Ce nouveau type de radar risque de rendre fou les automobilistes sur la route des vacances !

Les motards pensaient être tranquilles. C'est sans compter ce nouveau radar qui, à coup sûr, flashent ceux qui ne respectent pas les règles.

Source : iStock

Les radars sont de plus en plus perfectionnés. Le but est simple : flasher tous les automobilistes qui ne respectent pas les limites de vitesse imposées. Et ils sont nombreux, à en croire l’argent qu’ils rapportent. Les motards, dont la plaque se trouve à l’arrière, parviennent souvent à passer entre les mailles du filet. Mais ce ne sera plus le cas avec ce radar… qui flashe deux fois !

Un radar qui flashe l’avant et l’arrière

Deux photos sont prises par le radar pour être sûr d’avoir la plaque d’immatriculation. On parle alors de radar double face. A l’heure actuelle, plus de deux cents sont déployés. Ils devraient se généraliser à l’avenir. La sécurité routière précise et confirme le fonctionnement de cette nouvelle génération de radars :  « Une première photographie est prise de l’avant du véhicule flashé puis la deuxième optique photographie l’arrière« .

En outre, les photos prises sont d’une meilleure qualité. De quoi reconnaître la personne qui conduit. Le site Auto-Moto nous explique donc que cela sonne sans doute la fin d’une astuce bien connue pour éviter la perte de points, échanger sa place avec une autre personne. Ces nouveaux radars développés par Parifex permettent « d’éviter la dénonciation d’un autre conducteur en cas d’infraction. En effet, il sera désormais facile d’identifier le visage de la personne au volant, qui ne pourra pas alors donner l’identité d’une autre afin de ne pas perdre de points sur son permis de conduire« .

La sécurité routière précise en effet : « En flashant par l’avant et l’arrière le taux d’élucidation des infractions sera amélioré et cela contribuera à traiter de façon plus équitable les usagers de la route« .

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Alerta Zeta (@alerta.zeta)

Les radars sont nombreux sur les routes

Les Français sont habitués aux radars en France. Il en existe plusieurs sortes. Il y a le radar simple qui vous flashe si vous dépassez la limite de vitesse autorisée. Plus problématique, le radar tronçon. Il calcule votre vitesse moyenne sur une certaine distance. Ainsi, même si vous passez au niveau du radar en respectant la vitesse à ce moment précis, il calcule pour vérifier si vous n’avez pas trop accéléré. Il y a également le radar de feu qui permet de verbaliser tous les automobilistes qui grillent les feux rouges. Un certain nombre de comportements dangereux sur la route sont sanctionnés afin de voir le nombre d’accidents être réduit. 

On peut se poser la question. Les radars sont-ils efficaces pour réduire la mortalité sur la route et les accidents ? Ou servent-ils simplement à remplir les caisses de l’État ? Nous avons un début de réponse. Le radar mobile, bien que connu, permettrait d’après l’Insee de diminuer de 11% le nombre d’accidents, et de 25% le nombre de décès. 

Le gouvernement n’a donc aucune raison de les enlever, puisqu’ils fonctionnent. En outre, ils rapportent évidemment de l’argent. Et on ne parle pas de quelques milliers d’euros, loin de là. « Le montant global des amendes perçues par l’État au titre de la circulation et du stationnement routiers s’est élevé à 1817,9 millions d’euros au lieu de 1607,7 millions d’euros en 2015« .

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par ConsoGlobe (@consoglobe)

La nouvelle création de l’entreprise Parifex

La société Parifex travaille sur la mise en place d’un radar nouvelle génération incroyable : le Parifex Nano. A l’heure actuelle, il vérifie simplement la vitesse, comme les autres. Mais de nouvelles fonctionnalités sont prévues. Et elles vont faire très mal à certains automobilistes.

Ce radar, qui est déjà actuellement en phase de tests dans le Doubs, peut verbaliser plusieurs infractions… en même temps ! D’après la société Parifex, le radar peut calculer si les distances de sécurité sont respectées, si les voitures ont bien respecté un panneau stop (vous pouvez oublier le fameux ‘stop glissé’, le radar le verra), la circulation en contresens, et même si un véhicule franchit une ligne blanche. 

Ces incroyables améliorations sont possibles grâce au travail des ingénieurs depuis six ans. La technologie de ces radars est similaire à celle utilisée pour les voitures autonomes. Les petits malins qui pensent que les routes n’appartiennent qu’à eux pourront moins s’amuser avec leur vie et celle des autres grâce à ces radars.