Jean-Luc Reichmann dévoile les terribles interventions très douloureuses qu’il a subies à cause de son angiome

Josette, la maman de Jean-Luc Reichmann raconte la difficulté que la famille a vécue durant l’enfance de l’animateur. Une tache de naissance de ce dernier que la famille a eu du mal à faire disparaître.

Source : Capture TF1

Sur TF1 ce samedi 2 juillet, on a diffusé le documentaire Jean-Luc Reichmann, un destin hors du commun. Dans ce reportage, Josette la mère de l’animateur a évoqué des souvenirs douloureux liés à l’enfance de son fils. Apparemment, un angiome, une tache de naissance de l’animateur phare de TF1 que ses parents ont tenté de s’en défaire.

Jean-Luc Reichmann : une enfance très difficile

Jean-Luc Reichmann est atteint d’un angiome depuis qu’il est né. Même si on le voit parfaitement en accord avec ce fait actuellement, ce n’était pas toujours le cas. En effet, durant son enfance, ses parents étaient les premiers à être bouleversés. Dans le documentaire consacré à l’animateur, Josette sa maman raconte ce qu’ils ont vécu durant ces périodes.

La tâche prenait « la moitié du nez la paupière et sous l’œil » expliquait la mère pour commencer. Et face à cette situation, son mari s’interroge si cela va passer ou pas.  » J’avoue qu’on a eu du mal je me disais ‘Mais quand même faudrait que ça parte » poursuive-t-elle alors. D’après les docteurs cela va disparaitre et qu’il ne faut pas s’en faire. Ce qui n’était pas le cas d’après les souvenirs de Jean-Luc Reichmann. « Ma mère elle m’emmène plusieurs fois à l’hôpital pour essayer de ressembler à tout le monde » disait alors l’animateur. Mais ce qu’il va vivre après sera une expérience douloureuse.

Même les médecins ne parvenait pas à le guérir

Les médecins vont alors tout tenter pour éradiquer la tâche du visage de l’enfant. Et cela, même jusqu’à infliger d’atroces souffrances à Jean-Luc Reichmann qui n’était encore qu’un enfant à l’époque. « On essaie la neige carbonique, ça fait tellement mal  » raconte l’animateur sur ce qu’il a vécu.  » Il y avait une croute qui se formait, c’était une horreur » se souvienne-t-il encore.

« Une fois, deux fois, trois fois… C’est quelque chose qui est très très violent » continue toujours l’animateur. Jean-Luc Reichmann n’en pouvait plus, il disait alors : « Maman ça fait trop mal je ne veux plus y aller ». Toujours bouleversé par ce souvenir, le complice de Zette affirme que : » Dans la tête d’un enfant ça reste à tout jamais ». Les parents ont souffert de le voir mal comme ça, alors ils ont tout arrêté.

Jean-Luc Reichmann : le début de sa carrière exceptionnelle

Si c’était comme ça à l’hôpital, à l’école les choses n’étaient pas aussi facile pour l’interprète de Léo Mattéi. Cette différence l’a rendu comme stigmatisé. « Dans la cour de récréation, y a le petit, le gros, le maigre, le rouquin, et moi j’étais la tâche » disait-il. Ces difficultés, Jean-Luc Reichmann ne les avait pas évoqués à la maison quand il rentrait. Josette s’en souvient bien : « Jamais il ne s’est plaint, il a toujours été très réservé là-dessus ».

Lorsqu’il était adolescent, il y avait une jeune fille qui le rejette à cause de son angiome. L’animateur a compris que son atout ne sera pas son physique alors il s’est servi de son humour. Et c’est là que commence la carrière exceptionnelle de Jean-Luc Reichmann.  » C’est peut-être grâce à cette différence que j’ai fait de la séduction mon métier « affirmait-il pour finir.