Ces 2 ingrédients très puissants réduisent considérablement le cholestérol…

Plusieurs Français souffrent d'un cholestérol trop élevé et doivent faire attention à ce qu'ils mangent pour être en bonne santé.

Source : iStock

Le corps humain a besoin de ce qu’on appelle le bon cholestérol pour fonctionner. Il produit naturellement ce qu’on appelle le mauvais cholestérol. Mais ce dernier, également présent dans de nombreux aliments, est parfois trop présent dans l’organisme. Il représente alors un danger pour les sujets concernés. Ils doivent faire attention à ce qu’ils mangent pour ne pas se mettre en danger. Car par chance, ce taux trop élevé de cholestérol peut être baissé.

A quoi sert le cholestérol ?

Contrairement à ce qu’on peut penser, le cholestérol n’est pas mauvais pour la santé. On ne peut d’ailleurs tout simplement pas vivre sans. C’est le foie qui le sécrète. Comme le corps est bien fait, le foie en sécrète en quantité suffisante. Celui que vous ingérez dans votre alimentation est donc un surplus, pas utile. Mais en trop grande quantité, il est dangereux.

Mais pourquoi le foie sécrète-t-il du cholestérol ? Quelle est son utilité ? Sachez qu’il est tout facilement indispensable au bon fonctionnement de l’organisme. C’est grâce à lui que vous pouvez produire des hormones stéroïdes comme le cortisol, des hormones sexuelles comme les œstrogènes et la testostérone, il permet de créer de la vitamine D et des sels biliaires qui abordent les vitamines liposolubles A, D, E et K. 

Si le taux de cholestérol augmente de manière à représenter un risque pour votre santé, c’est généralement à cause d’une nourriture trop riche et pas assez équilibrée. En trop grande quantité dans le sang, le mauvais cholestérol détériore les artères, les bouche, et peut être à l’origine d’accidents cardio-vasculaires. Surveiller son taux tous les cinq ans pour les personnes en bonne santé est conseillé. 

Deux aliments parfaits pour faire baisser le taux de cholestérol 

Si vous aimez l’ail, vous serez ravi de savoir qu’il vous aime aussi. L’ail est en effet vivement conseillé puisqu’il est capable de réduire le cholestérol. En revanche attention, si vous voulez profiter de ces vertus, il faut le consommer cru, et pas cuit. Pourquoi ? Tout simplement, car il est doté d’une substance appelée allicine. Cette dernière est uniquement active sur l’ail cru. Pour profiter de ses propriétés antiseptiques, purifiantes, antibiotiques et antioxydantes, il faut donc le consommer cru. En consommant au quotidien, vous améliorez vos défenses. Vous vous sentez également plus énergiques.

Avec l’ail, on conseille vivement l’huile d’olive, elle qui est riche en acides gras essentiels. Elle est un puissant remède vasodilatateur. Elle permet, en outre, de prévenir et de traiter les maladies cardiovasculaires. Pour la cuisine, c’est aussi la meilleure. Pourquoi ? Car elle ne s’oxyde pas.

Les facteurs aggravants 

En plus de surveiller son alimentation, il faut limiter les facteurs qui peuvent aggraver votre taux. On oublie ainsi la nourriture trop riche et trop grasse. On pense à boire de l’eau régulièrement, au moins deux litres par jour. Dans notre régime, on inclut : des légumineuses (haricots noirs et rouges, fèves, lentilles), des fruits (pommes, bananes, fraises…), des légumes (épinards, aubergines, pommes de terre, carotte…), des noix (de cajou, noisettes, amandes…), du soja (tofu, graines, lait), poissons et viandes gras (saumon, dinde, poulet…) et des aliments divers (comme les oignons, l’ail, le gingembre…).

Enfin, si vous fumez, il est grand temps d’arrêter pour de bon. La cigarette fait augmenter le taux de cholestérol. Et chaque année, le tabac tue 70 000 personnes. Faites-vous aider avec des patchs, demandez des conseils à votre médecin ou à votre pharmacien. Mais si vous avez un taux élevé en cholestérol, la cigarette et l’alcool ne sont pas vos amis. En revanche, le sport l’est.

C’est peut-être le déclic qu’il vous faut pour vous (re)mettre au sport. Pour se sentir bien dans sa tête et dans son corps, en bonne santé, il est conseillé de faire trente minutes d’exercice, cinq jours sur sept. Les défenses immunitaires se trouvent dans les muscles. Plus vous travaillez vos muscles, plus vous êtes protégé. Essayez d’aller au travail à pied ou à vélo. Au mieux, inscrivez-vous dans un club de sport ou une salle de sport. Vos prochaines analyses seront forcément meilleures si vous suivez ces conseils.