Jean-Marie Bigard totalement effondré : sa femme Lola Marois…

Quoi qu’il arrive, Jean-Marie Bigard peut toujours compter sur sa chérie. Lola Marois le comble d’amour depuis maintenant plusieurs années.

Source : Getty Images

Fou amoureux de sa belle, Jean-Marie Bigard n’hésite pas à lui faire des déclarations lorsque l’occasion se présente. C’est durant une interview que l’humoriste a évoqué sa compagne. Il a parlé du soutien de Lola Marois alors qu’il était malade. Les détails dans cet article.

« Ne prends pas encore ton fils »

La vie de Jean-Marie Bigard n’a pas toujours été un long fleuve tranquille. Rappelons qu’il fait face à des problèmes de santé depuis quelque temps.

Une bataille qu’il ne mène d’ailleurs pas seul, puisque sa femme est toujours restée à son chevet. Reconnaissant, l’humoriste a fait de belles déclarations d’amour lors de son passage chez Jordan de Luxe.

« J’ai une épouse tellement adorable », dit-il.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by LOLA (@lolamarois)

Poursuivant son discours, il s’est également souvenu de ce jour où il était « entre la vie et la mort ». Ne pouvant pas s’empêcher de s’inquiéter pour son chéri, Lola Marois a fait un geste très poignant. Elle a pris une photo de la mère de Jean-Marie Bigard et a demandé en la regardant, les larmes aux yeux :

« Ne prends pas encore ton fils, j’ai besoin de lui »

Un geste qui a bien évidemment touché son compagnon. Ce dernier a ajouté que Lola Marois est le genre de personne qui pourrait « mourir » pour lui. Ensuite, en évoquant sa dépendance à l’alcool, Jean-Marie Bigard n’a pas pu s’empêcher de penser à sa femme.

Depuis que Lola Marois est entrée dans sa vie, selon ses dires, l’humoriste aurait fait beaucoup de progrès. Espérons que l’amour entre les deux tourtereaux durera toute une vie.

Jean-Marie Bigard sur sa fortune

Il fut un temps où Jean-Marie Bigard avait rencontré un grand succès sur le plan professionnel. Pour rappel, c’est en 1987 que le public a fait sa connaissance. À cette époque, il est devenu l’une des personnalités publiques préférées des Français grâce aux sketchs qu’il avait écrits aux côtés de Laurent Baffie.

Cependant, ces derniers temps, l’humoriste reste plutôt discret. En fait, le chéri de Lola Marois fait face à de petits problèmes financiers. Des difficultés qu’il avait évoquées chez Jordan de Luxe au mois de juin 2022.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Jean Marie Bigard (@bigard_officiel)

Si à l’époque, Jean-Marie pouvait gagner jusqu’à « 7 millions d’euros sur l’année pour chaque spectacle », ce n’est plus le cas aujourd’hui. En effet, l’humoriste avoue qu’il n’est plus aussi riche qu’avant. Il a aussi affirmé, au cours de son interview, qu’il avait « dilapidé » sa fortune en faisant du bien.

Jean-Marie Bigard : son salaire dans « Les Grosses Têtes »

Même s’il n’a plus autant de succès quavant, Jean-Marie Bigard reste une personne très admirée en France. L’humoriste a notamment travaillé dans « Les Grosses têtes » pendant un certain temps. Toutefois, il a fini par être évincé du programme. Pour cause, le chéri de Lola Marois n’a pas la langue dans sa poche quand il s’agit de parler du gouvernement.

« On exclut les mecs comme moi qui ont un peu trop de c**illes », a-t-il dit.

En ce qui concerne son salaire dans la célèbre émission, Jean-Marie Bigard a été transparent sur ce sujet. Il a révélé avoir gagné « près de 600 euros » par émission. Ce qui veut dire que s’il allait deux fois par semaine, Jean-Marie empochait 1200 euros. Ainsi, « sur quatre semaines » l’humoriste gagnait 4 000 euros.

En continuant ses confidences auprès de Jordan De Luxe, Jean-Marie s’était souvenu du jour où il avait rempli le Stade de France. C’était en 2004 et l’humoriste avait gagné beaucoup d’argent ce jour-là. Il révèle qu’il avait investi une partie de l’argent lors d’une répétition.

Ensuite, Jean-Marie Bigard s’est plaint du fait qu’il n’y a plus aucune ampoule en location sur Paris. Il a affirmé aussi avoir « triplé l’électrique du stade » avec les deux écrans de 34 tonnes de 340 mètres carrés chacun. En tout, Jean-Marie Bigard s’est retrouvé avec « 2,3 millions de recettes ».

Cela signifie qu’il avait « 2,7 millions de déficits » quand il montait au Stade de France. Toutefois, même si aujourd’hui, l’humoriste se dit être « fauché », il ne perd pas espoir. Nul doute qu’il peut toujours compter sur le soutien de sa chérie pour faire face à ses difficultés financières.

On souhaite à Jean-Marie Bigard un bon courage pour la suite !