8 personnes partent sans payer un restaurant, la vengeance du patron est terrible

Après que 8 personnes ont quitté son restaurant sans payer la note, le patron a décidé de les afficher sur les réseaux sociaux.

Source : Capture Facebook

On y a tous pensé ! Lorsqu’on part au restaurant avec nos amis, il y en a toujours un qui sort « Venez, on va partir sans payer ». Bien sûr, on ne va jamais oser le faire, car ce serait du vol. On parle ainsi en guise de plaisanterie.

Pourtant, il y existe des gens qui l’ont vraiment fait. Ils sont arrivés, ils ont mangé, puis ils sont partis sans payer. Ce patron de restaurant a eu l’idée d’afficher les mauvais payeurs sur les réseaux sociaux. Et ce en guise de dissuasion.

Ils ont quitté le restaurant sans payer

L’histoire a eu lieu à Saint-Quentin dans le restaurant de Golden Pub. Ce jeudi, 28 juillet 2022, le patron de ce restaurant ne s’attendait pas du tout à ce qui allait se passer dans son établissement.

Huit personnes sont arrivées dans le resto et ont pris des places. Elles ont bien évidemment commandé et ont ensuite dégusté leurs plats. Aucun personnel du restaurant n’avait soupçonné ce que ce groupe avait prévu de faire.

Par ailleurs, tous étaient bien habillés et aucun n’avait l’air d’une personne mal intentionnée. Cependant, il ne faut jamais se fier aux apparences, car les plus dangereux sont souvent les plus doux.

Les heures passent, aucun d’entre eux n’a appelé les serveurs pour l’addition, ni ne s’est levé vers la caisse pour payer. Lorsqu’un des salariés était venu les voir, leur place était vide ! Les 8 individus ont quitté le restaurant sans payer leur note.

Le patron du restaurant les affiche sur Facebook

Le patron de l’établissement a été sûrement énervé après avoir eu vent de la situation. Il a alors pris la décision d’afficher ces huit personnes sur Facebook. Heureusement que le restaurant est doté d’une caméra de surveillance. Cette dernière a permis de capturer les photos de ces individus.

Vendredi 28 juillet 2022, le patron a partagé leur photo sur leur page Facebook. Toutefois, il a encore été tolérant envers eux, car il a caché leur visage. Il a expliqué qu’il a fait ce choix pour que ces personnes puissent se reconnaître elles-mêmes et revenir payer leur addition.

« Nous laissons à ces sympathiques individus (qui pensent qu’on travaille tous pour rien et qu’on peut se faire plaisir avec le labeur des autres), deux jours afin de venir régler leur grosse ardoise », a-t-il déclaré dans le message.

Ainsi, le patron a attendu jusqu’au dimanche soir avant de porter plainte. Vu que la caméra a bien enregistré leur visage, le restaurant va aussi publier leurs photos à visage découvert s’ils ne reviennent pas pour payer leur note.

Les 8 personnes qui n'ont pas payé le restaurant
© Facebook/Le Golden Pub

Il a profité de cette situation pour avertir les clients qui auraient l’idée de faire du « resto-basket » et de leur expliquer pourquoi les restaurateurs encaissent les tickets directement.

« Le resto-basket n’est pas quelque chose de “cool”, ni de “marrant”. Comme tout vol, vous mettez des personnes en galère par votre égoïsme et votre inconsidération ».

Partir sans payer l’addition : quelles sanctions ?

En un rien de temps, la publication a reçu des centaines de réactions. Beaucoup d’internautes ont été choqués par le comportement de ces huit personnes. Ils n’ont pas hésité à exprimer leur avis dans la section commentaire et ont soutenu le restaurant.

« Je souhaite pour eux qu’ils reviennent régler l’ardoise, et évidemment pour. Quand on n’a pas les moyens de se faire de restos, on se fait soit même à manger », « Et oui la restauration c’est dur, il y a des gens qui se lèvent tôt et travail les week-ends. Il faut les punir même s’ils viennent régler les notes car apparemment ce n’est pas la première fois », peut-on lire parmi les commentaires.

Il est à noter que la loi française condamne ce genre d’acte. Cela s’appelle le délit de filouterie. Il se diffère de l’escroquerie par la façon dont l’acte est fait. En filouterie, le responsable de l’acte se fait servir, à l’escroquerie, par contre, il se sert lui-même.

En cas de filouterie, l’auteur pourrait encourir six ans de prison et 7 500 euros d’amendes. Il pourrait également être condamné à indemniser la victime en payant des dommages-intérêts.

N’oubliez jamais qu’à chaque fois que vous ne payez pas votre note dans un restaurant, que ce soit par oubli ou volontairement, cela est déjà un délit aux yeux de la loi. On espère que ces personnes reviennent payer leur addition.