particulière pour obtenir ce remboursement d’impôt. La restitution se fera automatiquement. L’administration fiscale s’en chargera par chèque ou par virement bancaire. Le versement des dus a commencé le 21 juillet 2022 et s’est achevé le 2 août dernier.

Cette restitution est en partie pour ceux qui ont effectué certaines dépenses en 2021. Ces dépenses leur ouvrent le droit à des réductions et des crédits d’impôt comme l’emploi de la garde d’enfants ou d’un salarié à domicile.

D’un autre côté, certains bénéficient de ce remboursement parce qu’ils ont été trop prélevés durant toute l’année. Cela peut être le cas de ceux qui ont vécu une baisse de revenus, mais qui ne l’ont pas déclaré à l’État.

Par ailleurs, la DGFiP a déclaré que 14,2 millions de foyers fiscaux ont réglé leurs impôts comme il se doit. Ils n’ont donc aucune démarche à suivre.

Déclaration d’impôt en ligne

Le gouvernement a mis en place le Chatbot AMI pour assister les contribuables dans la déclaration de leurs impôts. Depuis 2020, les Français ont tendance à opter pour les déclarations d’impôts par correspondance.

Ils privilégient surtout les appels téléphoniques. Le bilan de la campagne de déclaration 2022 affirme qu’ils ont effectué près de 4 millions d’appels. En deuxième place, les usagers optent pour les courriels. Le guichet a enregistré près de 2,5 millions de messages.

D’après le bilan, la campagne déclarative 2022 s’est déroulée dans un environnement serein. Les usagers tenaient à poser des questions générales sur les modalités de déclaration, l’accès au compte fiscal ou autres. Ils avaient aussi demandé à être informés sur les conséquences de la déclaration.

L’accueil à distance Chatbot AMI est disponible 24 h/24 tous les jours de la semaine. Cet assistant virtuel est trouvable sur le site gouvernemental des impôts. L’usager peut accéder sur la page d’accueil du site dans la rubrique espace personnel.

Selon le dernier communiqué de la DGFiP, les déclarations d’impôts en ligne auraient connu une augmentation. L’an dernier, 34,5 millions de foyers fiscaux ont suivi ce procédé de déclaration. La majeure partie, soit 88,6 % des foyers français, a opté pour la déclaration d’impôts en ligne. Une augmentation de 2,7 % par rapport au dernier bilan.