Inflation : RSA, retraites, APL… Ces aides qui vont être augmentées en juillet 2022, on vous explique tout

Avec la situation actuelle et l’inflation qui en découle, le gouvernement décide d’aider au pouvoir d’achat des français.

Source : Capture Instagram

Alors que les beaux jours sont là, les bons prix ne sont pas au rendez-vous. En effet, l’Insee a constaté une inflation en mai atteignant le taux de 5,2%. Taux surprenant mais moindre comparé au 7% attendu en cette fin d’année. En un an l’inflation aurait croître de 5,8%, toujours d’après l’Insee. La source principale de cette augmentation serait décrite comme “une accélération des prix de l’énergie et de l’alimentation”. 

Augmentation dû à l’inflation

Avec ces prix grossissant et les revenus des foyers n’allant pas à la même vitesse, le gouvernement décide de donner un coup de pouce. Elisabeth Borne, la première ministre, déclare certaines mesures. Elle annonce le 7 juin dernier que les minimas sociaux et pensions de retraite augmenteront au mois de juillet. Pour ce qui est des aides, le gouvernement souhaite les augmenter de 4%, afin de pallier à l’inflation. 

Les minimas sociaux concernés sont le revenue de solidarité active (RSA), l’allocation aux adultes handicapés (AAH), le minimum vieillesse (ASPA), l’allocation veuvage , l’allocation supplémentaire d’invalidité (ASI), et l’allocation de solidarité spécifique (ASS) pour les chômeurs qui finissent leurs droits. 

Augmentation des allocations chômages

À partir du 1er juillet, l’État revalorise les allocations d’assurance chômage. L’Unédic a déclaré une hausse de 2,9% pour les 2,1 millions d’allocataires. 

L’allocation minimale passe donc à 30,42 euros par jour alors qu’elle était de 29,56 initialement. Cette revalorisation impacte 95% des demandeurs d’emploi indemnisés au 1er juillet. Ils représentent 2,1 millions de demandeurs d’emploi. 

Augmentation des APL

Le gouvernement revalorise aussi l’aide personnalisée au logement. Ces aides seront donc, quant à elles, revalorisées à hauteur de 3,5% pour pouvoir “protéger ceux qui ont les plus grandes difficultés”. Afin que ces personnes ne subissent pas trop l’inflation, qui peut empirer leur situation. 

Habituellement, le montant total des APL est revalorisé au 1er octobre dépendamment de l’évolution de l’indice de référence des loyers ou IRL, constaté au deuxième trimestre en cours. 

Les retraites et l’inflation

Le pouvoir d’achat des seniors a aussi pris un coup à cause de l’inflation, c’est pourquoi les retraites sont revalorisées. Depuis le premier juillet elles augmentent de 4%. Pour une retraite de 1200 euros cela représente 60 euros. Confirmée par la première ministre “Je vous confirme que pour toutes les retraites, il y aura bien en juillet une revalorisation de 4 %, donc au global cela fera un peu plus de 5 %”. 

En revanche, cette hausse ne sera consultable qu’en août lors de son versement plus précisément le 9 août. Cette différence est due au décalage entre le mois de paiement et les mois de versement. 

Le point d’indice des fonctionnaires

Le gouvernement va augmenter, pour la première fois depuis 2017, le point d’indice de la fonction publique. Stanislas Guerini, ministre de la Transformation et de la Fonction publique, a annoncé mardi é! juin “ une augmentation de 3,5% pour les 5,7 millions de fonctionnaires français.

Tout comme pour les retraites, cette hausse ne sera visible qu’au mois d’août pour les mêmes raisons que celle des retraites. 

Le gouvernement fait donc un pas vers les français pour assez de rebooster leur pouvoir d’achat sans trop subir les conséquences de l’inflation. Malheureusement, l’inflation est déjà supérieur au revalorisation proposées et contrairement à elles, l’inflation ne va pas s’arrêter d’augmenter tout de suite.