Anti-moustiques : voici les meilleurs répulsifs et toutes les précautions à prendre !

Les moustiques viennent souvent troubler notre été, mais voici des astuces pour vous protéger.

Source : Istock

Passer un agréable moment à la plage ou à la piscine peut vite être gâché par ce besoin irrépressible de vous gratter. Et pour cause, la veille au soir ou dans la nuit des moustiques vous ont piqués. Et bien, laissez ces mauvais souvenirs derrière vous, dorénavant, vous serez protégé ! On vous explique les meilleurs moyens pour ne plus vous faire piquer. 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Alex (@alex.essentielle)

Les mesures des communes

Bien souvent caractéristiques de l’été et des beaux jours, les moustiques nous gâchent la vie. Cette année particulièrement, ils sont très voraces. Alors, pour pallier cette soif de sang, la commune de l’Hyères dans le Var et le Grau-du-Roi dans le Gard ont pris les choses en main. Pour permettre aux habitant de vivre sans se faire voler du sang, elles ont installé des bornes anti moustiques. 

La municipalité d’Hyères en a fait installer 157 en tout dans le but de repousser les moustiques. Celle-ci sont des leurres olfactifs. Pour la commune de la Camargue, elle a en revanche décidé d’appeler à l’aide de démousticateurs. Et ce par le biais de l’Entente interdépartementale pour la démoustication. Ainsi, un traitement se pulvérise dans les rues de toute la ville. 

L’air et le froid

Malheureusement, toutes les villes ne sont pas équipées de dispositifs anti moustiques. Alors, il vaut mieux vous préparer à les combattre seul. Pour cela, l’UFC-Que choisir à trouver différentes méthodes. En effet, certaines sont bien plus efficaces que d’autres. Parmi elles, mais peu écologiques, la climatisation et les ventilateurs aident à avoir moins de moustiques. En effet, ces derniers ne semblent ni aimer le vent ni aimer le froid. Alors la clim, c’est plutôt pratique. 

Aussi, les fumigènes anti moustiques fonctionnent mieux que les diffuseurs électriques qui apparemment n’agissent que dans un trop petit périmètre. Pour passer de bonnes nuits, la bonne vieille moustiquaire reste encore la meilleure solution. En effet, les lampes violettes ou à ultrasons n’ont pas encore convaincues tout le monde. 

Les moustiques tigres

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Laurent Hesemans (@laurent_nam)

Si on peut souhaiter se protéger des moustiques pour une question de confort, il ne faut pas oublier que certains peuvent mettre en péril notre santé. En effet, le taux de moustiques-tigres semble croître. Ainsi, ils auraient proliféré dans 67 départements de l’Hexagone. Ils sont aisément reconnaissables avec leurs rayures blanches et sont originaires d’Asie du Sud. 

Ces moustiques qui sont plus voraces le matin et le soir peuvent transmettre des maladies. Parmi elles, la dengue, le chikungunya ou le zika. Si jamais après une piqûre, vous remarquez des éruptions cutanées, des douleurs aux articulations et où musculaires ou bien des maux de tête il faut vite aller consulter. Il reste bien mis en valeur par le Ministère de la Santé qu’il ne faut pas se refaire piquer après, pour éviter la prolifération des maladies. 

Les moustiques dits classiques sont quant à eux moins dangereux. Sauf si bien sûr, il y a de l’allergie. Bien que leurs piqûres soient plus fréquentes que celles des abeilles ou des guêpes, la réaction allergique qui conduit à un gonflement du visage, de la bouche ou même de la gorge n’est pas à prendre à la légère. Cela peut entraîner en effet des problèmes respiratoires, or, respirer c’est nécessaire