Été 2022 : trois objets à ne JAMAIS laisser dans votre voiture en cas de fortes chaleurs !

Il faut impérativement faire attention à ne pas oublier certains objets dans sa voiture, surtout pendant la canicule.

Source : iStock

Cela ne vous a évidemment pas échappé, il a fait chaud en France ces derniers jours. L’été nous réserve encore quelques fortes chaleurs, pour ne pas parler de canicule. Mais outre le fait qu’il est évidemment conseillé de faire attention à soi, de boire beaucoup d’eau et d’éviter le soleil, il est également conseillé de ne pas laisser traîner certains objets dans sa voiture. On vous dit lesquels !

Les objets qui explosent à cause de la chaleur

Ne sous-estimez pas la force des rayons du soleil, surtout pendant les fortes chaleurs. Dans votre voiture, surtout si elle n’est pas à l’ombre, les températures peuvent très rapidement augmenter… et dépasser les 40 degrés. C’est pourquoi il est tout bonnement interdit de laisser son chien dans sa voiture, même uniquement quelques minutes. Ce dernier risque de souffrir très logiquement de la chaleur et peut en mourir. Chaque année, nous sommes témoins d’images terribles de chiens déshydratés après avoir passé seulement quelques minutes dans une voiture en plein soleil. Protégez vos bêtes et soyez attentif.

On souligne l’évidence en vous disant de ne pas laisser vos animaux dans la voiture, mais cela mérite d’être répété. En revanche, peut-être ignorez-vous que certains objets ne doivent surtout pas rester en plein soleil, dans votre voiture. Cela peut même être dangereux. On pense par exemple au déodorant. On ne parle pas des déodorants à bille. Vous ne risquez rien avec ces derniers. En revanche, si vous avez un aérosol, alors surtout ne l’oubliez pas dans votre voiture. Tout simplement car la chaleur fait augmenter la pression. Ainsi, la bouteille peut exploser. Si vous êtes dans le véhicule, c’est dangereux pour vous, mais également pour les autres si vous êtes en train de conduire. Si vous ne pouvez pas faire autrement, mettez le déodorant dans le coffre. Il ne sera pas directement touché par les rayons du soleil.

Les autres objets à ne surtout pas oublier

Deux autres objets méritent votre attention. Dans un premier temps, les briquets. Les raisons sont à peu près les mêmes. À cause de la chaleur, ils peuvent exploser, surtout s’ils sont exposés en plein soleil. Les risques d’incendie sont accrus avec un briquet oublié dans une voiture garée en plein soleil. Prenez toujours votre briquet avec vous, dans votre sac par exemple, pour ne prendre aucun risque. Pour éviter de provoquer un incendie, prenez également vos lunettes de vue. Non pas que ces dernières vont exploser, mais quand le soleil passe à travers les verres, le risque d’incendie est réel. 

Enfin, ne laissez pas de canettes dans votre voiture. Dans un premier temps, si vous voulez boire et vous désaltérer, on conseille l’eau et non pas des sodas sucrés. Pour votre santé, privilégiez l’eau, en bouteille. Pourquoi ? Car c’est moins dangereux que les canettes. Pendant les fortes chaleurs, ces dernières peuvent exploser. Vous ne risquez pas d’être à l’origine d’un incendie, certes. Mais vous risquez d’avoir du soda partout. Et si vous conduisez, cela peut être dangereux.

La canicule sera-t-elle de retour chaque été ?

C’est la grande question. A cause du réchauffement climatique, les hivers sont de moins en moins froids et les étés sont de plus en plus chauds. Certains membres du gouvernement commencent déjà à dire que les français doivent s’y habituer. Mais ne faut-il pas agir, plutôt que de subir ? Nous sommes conscients de l’impact de l’activité humaine sur la planète. Il est plus que temps de prendre les bonnes décisions. Les décisions qui empêchent les plus grandes multinationales de polluer autant que des milliards de personnes. Ou des riches hommes d’affaires d’utiliser des jets privés tous les jours.

La théorie du colibri est belle en soi. Mais inefficace. Ce ne sont pas les français qu’il faut culpabiliser, mais ces grands groupes polluants, à qui les gouvernements successifs ne disent rien, sans doute du fait d’intérêts économiques importants. Mais en attendant, la planète meurt à petit feu. Or, c’est notre seule maison. La fin de l’espèce humaine pourrait avoir commencé sans que les plus puissants ne s’en soucient réellement, contrairement à ce qu’ils disent.