3 orques violemment attaquées et dévorées par un requin blanc, vidéo impressionnante !

Les orques n'ont laissé aucune chance au requin, comme en témoigne cette vidéo filmée au drone qui réjouit les spécialistes.

Source : Capture Instagram

Depuis Les Dents de la Mer de Steven Spielberg, le grand requin blanc a une bien mauvaise réputation. Quelques années plus tard sort le moins connu Orca. Dans ce film, c’est une orque qui joue le rôle de l’antagoniste. Peut-être l’ignorez-vous, et contrairement aux apparences, ce sont bien les orques qui sont au sommet de la chaîne alimentaire. Et pas le grand requin blanc. Cette vidéo en est encore la preuve.

Des orques tuent un grand requin blanc

La scène se passe en Afrique du Sud. C’est grâce à un drone que nous avons la chance, aujourd’hui, de la découvrir. On y voit un groupe d’orques en train de dévorer un grand requin blanc. Ces images nous rappellent que, dans la nature, seule la loi du plus fort compte. Et les orques, en supériorité numérique, ont logiquement pris le dessus.

Ces images ont été capturées dans la baie de Mossel, en Afrique du Sud. Elles ont été publiées à l’occasion de la Shark Week (semaine du requin) sur Discovery Channel. « C’est la première fois que cela est documenté avec une preuve directe en Afrique du Sud », a expliqué la biologiste marine Alison Towner au site américain The Daily Beast.

Mais que voyons-nous exactement dans ces images ? Tout simplement trois orques encercler le requin, pourtant long de 2.5 mètres. Leur but ? Lui dévorer le foie. Une fois qu’elles ont réussi à avoir ce qu’elles souhaitaient, elles s’éloignent de leur proie et la laissent baigner dans une mare de sang.

Les orques responsables de la mort des requins blancs

Ces images impressionnantes enchantent la chercheuse, ravie de voir qu’un tel événement est désormais bien documenté. Elle considère même que c’est « l’une des plus belles pièces d’histoire naturelle jamais filmées ». Elles viennent, en outre, confirmer des études qui indiquent que les grands requins blancs désertent certaines régions depuis l’arrivée des orques. Or, et Alison Towner le rappelle, les requins fuient dès qu’ils ressentent la présence d’un prédateur. Mais malheureusement pour le requin de la vidéo, il n’a pas eu le temps de fuir en se mettant à l’abri.

« Nous avons toutes les preuves que les épaulards sont responsables de la mort des requins blancs. Mais il s’agit des premières images de drones au monde d’épaulards en train de chasser un requin blanc », a précisé Alison Towner.

Quand la reine de l’océan se perd à Paris

Ce n’est pas dans la Seine qu’on s’attend à voir une orque. Et pourtant, certains remorqueurs du Havre, le mardi 17 mai dernier, ont eu la surprise d’en apercevoir une, entre Honfleur et Le Havre. L’animal en question mesure entre trois et quatre mètres, d’après les dires des témoins. C’est un animal affaibli qui a été aperçu. Les experts sont surpris de la présence de l’orque dans la Seine. Ce n’est pas un endroit habituel pour elles. Surtout, elles se déplacent généralement en groupe. L’orque n’est pas une espèce solitaire. Mais pourquoi ce mammifère marin s’est-il émancipé des siens pour rejoindre les côtes ?

Certains pensent que c’est la curiosité, décidément un bien vilain défaut, qui a poussé l’orque à se retrouver dans la Seine. D’autres pensent que c’est la population de phoques qui vivent sur les côtes normandes et au nord de la France qui est à l’origine de la présence de l’orque. Mais une nouvelle fois, cette hypothèse n’est pas suffisante puisque les orques chassent à plusieurs.

Quelques jours après avoir été aperçue, l’orque est retrouvée morte le 30 mai, dans la Seine. Cela faisait plusieurs semaines qu’elle ne s’était pas nourrie. Une autopsie a été effectuée. Les experts ont relevé une munition à la base du crâne de l’animal, sans qu’elle ait provoqué un traumatisme. L’orque serait morte de faim. En revanche, la présence de cette balle inquiète les autorités. Elles veulent savoir qui a pu tirer sur une orque. Une enquête est actuellement en cours pour savoir qui est à l’origine du tir. Peut-être une histoire digne du film Orca, avec Charlotte Rampling et Richard Harris ?