Prime des 185 € pour les Français : voici les concernés par cette aide !

Face à la situation économique, le gouvernement français a revalorisé la prime d’activité. Elle va atteindre la somme de 185 euros.

Source : iStock

La situation économique de la France est alarmante. Raison pour laquelle le gouvernement cherche par tous les moyens à soutenir les ménages les plus modestes. Dernièrement, l’État a procédé à une revalorisation de la prime d’activité. On vous dit tous les détails dans cet article.

La revalorisation devenue nécessaire

La Drees et la CAF ont réalisé une étude il y a quelque temps. Leur but était de déterminer si une revalorisation de la prime d’activité aura un impact positif. Effectivement, c’est le cas. L’augmentation de l’aide permettra en effet aux bénéficiaires de renflouer leur caisse. Surtout qu’une hausse de plus de 100 euros est prévue.

Les bénéficiaires en question sont les personnes qui perçoivent le salaire minimal. Notamment ceux « dont les revenus sont compris entre 1 000 et 1 500 euros par mois ». Grâce à la réforme, ces derniers auront la possibilité de toucher jusqu’à 300 euros par mois.

« Entre la situation dite “sans réforme” et la situation “réelle”, le nombre de ménages bénéficiaires de la prime d’activité augmente de 37 % », informe la CAF et la Drees.

Les raisons de la revalorisation

Deux raisons ont amené à cette forte augmentation : la hausse du recours et l’ouverture des droits à de nouveaux ménages. Pour les familles qui ont droit à la prime, même sans la réforme, la revalorisation est encore plus jouissante.

Le fait est que 86 % d’entre eux « voient le montant de leur prime d’activité augmenter ». Une augmentation estimée « à 70 euros par mois en moyenne ».

L’étude réalisée par la CAF et la Drees a permis d’établir ceci :

  • Pour un parent célibataire avec un enfant à charge et touchant des revenus de 1,2 SMIC : la prime d’activité augmente de 90 euros par mois.
  • Pour un couple touchant tous deux le SMIC : chacun bénéficie de l’augmentation de 90 euros par mois. Ensemble, ils pourront donc percevoir « jusqu’à 180 euros supplémentaires par mois de prime d’activité ».

« Sur 100 bénéficiaires de la PA en 2019 : 90 gagnants à la réforme et 10 pas affectés par elle. 27 gagnants parce que pas bénéficiaires sans réforme (17 n’auraient pas été éligibles et 10 n’y auraient pas eu recours) », a fait savoir Fabrice Lenglart, directeur de la Drees.

Les droits à la prime d’activité

Instaurée en 2016, la prime d’activité est une aide financière destinée aux étudiants-salariés, aux travailleurs indépendants, et aux apprentis. La CAF la versera afin d’encourager les travailleurs les plus précaires à reprendre une activité professionnelle.

Pour avoir droit à la prime d’activité en France, il faut respecter certains critères d’éligibilité.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Caf de la Haute-Vienne (@caf_87)

Les voici :

  • Les revenus ne doivent pas dépasser le plafond instauré par la CAF
  • Avoir la nationalité française
  • Avoir au moins 18 ans
  • Disposer d’une carte de résident ou d’un titre de séjour si vous êtes de nationalité étrangère
  • Résider en France Métropolitaine ou dans les DOM

À noter que l’attribution de cette aide se fait mensuellement. Son montant varie aussi en fonction de la composition familiale.

En outre, il est possible d’estimer vos droits à la prime d’activité grâce à un simulateur en ligne. Ce simulateur est gratuit et vous pouvez l’utiliser que vous soyez allocataire ou pas.

Concernant le versement de la prime, il suit le même principe que le RSA. Ce qui signifie que ceux qui ont droit à l’aide doivent déclarer leurs revenus tous les trois mois. Aussi, ils devront informer la CAF ou la MSA de leur situation.

Voici les ressources à renseigner lors de la déclaration :

  • Les revenus professionnels (revenus issus d’un stage, salaire, etc.)
  • Les revenus dits de remplacement (les pensions alimentaires, les avantages santé, les pensions d’invalidité)
  • Le forfait logement

Calcul de la prime d’activité

Le montant de la prime d’activité varie selon les ressources perçues par le foyer. Pour faire le calcul, la CAF prend en compte :

  • Les revenus de capitaux ou du patrimoine
  • Le salaire (on ne prend pas en compte le temps de travail, juste les revenus)
  • Les aides sociales
  • Les allocations de remplacement

Il faut savoir que les salariés rémunérés au SMIC ne sont pas forcément éligibles à la prime d’activité. Raison pour laquelle, en 2019, une hausse de l’aide n’a pas affecté les revenus de certains travailleurs payés au SMIC.