Faire craquer ses doigts est vraiment dangereux ? Mythe ou réalité, on vous dit tout !

Vous avez sans doute déjà entendu quelqu'un vous dire qu'il ne fallait surtout pas faire craquer ses doigts. Mais est-ce vrai ?

Source : Istock

Si la médecine n’est pas une science exacte, elle ne laisse pas de place au hasard. Pourtant, elle est concernée par un certain nombre d’idées reçues, répétés inlassablement depuis des générations. Mais les idées reçues méritent d’être vérifiées. Car vous remarquez rapidement qu’elles sont, pour la plupart, totalement fausses. Est-ce le cas des doigts qui craquent ?

L’idée reçue sur les doigts qui craquent

Vos parents vous l’ont certainement dit lorsque vous étiez jeune. Il ne faut pas craquer ses doigts, sinon on risque d’avoir mal plus tard. Faire craquer ses doigts revient à inviter l’arthrite dans son corps, voire même l’arthrose. Alors certains perdent l’habitude de faire cette pratique pourtant très satisfaisante. Figurez-vous qu’un médecin américain, nommé Donald Unger, a voulu en avoir le cœur net. Ainsi, pendant cinquante ans, il a fait craquer les doigts d’une seule de ses deux mains. Le but de la démarche est simple : comparer les résultats entre les deux mains.

Après cinquante ans, il a prouvé que sa main aux articulations craquées ne présente pas plus d’arthrite que l’autre. Il s’agit donc bien d’une idée reçue. Son étude a été remarquée puisqu’il a reçu le Prix Ig Nobel de médecine en 2009. Ne laissez pas son nom être oublié et n’hésitez pas à le citer dès que quelqu’un vous fait une réflexion. Que ces 50 ans d’étude vous servent !

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Lapuss’ (@lapussofficiel)

Pourquoi les doigts font du bruit quand ils craquent ?

Si cela ne représente aucun danger, nous sommes néanmoins en droit de nous demander pourquoi les doigts craquent. La réponse est toute simple. Entre nos articulations se trouve le liquide synovial. Il s’agit d’une sorte de lubrifiant biologique dans lequel se trouve… des petites bulles de gaz. Si vos doigts craquent, c’est tout simplement car ces petites bulles éclatent. Elles sont à l’origine du bruit que vous entendez. Lorsqu’ils ne craquent pas (ou plus), ce que vous n’avez plus de bulle à éclater. D’ailleurs, et vous le savez, les doigts ne sont pas les seuls à pouvoir craquer. Votre corps tout entier peut, à un moment où à un autre, craquer.

Si vous avez l’habitude de faire craquer vos doigts, vous n’avez aucune raison d’arrêter. Il ne s’agit aucunement d’une mauvaise habitude. Vous avez désormais toute l’information nécessaire pour contrer les arguments de ceux qui indiquent le contraire. Vos articulations ne risquent rien, alors faites-les craquer, chaque jour si vous le souhaitez. C’est sans aucun danger.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Badi Assad (@badiassad)

Les idées reçues sur la science

L’idée reçue selon laquelle faire craquer ses doigts n’est pas bon pour la santé n’est pas la seule qui existe. Bien au contraire. On explique qu’il ne faut surtout pas avaler un chewing-gum, car ce dernier n’est pas comestible et se colle aux parois de l’estomac. Pour faire peur aux enfants afin qu’ils fassent attention pourquoi pas. Mais sachez que les chewing-gum ne présentent absolument aucun danger pour votre santé. Ils ne sont en effet pas comestibles. Mais ils finiront pas sortir, sans se coller à aucun moment aux parois de votre estomac ou de votre intestin. Si vous en avalez un par erreur, pas de panique, donc. C’est comme se faire craquer les doigts…

On pense qu’il ne faut surtout pas lire dans l’obscurité car cela abîme les yeux. Avec les années, vous allez voir de moins en moins bien. Or, c’est faux. Lire avec peu de lumière entraîne simplement une fatigue oculaire. Les yeux doivent forcer pour voir et se fatiguent plus vite. En revanche, vous n’allez pas perdre des points de vue en lisant dans l’obscurité, pas de panique comme pour le craquements de doigt.

https://www.youtube.com/watch?v=SSsXaN4wX_8

Une idée reçue les plus connue est la suivante:  on utilise uniquement 10% de son cerveau. Luc Besson a même décidé d’en faire un film en se demandant à quoi ressemblerait une personne qui utiliserait 100% de ses capacités. Mais cette idée reçue est fausse. A vrai dire, elle interprète juste mal les conclusions des études. Nous n’utilisons simplement pas toutes les régions de notre cerveau en même temps. Mais cela ne signifie pas que 90% d’entre elles sont constamment endormies. Elles ne fonctionnent juste pas toutes au même moment.