Michel Berger : les mots effroyables qu’il avait prononcés juste avant de mourir !

Michel Berger a mrqué à jamais la musique française. Pour lui rendre hommage, Le Parisien a fait ressurgir son dernier été.

Source : Capture Instagram

Cela fera maintenant 30 ans ce 2 août 2022 que Michel Berger nous a quittés. Le chanteur a été victime d’un infarctus alors qu’il était dans sa maison de vacances de Ramatuelle. En tant qu’un grand homme de la musique française, Le Parisien n’a pas oublié de lui rendre hommage. Notamment, le dimanche 31 juillet 2022.

Michel Berger : Une grande personnalité de la musique française

Comment faire pour ne pas tomber amoureux des chansons de Michel Berger ? Même avec les temps, ses titres sont toujours d’actualité de nos jours. En plus de cela, l’union du chanteur avec France Gall a aussi marqué des générations.

Notamment, avec leur tube indétrônable comme Résiste, on peut parler aussi de Débranche ou même La déclaration d’amour. D’un côté, il y a l’un qui avait les paroles et l’autre qui avait la voix.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Michel Berger (@michelbergerofficiel)

En effet, leur duo ont reçu beaucoup d’amour de la part des Français. Et cela a conduit à la réalisation de leur Album Double jeu qui a vu le jour le 12 juin 1992.

Apparemment, c’était la dernière création de Michel Berger. D’ailleurs, c’est celle avec qui le chanteur a dû tout donner. En effet, c’est sur ce sujet que Jean Brousse a eu l’occasion de se confier au Parisien.

Qu’est-ce que le chanteur a vécu en 1992 ?

D’après Jean Brousse, Michel Berger n’a pas l’habitude de faire produire à deux “Malgré l’amour qu’il portait à France”. D’après l’auteur, le chanteur “n’avait pas forcément ça dans le sang”. Après cet album de 1992 avec France Gall, l’interprète de la groupie du pianiste a été très épuisé.

Mais ce n’est pas la seule chose qui l’a affaibli. Apparemment, durant cette année-là, l’artiste a connu une montée fulgurante dans sa carrière. Ce qui semblait être incontrôlable pour l’icône de la chanson française.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Michel Berger (@michelbergerofficiel)

Contrairement à sa réputation qui a pris une autre dimension, sa vie privée a été marquée par plusieurs évènements. Notamment, des blessures et des pertes qui ont très touché Michel Berger.

Le chanteur a vécu la mort de son frère et deux amis dont Daniel Balavoine et Coluche. Des drames auxquels l’artiste a dû faire face en espace de dix ans seulement.

Michel Berger : Il souhaitait mourir avant ces enfants

Alors que l’année 1992 commence à peine, Michel Berger a perdu son père. Un grand moment de douleur pour le chanteur alors qu’il a voulu renouer le lien avec ce dernier. En effet, le professeur Jean Hamburger a recontacté son fils pour l’accompagner durant sa période difficile.

Notamment, après avoir eu connaissance que Pauline a une mucoviscidose. Pour rappel, cette dernière est la fille que l’artiste a eu avec France Gall.

Serge Perathoner se rappelle encore de ce que Michel Berger a confié après avoir perdu son père. C’est dans les colonnes du Parisien que le compositeur s’est exprimé. Il paraît que le chanteur lui a dit cette phrase : « Les prochains, ce sera nous ».

Sur le moment, l’homme n’a pas encore compris ce que son ami voulait dire. Apparemment, le chanteur voulait dire que la logique pour lui est de mourir avant ses enfants. Notamment, sa fille Pauline qui est morte à 19 ans en 1997.