Chèque alimentaire : date, montant, bénéficiaires, voici tout ce qu’il faut savoir !

Une aide alimentaire exceptionnelle sera versée aux plus modestes dès la rentrée. Elle s’élève à 100 euros par foyer avec un ajout de 50 euros par enfant.

Source : iStock

Dans l’attente de la mise en place d’un chèque alimentaire pérenne, le gouvernement a prévu cette aide alimentaire d’urgence. Elle ne sera attribuée qu’à des bénéficiaires de certains minimas sociaux. Un foyer percevra donc 100 euros avec 50 euros en plus pour chaque enfant. Cette aide alimentaire exceptionnelle est encore en cours de discussion jusqu’à ce qu’un décret d’application permette son déploiement. Son financement recevra ainsi les crédits nécessaires par l’intermédiaire du projet de loi de finance rectificative de ce mois de juillet.

Qui pourra bénéficier des chèques alimentaires ?

Les conditions d’éligibilité pour recevoir ce chèque se précisent chaque jour. Comme ce dispositif est destiné aux personnes les plus modestes, il sera donc versé aux catégories de personnes suivantes :

  • Les bénéficiaires du minimum vieillesse. (Aspa)
  • Les bénéficiaires du Revenu de solidarité active (RSA)
  • Les étudiants percevant la bourse du CROUS
  • Les étudiants en situation de précarité, plus précisément, ceux qui percevront l’aide annuelle du CROUS
  • Les personnes qui perçoivent l’Allocation adulte handicapé (AAH)
  • Les personnes qui perçoivent l’Aide Personnalisée au Logement (APL)

Cette liste de bénéficiaires n’est pas encore exhaustive. Elle fera certainement l’objet de quelques mises à jour. Un bénéficiaire de plusieurs dispositifs éligibles n’obtiendra qu’un seul versement de ce chèque alimentaire.

Quel est le montant de cette aide alimentaire d’urgence ?

Le montant escompté pour ce chèque alimentaire est de 100 euros par foyer. À cette somme, s’additionneront 50 euros de plus par enfant à charge.

Si ce montant est confirmé, un couple qui élève deux enfants pourra percevoir 200 euros. Ces derniers représentent les 100 euros pour leur foyer et les 50 euros pour chacun de leurs enfants. Les sommes annoncées initialement pour ce dispositif sont donc à la baisse. Au départ, les foyers devaient recevoir 150 euros tandis que chaque enfant devait rapporter 100 euros par ménage.

Au total, l’ensemble de ce dispositif coûterait un milliard d’euros à l’État. Il est moins élevé que la prime Covid de 2020. Cette dernière a été offerte à 4 millions de foyers en France. Mais dans la mesure où cette aide d’urgence toucherait les 9 millions de Français comme prévu, les coûts devraient se rapprocher.

Quand est prévu le versement du chèque alimentaire ?

Le chèque alimentaire a été mentionné pour la première fois en décembre 2020. Emmanuel Macron l’avait informé lors de la Convention citoyenne pour le climat.

La mise en place de celle-ci a connu une longue discussion au sein de l’exécutif. Au mois de juillet 2021, le Parlement vote enfin pour la mise en place d’un chèque alimentaire. Mais comme les mesures d’application n’ont pas encore été votées, il est difficile de se prononcer sur une date précise. Toutefois, le versement d’une aide pérenne devrait être prévu en 2023.

Qu’en est-il de cette aide alimentaire d’urgence promise pour la rentrée de septembre 2022 ?

Le Parlement n’a pas dévoilé une date précise. Ce dispositif d’urgence n’est pas intégré dans le projet de loi sur le pouvoir d’achat. Son déploiement suivra un décret d’application suivant le déblocage de crédit prévu par la loi de finance rectificative de cet été.

Qui se chargera de la distribution du chèque alimentaire : la CCAS ou la CAF ?

L’organisme en charge de cette distribution globale n’a pas été clairement défini. Cependant, Bruno Le Maire a mentionné la possibilité de confier cette mission aux centres communaux d’action sociale ou la CCAS. Ces derniers distribuent des prestations sociales sous forme d’aide financière ou en nature aux plus démunis. Ils s’occupent en effet de ménages précaires. Ce faisant, 5 millions de bénéficiaires pourraient facilement toucher à ce chèque alimentaire. La Convention citoyenne soutient aussi cette idée.

La CAF ne distribue pas d’aides alimentaires à grande échelle. Mais quelques caisses d’allocations familiales peuvent prendre en charge ces aides alimentaires à l’échelle locale.

Source : Pixabay

Comment procéder à cette demande de chèque alimentaire ?

Le gouvernement n’a pas encore mentionné les modalités exactes à suivre pour ce dispositif. L’organisme qui s’occupera de la distribution n’est pas encore défini. Les bénéficiaires ne pourront pas encore commencer les démarches nécessaires. D’ailleurs, la forme de cette aide d’urgence n’a pas encore été dévoilée.

Quels sont les lieux éligibles au paiement du chèque alimentaire ?

Le gouvernement ne s’est pas encore prononcé à ce sujet. La raison étant qu’ils travaillent « sur un chèque alimentaire plus qualitatif pour accéder à des produits bio, frais et locaux », comme l’a promis Olivia Grégoire, la porte-parole du gouvernement, ce 29 juin 2022.

Selon celle-ci, le chèque alimentaire devrait permettre d’acquérir les produits vertueux que la loi Egalim prévoit. Les bénéficiaires devraient donc pouvoir acheter des produits frais de qualité (c’est-à-dire des produits biologiques et labellisés).