Chèques alimentaire : le gouvernement explique ses nouvelles mesure pour booster le pouvoir d’achat

Le gouvernement prévoit de distribuer des chèques alimentaires pour aider le pouvoir d’achat des français

Source : Istock

Mercredi 8 juillet, un texte à propos des chèques alimentaires a été présenté après les élections législatives. Ce texte devrait être adopté très rapidement d’après Gabriel Attal a la fin du Conseil des ministres. 

chèque alimentaire
Source : Getty Images

Mesures : chèques alimentaire, aides…

Le porte-parole du gouvernement s’est exprimé concernant les jours à venir. Dans les mesures qui vont être prises après les législatives, il y aura une prolongation du bouclier tarifaire sur les prix de l’électricité ainsi que du gaz jusqu’à au moins fin 2022. Il y aura aussi une mesure pérenne et mieux viser que les 18 centimes de remise sur les prix des carburants. Le problème du pouvoir d’achat des français est un thème majeur pour le gouvernement français. C’était déjà un sujet à débat durant les présidentielles. Il le reste durant les législatives, surtout pour la Nouvelle Union populaire de Jean-Luc Mélenchon ainsi que le Rassemblement national de Marine Le Pen. La création des chèques alimentaires durables avait déjà été évoquée en décembre 2020 par le Président. 

Macron triple sa prime

Emmanuel Macron avait déclaré, pendant sa campagne présidentielle, qu’un dispositif serait mis en place pour l’été pour aider le pouvoir d’achat des français. L’inflation qui s’est créé dû à la situation actuelle a fait flamber les prix des énergies. Cette inflation met en péril les finances des français et complexifie chaque jour leur quotidien. 

En plus des mesures concernant le prix des énergies et des carburants, Gabriel Attal, porte-parole du gouvernement, donne d’autres précisions. Il a déclaré que la prime Macron qui est versée aux travailleurs pour leurs résultats, va être multipliée par trois. Les charges des indépendants vont baisser, c’est-à- dire 550 euros de bénéfices par an pour un SMIC indépendant. Mais également, le point d’indice de la fonction publique va être revalorisé, une première depuis de longues années. 

Toutes les prestations sociales seront revalorisées au premier juillet. C’est un événement exceptionnel puisque généralement les revalorisations se font en janvier et non en milieu d’année. Le Président veut aussi augmenter le minimum vieillesse à 1100 euros net. Et instaurer des chèques alimentaires pour ceux qui en ont le plus besoin, notamment pour des produits locaux, durables, bio. 

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par David Achache (@adr.expertise)

Les promesses du président 

Emmanuel Macron avait promis de nombreuses choses s’ il était réélu. En commençant par les chèques alimentaires, qui doivent aider les plus démunis. Ces derniers pourraient grâce aux chèques, avoir accès à des produits de qualité, locaux et bons pour leur santé. C’était à la condition que le président soit réélu. Ils doivent être mis en place au cours de cette année. 

Julien Denormandie, l’un des fondateurs de la République en marche déclare “L’idée est de dire (que) vous avez aujourd’hui près de 8 millions de nos concitoyens qui ont des difficultés à accéder aux productions locales, aux productions de qualité, à nos productions françaises en réalité et donc il faut leur donner un coup de pouce pour les aider à acquérir cela”. Il a ajouté “Telle est la bonne réponse, la bonne réponse ne sera jamais de dire : Ce sont les agriculteurs qui vont payer le pouvoir d’achat des Français.