Elle perd 50 kilos en changeant ces 3 mauvaises habitudes que tout le monde a !

Perdre du poids est une épreuve difficile pour quiconque. Pourquoi certaines personnes y arrivent alors que d’autres non, voici la réponse.

Source : Capture Instagram

Natalie explique à l’Expresse co.uk son déclic pour changer sa vie et se lancer dans une perte de poids. Lorsqu’elle s’est dite qu’il fallait absolument que les choses changent, elle a donc pris en main son manque de confiance en elle. Pour maintenir sa santé et pour vivre sereinement auprès de ses enfants, elle a débuté des changements drastiques dans sa vie. Plusieurs méthodes existent pour maigrir. Mais cette femme a juste misé sur 3 habitudes et le résultat est incroyable : 50 kilos en moins !

Arrêter les friandises et les plats à emporter comme Natalie

« J’ai banni les friandises et les plats à emporter », dit-elle.

Dans son livre « 1 mois pour se libérer du sucre », Nathalie Marcher, diététicienne-nutritionniste explique les dangers du sucre sur notre santé. Tout comme Nathalie, elle conseille de surveiller cet aliment de notre consommation pour perdre aussi des kilos.

Un problème de surpoids et d’obésité

L’obésité et le surpoids sont les impacts visibles à moyens ou long tee d’une consommation malsaine de sucre ou de friandises. Ces derniers sont stockés dans le corps sous forme de graisses et ne permettent pas de perdre des kilos.

Source : Pexels

 

Les produits industriels et les plats à emporter en contiennent le plus et favorisent la prise de kilos. Le sucre est aussi beaucoup utilisé dans l’agroalimentaire comme conservateur ou exhausteur de goût. Il se cache dans des produits insoupçonnables.

D’autres problèmes de santé

Le sucre entraîne la prise de kilos et aussi des problèmes de santé graves comme :

  • Le diabète de type 2 avec le lot de complications qu’il entraîne : maladies cardiovasculaires, complications rénales et aussi troubles oculaires, etc.
  • Le vieillissement prématuré des cellules : il entraîne l’accumulation de radicaux libres et l’inflammation de l’organisme.
  • Les maladies cardiovasculaires : une augmentation du taux du sucre endommage les parois des vaisseaux sanguins. Souffrir d’hypertension artérielle, de cholestérol et aussi de triglycérides est aussi possible.
  • Les maladies du foie : la hausse démesurée du foie suite à un excès de sucre engendre des risques accrus de complications comme le cancer et la cirrhose du foie.
  • La perturbation de la flore intestinale : provoque le dérèglement du fonctionnement des bactéries de fermentation. Au long terme, cet excès de sucre affaiblit tout le système immunitaire.
  • La déminéralisation de l’organisme. Le sucre est un acidifiant qui rend propice cette déminéralisation.
  • L’affaiblissement physique et la fatigue chronique.
  • L’hyperactivité chez certaines personnes.
  • Un risque élevé de cancer. Le terrain inflammatoire à l’origine de l’excès de sucre est un environnement favorable au développement de cancer.
Source : Pexels

Arrêter l’alcool comme Natalie pour perdre des kilos

L’alcool est un aliment hautement calorique. Il n’est donc pas étonnant que Natalie ait arrêté pour sa ligne et pour perdre des kilos. Tous les types d’alcool n’ont pas la même teneur en sucre et n’occasionnent aussi pas la même prise de poids.

  • Un verre de vin équivaut à 100 kilocalories.
  • Un verre de champagne équivaut à 120 kilocalories.
  • Une chope de bière équivaut à 140 kilocalories.
  • Un verre de whisky équivaut à 380 kilocalories.

De plus, la déshydratation provoquée par les boissons alcooliques, favorise la rétention d’eau, l’apparition de la cellulite et la prise de kilos. Sa consommation entraîne aussi une accumulation des graisses dans l’organisme.

Faites attention à l’apéritif sinon vous allez prendre des kilos

Le sucre, le sel et les graisses contenus dans l’apéritif avec l’ajout d’alcool, sont une bombe calorique pour l’organisme.

Pourquoi l’alcool ne fait pas grossir les alcooliques ?

C’est simple : ces derniers se remplissent plutôt d’alcool et non d’aliments. Il n’a pas vraiment d’envie de grignotage, mais des envies de boire.

Comment tenir un régime pour ne pas reprendre de kilos ?

Plusieurs personnes ont des difficultés à tenir un régime. L’une des raisons à cela est aussi souvent un problème bien ancré. Le dilemme concerne les émotions, les souvenirs et les sensations que l’aliment à interdire provoque la prise de kilos.

Nourrir son corps et écouter son corps

Quand une personne est en proie à une charge émotionnelle trop élevée, celle-ci a tendance à ingurgiter certains aliments pour remplir un vide. Cependant, la plupart de ces aliments sont très caloriques.

Cependant, l’esprit et le corps n’ont pas le même seuil de satiété. Il se peut en effet que le corps n’ait plus faim, mais que l’esprit continue à manger pour compenser la fatigue, la tristesse ou le stress.

Pour y remédier, il faudrait donc casser ces influences émotionnelles et sociales de la nourriture. Il ne faut pas que celle-ci devienne un réconfort, mais juste un moyen pour se nourrir.

Source : Pexels

Changer de façon permanente son alimentation

Pour garder son régime, Natalie a trouvé sa motivation : ses enfants. Comme elle, pour tenir un régime, tout le monde peut aussi commencer par un objectif solide afin d’opérer un changement. Il s’agit aussi de trouver un nouvel équilibre dans une autre manière de manger.

Certaines personnes prendront plus de temps que d’autres pour y arriver. D’autres iront aussi progressivement. Quelques-uns feront un changement drastique comme le fait de vider leurs placards à friandises.

C’est notamment le cas des personnes qui deviennent végétariennes directement ou ceux qui adoptent aussi un régime flexitarien avant la transition. Le secret réside dans cette volonté plus forte que même cette odeur bonne odeur de croissant au beurre.