Découvrez les 10 arnaques les plus répandues : voici comment les éviter !

Sur la toile ou dans la vraie vie, les arnaqueurs sont nombreux et ils redoublent de créativité. Voici les 10 arnaques les plus utilisées.

Source : iStock

De nombreux escrocs sont maintenant présents sur le net. Raison pour laquelle il faut être vigilant. Dernièrement, la Task-force nationale de lutte contre les arnaques a mis en lumière les 10 escroqueries les plus répandues. On vous les fait découvrir à travers ces quelques lignes.

Les appels frauduleux

Souvent, les arnaqueurs entrent en contact avec leurs victimes par appel téléphonique. Ils se font passer pour ce qu’ils ne sont pas afin de leur soutirer de l’argent. Dans certains cas, ils disent vouloir collecter des fonds pour une association.

Dans d’autres, ils sollicitent de l’aide pour soi-disant aider un particulier en difficulté financière. Nombreux sont déjà tombés dans le panneau. Alors pour éviter à d’autres de connaître le même sort, la Task force s’en est mêlée. Cette dernière a révélé comment éviter les arnaques au téléphone.

Voici ce qu’elle recommande :

  • Vérifier si l’association ou la société nommée par la personne au bout du fil existe. Si oui, chercher si la personne est vraiment ce qu’il le prétend être.
  • Bien s’informer avant de participer au financement d’un projet. Notamment en dehors des plateformes dédiées à cette activité.
  • Se rendre sur le site de l’ACPR (Autorité de contrôle du secteur) pour voir si l’entité figure ou non dans sa liste noire.

Arnaques au CPF

Le CPF ou compte personnel de formation regroupe les droits à la formation acquis par une personne jusqu’à son départ à la retraite. Grâce à ces droits, un demandeur d’emploi, un salarié ou un travailleur indépendant peut suivre une formation certifiante.

Ces derniers temps, de plus en plus d’arnaqueurs en ont après les comptes formations. Pour mettre la main dessus, ils prétendent travailler pour un service de l’État. Souvent, ils piègent leurs victimes en leur faisant croire que leurs « crédits formations sont sur le point d’expirer ».

Voici ce qu’il faut faire pour éviter cette arnaque :

  • Faire attention au démarchage sur appel téléphonique.
  • Ne divulguez aucune information personnelle.

Arnaques aux faux sites

La toile regorge de faux sites administratifs créés par des arnaqueurs. Leur but en créant ces sites est de récupérer des données personnelles. Pour piéger leurs victimes, ils leur proposent d’effectuer certaines démarches administratives à leur place.

Voici ce que vous devez faire pour prévenir cette arnaque :

  • Toujours passer par le site du Service-Public qui est le point d’entrée officiel de l’administration.
  • Vérifier si l’entreprise qui vous contacte est sérieuse en consultant le Centre européen des consommateurs.

L’usurpation d’identité

C’est peut-être l’arnaque la plus répandue en France. Chaque année, des milliers de personnes se font voler leur identité par des escrocs qui n’ont pas froid aux yeux. Cette escroquerie fait rage sur la toile. De nombreux malfaiteurs l’utilisent aussi dans la vraie vie.

Alors, pour ne pas tomber dans le panneau, voici ce qu’il faut faire :

  • Ne pas jeter les documents contenant des informations personnelles. Il faut plutôt les détruire.
  • Utilisez un mot de passe complexe lorsque vous créez un compte.
  • Ne divulguez pas vos informations personnelles à n’importe qui.

Arnaques au chèque bancaire

Faites attention à votre chéquier. Souvent des gens se font voler le leur et sont ensuite victimes d’escroquerie. Il arrive aussi que des escrocs détournent des chèques qu’une tierce personne a émis. Une manœuvre qu’ils mettent en place sans grandes difficultés.

Pour éviter les arnaques au chèque bancaire, la Task force recommande :

  • Signaler au plus vite la banque en cas de perte de chéquier.
  • Ne laissez aucun espace vide en écrivant sur un chèque.

Arnaques aux opérations bancaires

Les arnaqueurs se font parfois passer pour une banque pour amener leur victime à valider des opérations. Voici comment ils procèdent. Tout d’abord, ils collectent des informations le concernant.

Ainsi, ils entrent en contact avec la personne en prétextant vouloir faire un test de sécurité. Ils l’incitent ensuite à suivre leurs indications pour que finalement, il finisse par valider une opération frauduleuse.

Voici comment éviter cette arnaque :

  • Utiliser des applis officielles pour vous connecter à votre banque.
  • Ne jamais accepter de valider une opération à distance.

Phishing ou hameçonnage

Le phishing ou hameçonnage est une arnaque très répandue. Cette technique consiste à se faire passer pour un tiers de confiance. Le but étant de soutirer des informations personnelles ou bancaires à sa victime.

Pour ne pas tomber dans le piège, voici ce que la Task Force recommande :

  • Faire attention aux mails douteux envoyés depuis une adresse inconnue.
  • Ne pas ouvrir les liens contenus dans les mails. Passez d’abord le curseur dessus pour voir l’adresse.

Arnaques aux placements

Comme les arnaques aux placements sont de plus en plus répandues, il faut être vigilant. En effet, certains escrocs peuvent se faire passer pour des institutions officielles. Et ce, pour vous inciter à faire des placements ou à investir.

Pour éviter tout risque, voici ce que vous devez faire :

  • Se méfier des soi-disant « bonnes affaires ».
  • Vérifiez l’entité avec qui vous échangez sur le site de l’Autorité des marchés financiers.

 

View this post on Instagram

 

A post shared by Makeshiffter Tech (@makeshifftertech)

Faux supports informatiques

Pour piéger leurs victimes, les arnaqueurs se font parfois passer pour un support informatique. Voici comment ils procèdent. Tout d’abord, ils piratent votre ordinateur. Puis, ils vous envoient un message qui dit que votre PC rencontre un souci. Ils vous suggèrent ensuite de faire appel à un support qui est en fait un faux.

Selon Task Force anti-arnaque, voici ce que vous devez faire pour éviter le piège :

  • Utiliser des logiciels antivirus
  • Bien choisir le site où vous téléchargez un logiciel

Arnaques aux rançongiciels

Les escrocs ont recours à ce procédé pour soutirer de l’argent aux entreprises. Elle consiste à pirater des données et rendre l’ordinateur de la victime inutilisable jusqu’à ce que celle-ci paie une rançon. Ce sont les chefs d’entreprises qui sont souvent ciblés.

Pour éviter le piège, il est recommandé de :

  • Sauvegarder régulièrement les données
  • Renforcer la sécurité informatique de l’entreprise