Ecoles maternelle, primaire et collège : mauvaise nouvelle redoutée par les parents, c’était à prévoir

Les vacances d’été seront différentes cette année. Changement d’environnement ou de véhicule de transport ? Tous les moyens sont bons pour partir en vacances.

Source : Capture Twitter

Pour la première fois en 37 ans, l’inflation vient de dépasser le seuil de 5 %. De nombreux ménages tentent difficilement de garder la tête hors de l’eau avec les vagues de Covid-19 et la hausse vertigineuse des prix. Les activités estivales de plusieurs vacanciers se sont alors énormément simplifiées. L’étude menée par Ifop fait ressortir un nombre plutôt élevé de vacanciers pour une situation de crise. Après les deux années de Covid-19 et la survenance du conflit en Europe, plusieurs Français veulent profiter de leur moment de détente. La plupart mise sur des dépenses optimisées.

Une hausse du budget vacances

L’anxiété et le stress ont trop marqué le quotidien des Français ces derniers temps. Les vacances sont devenues un moment absolument nécessaire pour chaque famille.

Durant ces vacances 2022, Didier Arino parle d’une augmentation significative du budget vacances moyen des Français. « 1.900 euros pour une famille de quatre personnes », est sa prédiction cet été. Le dirigeant de Protourisme y trouve déjà une belle croissance de ses affaires.

« Les opérateurs de tourisme sont en avance de 18 % de chiffre d’affaires par rapport à 2019, c’est considérable. » , a-t-il affirmé.

Des vacances en plein-air

Énormément de Français ont opté pour du camping durant ces vacances d’été. Un grand nombre de sites annonce déjà plein cette année. Les réservations de 2019 sont largement dépassées.

Pour Nicolas Dayot, dans son titre de président de la fédération nationale de l’hôtellerie de plein-air, cette année sera extrêmement profitable pour son secteur. Selon lui, « 2022 s’annonce comme une très bonne saison.»

Les vacances vont coûter plus chères cette année à cause de l’inflation. Pour se permettre des vacances décentes, les parents vont devoir redoubler d’imagination pour divertir leurs enfants. Pour cela, nombreux d’entre eux, ont déjà multiplié les réservations dans les campings un peu plus tôt.

« Les gens ont réservé plus vite. Ils ont besoin de plus de vacances et ont anticipé que les Français vont partir plus en France et donc ont réservé plus vite pour avoir de la place », souligne Nicolas Dayot.

Le retour des vacances en famille

Malgré l’inflation, plusieurs Français veulent partir en vacances. Après une longue période de quarantaine, ces derniers peuvent enfin revoir leur famille. Représentant à peu près les 70 % des vacanciers, ils n’hésitent pas à sacrifier certains loisirs mondains pour partir. Didier Arino y voit facilement un « retour de la convivialité ».
La montée vertigineuse des prix n’aura pas découragé ces braves gens. Retrouver des proches, évoque un moment précieux pour un grand nombre de famille. Après tout, ces retrouvailles valent bien quelques concessions.

Devant l’inflation, une tendance longtemps oubliée, reprend le relais : le plaisir de cuisiner en famille. Plusieurs personnes vont donc troquer les dîners au restaurant pour faire à manger eux-même, affirme le directeur de Protourisme. Le pique-nique retrouve sa popularité d’autrefois. Les activités gratuites sont de nouveau privilégiées à côté des jeux plus coûteux comme les pédalos.

Le sociologue Jean Viard expose la réactivité des Français devant la situation improbable de la pandémie et de l’inflation. Ces derniers commencent déjà à dépenser de façon intelligente.

« On a été punis par la pandémie (…) On va avoir une année extraordinaire, car les Français épargnent en réalité », étaient ces dires.

Source : Pexels

Les alternatives pour le transport

À cause de la hausse du prix de l’essence, quelques Français ont voulu opter pour le covoiturage. Actuellement, c’est un moyen très utilisé pour économiser. Payer conjointement en voiture est beaucoup moins cher que le trajet en train. C’est d’ailleurs un système profitable étant donné l’augmentation des billets de train.

Certaines familles ont même dû revoir entièrement leur plan de vacances. Comme les billets d’avion connaissent aussi une augmentation de prix, la plupart des familles doivent séjourner ailleurs. Au lieu de partir en outre-mer en avion, ces derniers se contentent désormais d’un séjour en montagne plus proche et donc moins cher.

Par contre, quelques Français décident quand même d’annuler leurs vacances cet été. La raison principale est la conjoncture économique, particulièrement dure cette année surtout en matière de transport.