Alerte : attention à ces médicaments qui favorisent la déshydratation par fortes chaleurs !

En cette période de canicule, pensez à bien vous hydrater en buvant de l’eau et à faire attention à quelques médicaments qui peuvent vous être fatal. On vous dit tout.

Source : iStock

Un grand nombre de médicaments favorisent la perte d’eau et de minéraux, ce qui entraîne parfois un dysfonctionnement des reins. Lors d’une vague de chaleur, il peut être utile d’en discuter avec votre médecin.

Après les périodes caniculaires de juin et juillet, la chaleur revient la semaine prochaine sur une grande partie de la France. Dès dimanche 31 juillet, il ne devrait pas faire moins de 35°C sur les deux tiers de la France, avec une probabilité d’atteindre 40°C localement, selon Météo-France.

Et comme à chaque canicule, les médecins mettent en garde contre le risque de déshydratation, mais on parle peu des médicaments qui la favorisent, indique l’UFC-Que Choisir. Voilà pourquoi l’association de consommateurs recommande de bien regarder les boîtes de médicaments que vous avez pour vos traitements, par exemple.

C’est quoi la déshydratation ?

La déshydratation est une perte d’eau et de sels minéraux dans l’organisme. Ce sont des éléments essentiels au bon fonctionnement de l’organisme. Le fait de boire et de manger ne suffit pas, alors que certains médicaments aggravent la déshydratation, surtout par temps chaud, et peuvent même entraîner un dysfonctionnement des reins.

Les personnes les plus sensibles à ces problèmes sont les personnes âgées et les enfants qui peuvent être confrontés à des pertes importantes par l’urine ou la diarrhée. Pour cette raison, l’UFC-Que Choisir vous recommande d’en parler à votre médecin afin de déterminer s’il est opportun de poursuivre le traitement, de le réduire ou tout simplement de l’arrêter.

Quels sont les risques ?

L’association a dressé une liste (non exhaustive) des médicaments les plus à risque, les classant par catégorie, en commençant par ceux qui exposent à la diarrhée. Parmi les laxatifs, on retrouve :

  • le bisacodyl (Dulcolax)
  • le lactulose (Duphalac)
  • le macrogol (Forlax, Transipeg)
  • le séné (Agiolax, Modane)

Pour les antibiotiques :

  • l’amoxicilline (Clamoxyl, Augmentin)
  • l’azithromycine (Zithromax)
  • le ciprofloxacine (Ciflox)
  • le doxycycline (Tolexine)
Source : Pexels

Ce n’est pas tout ! Il y a aussi les diurétiques qui sont connus pour augmenter la production d’urine comme le bumétanide (Burinex) ou le furosémide (Lasilix). Les médicaments qui altèrent la fonction rénale sont moins connus, avec des médicaments bien connus des Français, comme les anti-inflammatoires :

  • l’acide acétylsalicylique (Aspirine)
  • le diclofénac (Flector, Voltarène)
  • l’ibuprofène (Advil, Antarène, Nurofen, Spedifen)
  • le kétoprofène (Bi-Profénid).

Mais également des médicaments contre l’hypertension : l’irbésartan (Aprovel) ou le losartan (Cozaar). Il faut aussi ne pas oublier les médicaments qui exposent à l’hyperthermie comme les antidépresseurs ou les neuroleptiques et tous ceux qui augmentent la transpiration : ambénonium (Mytelase) ou donépézil (Aricept). Les autres peuvent avoir des effets comme ceux prescrits pour la migraine, la maladie de Parkinson ou la cardiologie. Futura Santé rappelle que la chaleur peut aussi accentuer la somnolence induite par certains médicaments ou provoquer des malaises par une baisse de la tension artérielle (anti-hypertenseurs).

Source : Pexels