Laeticia Hallyday ruinée par ses filles ? En grosse difficulté financière…

La veuve de Johnny Hallyday a hérité de beaucoup de biens mais aussi de beaucoup de dettes.

Source : Capture Instagram

Cela va faire cinq ans en décembre que la super star Johnny Hallyday nous a quitté. Il s’est éteint dans l’une de ses maisons qu’il appelait la Savannah. Celui-ci a laissé derrière lui un lourd héritage musical, beaucoup de fans en deuil mais aussi sa femme Laeticia Hallyday ainsi que ses enfants. Mais Laeticia, en choisissant d’accepter l’héritage de son mari, a aussi accepté ses dettes. On vous raconte tout sur cette histoire ici. 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Laeticia Hallyday (@lhallyday)

Laeticia Hallyday et le fisc

Laeticia Hallyday a en effet de nombreuses dettes. À cela s’accumulent de nouvelles dettes qui tombent après expertise du fisc. Bien qu’elle se soit engagée à rembourser toutes les dettes de son défunt mari, il faut avouer que cela semble complexe. En effet, ses dettes représentent une grosse somme, près de 30 millions d’euros. En choisissant d’accepter l’héritage de la rock star elle a aussi en effet choisi d’affronter ce qu’il devait

Cette somme provient de différents redressements fiscaux. En effet, Laeticia Hallyday doit faire face à un redressement fiscal particulièrement onéreux. Il s’élève à plus de 13 millions d’euros. Une somme conséquente réclamée par le fisc en 2011 et qui a été imputée à la société de Johnny Hallyday, Navajo. 

“c’est mon devoir, je l’accepte”

Laeticia Hallyday a pourtant promis de rembourser chacune des dettes de son mari. Elle en a fait la promesse auprès de Paris Match en juillet. Elle affirme fermement qu’elle remboursera chaque euro qui lui est réclamé. La mère de famille déclare même “c’est mon devoir, je l’accepte”. Un discours pour le moins incohérent, puisqu’elle entame d’un autre côté des procédures pour ne pas payer l’un des redressement. Il ne s’agit pas du moindre qui plus est, mais bien de celui à 13 millions d’euros. Ainsi, la belle blonde a engagé des procédures espérant arriver à gagner le fait de ne pas le rembourser, d’après Capital. 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Laeticia Hallyday (@lhallyday)

Carences financières

La raison pour laquelle Laeticia Hallyday cherche à ne pas avoir à rembourser cette somme est simple. En effet, la mère des deux filles Jade et Joy souffre de problèmes d’argent. Elle a, en effet, trop peu de côté pour payer ses dettes au fisc. Pour arriver à amasser une telle somme, elle se voit dans l’obligation de vendre des biens immobiliers. Comme notamment la villa Pacific Palisades ou encore la Savannah où Johnny a poussé son dernier soupir. C’est donc en attendant que ces rentrées d’argent arrivent que Laeticia Hallyday demande un sursis au fisc.  

Laeticia Hallyday gèle ses dettes

Alors que Laeticia Hallyday revenait en mars dernier sur Paris, elle décide d’aller au tribunal de commerce de la capitale. Là bas elle a déposé une demande de procédure de sauvegarde. La deuxième chambre du tribunal a accédé à sa requête. De cette façon, les dettes de la mère de famille sont désormais gelées. Tout comme les actions en justice des créanciers. 

Ce sursis que Laeticia Hallyday a réussi à obtenir est une occasion parfaite pour elle de faire un échéancier de remboursement sur une période qui ne peut excéder dix années. Avec ce délai, la fiancée de Jalil Lespert pourra plus aisément rembourser l’intégralité de ses dettes afin de laver complètement le nom de son défunt mari.