Compteur Linky : Voici les cas où vous pouvez refuser son installation et comment faire

Les utilisateurs du compteur Linky n’adhèrent pas tous à l’installation du dispositif. Ils ont deux raisons de refuser cet appareil.

Source : Getty Images

Le compteur Linky est sans doute le compteur d’électricité le plus utilisé sur les réseaux du territoire français. Toutefois, les utilisateurs ont noté et notent quelques faits qui ont créé des controverses à propos de ce dispositif. Voici comment faire pour refuser l’installation du compteur Linky ou la retirer de son domicile.

Le compteur Linky d’Edenis

Le compteur Linky est un compteur communicant qui mesure et enregistre la quantité d’énergie électrique établie dans le territoire français. Il a été développé par le gestionnaire principal du réseau de distribution d’électricité, Edenis.

Le compteur est en effet un outil inscrit dans le projet vers la transition écologique. L’article R341-4 du Code de l’énergie et le décret n°2010-1022 relatif au compteur d’électricité sur les réseaux publics a permis la mise en place du compteur Linky. Avant 2021, Edenis s’est engagé à l’installer dans 35 millions de foyers.

Ce dispositif est une révolution technologique qui peut présenter de nombreux avantages aux réseaux qui l’utilisent. Il est possible de s’auto-paramétrer les services du compteur ainsi que de modifier la puissance. Il n’est plus nécessaire qu’un technicien vienne relever le compte sur le dispositif.

Pour les ménages, la facturation sera réalisée à partir de leurs consommations réelles. Les utilisateurs pourront accéder plus facilement au compteur. Ils pourront dans ce cas régulariser leur consommation énergétique.

Un autre point intéressant sur le compteur Linky est la facilitation qu’elle apporte dans l’insertion d’énergie renouvelable dans le réseau de distribution. Les fournisseurs d’énergie peuvent également proposer des offres énergétiques. Malgré ces avantages, les utilisateurs se plaignent souvent de problèmes inhérents du compteur Linky.

Pourquoi certains refusent d’utiliser le compteur Linky ?

Depuis le déploiement du dispositif, l’appareil d’Enedis est sujet à controverses. Le compteur Linky présente des inconvénients qui favorisent le refus de son installation. Les ondes électromagnétiques émises par l’appareil de comptage ne sont pas, semble-t-il, sans risque pour la santé des utilisateurs. D’autres parlent même de nuisance à l’environnement.

Beaucoup de ménages n’ont pas non plus confiance aux fournisseurs. Pour cause, la collecte et l’enregistrement des données sont faits par ces derniers, certains ménages doutent qu’ils obtiennent une hausse de facture d’électricité. Un compteur Linky mal installé peut provoquer un incendie. Ce qui inquiète les usagers concernés si jamais cela se produit. Ils ne veulent pas prendre le risque que ce compteur ne leur porte préjudice.

Récemment, un utilisateur avait signalé le fait que le compteur attire des fourmis. En effet, le compteur Linky possède un composant qui attire ces insectes. Il s’agit de l’amidon. Enedis avait expliqué que ces problèmes étaient assez récurrents.

Un expert du gestionnaire de réseau de distribution d’électricité avait expliqué que généralement cela ne posait pas de grands problèmes qui pourraient créer des incidents fâcheux. Ce n’est pourtant pas ce qui va convaincre les utilisateurs. Pour information, près de 3,8 millions de foyers n’ont pas encore adopté le compteur Linky.

Dans quel cas pouvez-vous refuser l’installation d’un compteur Linky ?

Depuis 2021, près de 90 % des ménages en France utilisent déjà ce compteur communicant. Si le projet de changement est toujours en cours, certains sont réticents à l’idée de l’installer dans leur maison. Cette directive n’étant pas une obligation, le choix leur appartient.

Cependant, à partir du premier janvier 2023, ceux qui refusent l’installation devront payer un surcoût de 48,80 euros. Il existe pourtant des cas particuliers qui permettent de refuser légitimement l’installation du compteur Linky. Enedis n’a pas autorité à forcer les usagers à l’installer. Le premier cas est pour raison médicale tandis que le second concerne une question de propriété.

Le tribunal de grande instance de Tours a permis la désinstallation du compteur Linky à une dizaine d’utilisateurs. Ces personnes ont eu cet accord pour l’une des raisons mentionnées. Une personne hypersensible aux ondes électromagnétiques peut ne pas installer le compteur Linky dans son domicile. Si vous utilisez déjà ce compteur, vous pouvez lancer une demande de retrait du dispositif de comptage.

Le 20 janvier 2020, l’autorité ministérielle en charge de la Transition Écologique et Solidaire avait annoncé le deuxième cas qui permet le refus des compteurs Linky. Il est possible de le refuser si le compteur n’est pas localisé sur la voie publique. Pour le respect de la propriété privée, Enedis devra retirer le dispositif.