Alerte arnaque aux faux chèques-cadeaux : la police alerte sur cette grosse escroquerie !

C'est la police nationale du Bas-Rhin qui a lancé l'alerte concernant cette arnaque bien menée, comme souvent.

Source : iStock

Les arnaqueurs ne manquent pas d’imagination dès qu’il s’agit d’escroquer de pauvres innocents. Aujourd’hui, c’est une arnaque toute simple mais rondement menée qui se passe sur les réseaux sociaux. Les arnaqueurs vendent en effet des chèques cadeaux. Mais ces derniers sont en réalité totalement faux. La police nationale a décidé de lancer la sonnette d’alarme face à la multiplication des cas d’arnaques.

Les grandes enseignes sont au courant que l’arnaque existe

C’est sur son compte Twitter que la police nationale du Bas-Rhin a décidé d’agir. Elle tient à faire savoir qu’une nouvelle arnaque circule. Pas de phishing aujourd’hui, pas d’appels frauduleux ou de SMS insistants. Une arnaque à l’ancienne, mais qui se sert des réseaux sociaux pour exister. En effet, les arnaques vendent de faux chèques-cadeaux. Ils sont actuellement en train de circuler et peuvent être utilisés dans les magasins.

Les chèquyes falsifiés en question portent la mention « copy » au verso. La police nous explique que les arnaqueurs les vendent sur internet. Leur utilisation constitue une infraction passible d’une garde à vue. « Toutes les grandes enseignes ont été sensibilisées dans les agglomérations« , nous apprend la police. « Elle seront très vigilantes« . L’escroquerie est punie de cinq ans d’emprisonnement et de 375.000 euros d’amende, indique l’article 313-1 du code pénal.

Les autres arnaques de l’été

Ne pensez pas être débarrassé de phishing. Cette arnaque est toujours la plus courante. Et tout le monde est concerné. Cette arnaque qui repose sur un système d’une simplicité enfantine, mais diaboliquement efficace. Les arnaqueurs se font tout simplement passer pour un organisme officiel. Les victimes pensent se trouver au bon endroit et se font guider. Elles finissent par indiquer leurs données personnelles. Et c’est déjà trop tard. Ces informations sont entre les mains de personnes mal intentionnées qui vont parfois jusqu’à vider les comptes de la victime.

Souvent, certains organismes officiels  font des communiqués pour indiquer être la cible de malfaiteurs. C’est le cas de la Caf ou de la Poste, souvent copiées pour permettre aux arnaqueurs de récupérer des sommes d’argent.

Pour vous donner un exemple de phishing, sans doute avez-vous été confronté à des appels incessants, des mails et / ou des sms concernant le CPF. En effet, les arnaqueurs mettent en effet les bouchées doubles. Leur but est simple, ils souhaitent récupérer les accès à votre compte pour aspirer tous les euros qui se trouvent dessus. Pour éviter de tomber dans le panneau, partez d’un constat simple, valable pour toutes les arnaques.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par CSS Platinum (@css_platinum)

Quels sont les bons réflexes à avoir ?

Dans le cadre du phishing, le système d’arnaque le plus répandu, vous ne devez jamais remplir vos informations personnelles en cliquant sur le lien reçu, par mail par exemple. Si le mail reçu vous met le doute et que vous pensez que c’est peut-être vrai et non une escroquerie, allez sur le site en question par vos propres moyens. Ne cliquez pas sur le lien, dans tous les cas. Car en cliquant sur le lien, vous serez face à un site qui ressemble comme deux gouttes d’eau au site officiel. Mais ce n’est pas le bon.

Pour les repérer, une astuce toute simple existe. Car si ces sites ou mails sont travaillés dans la forme, c’est souvent moins le cas concernant le fond. Ainsi, vous pouvez trouver de nombreuses fautes de frappe, ou même des fautes de français. C’est une alerte ! Les sites officiels n’ont pas de faute comme cela. Les tournures de phrases sont aussi, souvent, maladroites. Cela doit encore une fois vous alerter.

Le plus simple est de chercher par vous-même dans un moteur de recherche le site en question afin de vous rendre sur le site officiel sans passer par l’URL mis en évidence. Surtout, il est important de prévenir les personnes les plus vulnérables, comme les personnes âgées. Elles ne savent pas forcément que ce genre d’arnaques si bien menées existent. Et comme vu plus haut, si autant d’argent parvient à être récupéré par les escrocs, c’est qu’il existe de nombreuses victimes. Alors faites attention cet été, et ne sous-estimez pas les escrocs.