Gros scandale dans la famille royale : le Prince Charles a reçu un don colossal des proches d’Ousama Ben Laden

La famille du responsable des attentats du 11 septembre 2001, tué par les américains, a versé une sacrée somme au prince Charles.

Source : Getty Images

C’est un scandale que la famille royale d’Angleterre aurait volontiers évité. Mais les conséquences des actes ne se font pas attendre. Et aujourd’hui, cela concerne le Prince Charles, héritier de la couronne. Ce dernier, d’après le Sunday Times, a reçu, pour sa fondation, plus d’un million d’euros. Le problème n’est pas tant l’argent, mais d’où elle provient : la famille du terroriste Ben Laden.

Le prince Charles au cœur d’un scandale

Depuis dimanche, la famille royale est dans la tourmente. En cause, un article écrit par le Sunday Time. Dans ce dernier, on apprend que le prince Charles, futur roi d’Angleterre, a reçu un don aussi imposant qu’embarrassant. Nos confrères expliquent en effet qu’il a accepté un chèque pour financer ses œuvres caritatives. Jusque-là, rien d’anormal. Le problème, c’est que ce chèque provient de la famille du bien connu Ben Laden. La famille du terroriste a donné 1.2 million d’euros au prince Charles, en 2013. Nous apprenons, en outre, que le doyen de la famille, Bakr, âgé de 76 ans, a été reçu par le prince Charles lui-même, chez lui, à Clarence House.

C’est après cette rencontre que le chèque aurait été envoyé à la fondation du prince. Il vient des deux demi-frères du terroriste, Bakr et Shafiq Ben Laden. Pour rappel, le terroriste responsable des attentats du 11 septembre 2001 a trouvé la mort deux ans avant le versement de la somme. Les soldats américains, après une longue enquête, ont trouvé son domicile et l’ont assassiné lors d’un raid. Le 2 mai 2011, le monde entier apprend la mort de l’homme le plus recherché.

Le porte-parole du prince minimise les faits

Tout de suite, le porte-parole du prince Charles joue son rôle. Son but : minimiser le rôle du prince dans cette transaction. Dans un communiqué, il assure ainsi que « la décision d’accepter a été prise par les administrateurs de la fondation et seulement eux, et toute tentative de prétendre autre chose est erronée« .

Le problème, c’est que le prince (et futur roi, ne l’oublions pas), se retrouve une nouvelle au cœur d’un scandale. Depuis des mois, des rumeurs courent à son sujet. La presse britannique le soupçonne d’échanger des titres et décorations contre de l’argent. On le dit proche de l’homme d’affaires saoudien Mahfouz Marei Moubarak ben Mahfouz. Mais également du Premier ministre du Qatar, Cheikh Hamad ben Jassem ben Jaber al Thani. D’ailleurs, en 2015, un autre don conséquent aurait été effectué pour la Prince of Wale’s Charitable Foundation (PWCF). On parle de trois millions d’euros. De quoi se demander quelle est la contrepartie derrière ces dons.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par The Royal Pages (@theroyalpages)

Des scandales à n’en plus finir

Si la famille royale verrouille son image et la contrôle, elle ne peut pas toujours échapper au scandale. Avant la polémique du prince Charles, c’est la femme du Prince Harry, Meghan Markle, qui fait la une des médias. On l’accuse de vouloir séparer son époux des membres de sa famille. Son comportement est pointé du doigt. Finalement, malheureuse, elle retourne vivre aux États-Unis… avec le prince, qui renonce de ce fait à ses engagements royaux. Cette histoire fait parler dans le monde entier. Deux camps s’affrontent : ceux qui soutiennent Meghan Markle, et ceux qui la détestent pour avoir détruit une famille en apparence si unie. 

Mais la polémique ne s’arrête pas là. Elle prend une ampleur incroyable après la naissance du petit Archie, le fils du couple. Les deux amoureux accordent une interview à la reine de la télévision américaine, Oprah Winfrey. De cette discussion, une phrase choque le monde entier. Meghan Markle explique clairement que plusieurs membres de la famille royale n’était pas favorable au mariage, car l’actrice n’est pas blanche. En outre, il craignait que le bébé ne soit trop foncé.

La famille royale a rapidement démenti. Mais le mal est déjà fait. L’image si parfaite et lisse de la famille n’est plus. Et ce ne sont pas les derniers déboires de Charles, récemment rendu public, qui changera cela. Reste à savoir comment la famille parviendra à se sortir de cette mauvaise passe.