Carburant : vers une nouvelle aide pour les travailleurs qui prennent la voiture pour aller travailler

La situation actuelle devient très complexe pour les ménages qui ne savent plus comment gérer les petits budget

Source : Pixabay

La situation actuelle devient très complexe. Entre inflation, pénurie, et rappel de produits, le quotidien des français se complexifie de jour en jour. Certains ne savent même plus comment financer leur plein de carburant. 

L’inflation en France

L’Insee a déjà déclaré qu’au mois de mai dernier, l’inflation avait grimpé jusqu’à 5,2%. Ce chiffre fait peur à de nombreux foyers qui ne savent plus comment gérer leurs dépenses mensuelles. Bien que de nombreux organismes se mettent en place pour aider les ménages, le coût de la vie devient de plus en plus élevé. Les supermarchés proposent des offres pour payer moins chers. Notamment sur des produits essentiels, d’autres font des promotions… L’État revalorise aussi les minimas sociaux, comme le RSA, les APL etc. Mais cela ne suffit toujours pas. En effet, le gouvernement propose des revalorisations, comme pour les retraites notamment, à 4% alors qu’en mai déjà l’inflation était à 5,2%.

Surtout que l’Insee a prévu un mois de septembre pouvant atteindre les 7%. Avant de redescendre très légèrement d’un demi pourcent pour la fin d’année. De nombreux travailleurs au SMIC pensent même à démissionner. Ils affirment qu’au chômage ils auraient plus à la fin du mois qu’en allant travailler et payer le carburant à ce prix. De nombreuses astuces pour essayer de payer moins cher en faisant le plein de carburant se partagent. Mais la situation actuelle se complexifie sans cesse. 

Vers une aide pour le carburant 

Le Gouvernement réfléchit en ce moment à accorder une aide pour les travailleurs se rendant sur leur lieu de travail en voiture par leur propre moyen. Si les voitures de fonctions sont financées par le travail ainsi que l’essence, pour tous ceux qui n’en ont pas, ils doivent payer leur carburant seul. L’aide pour le carburant pour aller travailler serait sous condition de revenus. Bruno Le Maire, ministre de l’économie, propose d’instaurer une nouvelle indemnité carburant. Elle se destine aux personnes obligées d’utiliser leurs voitures pour aller sur leur lieu de travail. Mais sous conditions de revenus. Le but serait d’offrir une “indemnisation plus généreuse pour tous ceux qui sont obligés de prendre leur véhicule pour aller travailler, une fois encore qu’ils soient salariés, qu’ils soient alternants” a déclaré Bruno Le Maire, ce lundi 4 juillet 2022 sur France Inter. 

“Indemnité carburant travailleurs”

Cette indemnité pour le carburant se versera en fonction des revenus. Mais le gouvernement n’a pas encore décidé du plafond.  Ce sera le parlement sur le parquet pouvoir d’achat qui le décidera donc après un débat. Cette indemnité carburant concerne en tout cas “plusieurs millions de personnes” précise Bruno Le Maire. 

carburant
Source : Getty Images

Elle ne sera pas que pour ceux qui roulent beaucoup, soit 12 000 km par an. Le gouvernement le justifie par le fait que “Il y a plein de gens qui ne font pas 12 000 km par an, qui prennent leur voiture pour aller travailler et qui n’arrivent plus à boucler les fins de mois “. 

L’indemnité s’attribue sur une simple déclaration et se verse en une seule fois. Le montant n’est lui non plus pas encore défini, mais il est prévu plus d’une soixantaine d’euros.

Aussi une remise au moment de mettre le plein de carburant est toujours en cours, 18 centimes par litre. Celle-ci est en place depuis le premier avril mais devrait continuer jusqu’à la fin août.