Vidéo impressionnante d’un accident dans un célèbre parc d’attraction français, un câble cède, les passagers à l’intérieur

Un câble élastique d’un célèbre parc d’attractions a cédé. Plus de frayeur que de mal, cette jeune fille s'en sort avec une légère blessure.

Source : Pexels

L’accident dans le parc d’attractions aux Pays-Bas survenu le 27 mai 2022 avait fait plusieurs blessés. Un mois plus tard, voilà qu’un événement similaire se produit en France. Dans la nuit du samedi 25 au dimanche 26 juin 2022, vers 0 h 20, un accident s’est produit dans le célèbre parc d’attractions de Luna Park de Fréjus, dans le Var. Heureusement, contrairement à celui des Pays-Bas, il n’y a eu aucun blessé grave. Une jeune fille est blessée au pied. Mais attention, quelques minutes de plus, cela aurait pu virer au drame.

Plus de peur que de mal

Dans le parc d’attractions Luna Park de Fréjus, ce week-end, un des câbles de l’attraction manège « La Catapulte » a lâché très vite après son décollage. Propulsés à plus de 100 kilomètres/heure en l’air, les deux passagers à bord, adeptes de sensations fortes, sont très vite passés de l’enthousiasme à l’effroi.

Conséquence, l’un s’en sort indemne tandis que celui qui l’accompagnait s’en sort avec un petit bobo. Notons que la scène a été filmée. La vidéo est d’ailleurs devenue virale sur les réseaux sociaux en ce moment. C’est une vidéo qui vous donne froid au dos et révèle l’étonnement en même temps. Des milliers d’internautes à travers le monde l’ont vue.

Par chance, le câble s’est coupé au moment du décollage. Là où le manège n’est pas au maximum de sa puissance. Autrement dit, cela aurait pu être pire. Imaginez une vitesse de 130 kilomètres/heure s’écraser au sol… Cela pourrait aplatir un visage si on a la malchance d’atterrir sur la tête.

Que s’est-il passé exactement ? Quoi qu’il en soit, de tels accidents peuvent ruiner la réputation de ce célèbre parc d’attractions français.

Des élastiques de mauvaise qualité

Une enquête a été lancée dans le but de comprendre et de savoir quelle était la raison de cet accident. Aussi, pour éviter que pareille situation se reproduise et provoquent des dommages graves à l’avenir. Le directeur du parc, Rudy Maury, est interviewé par Var Matin et affirme que « les élastiques étaient neufs » et que les systèmes de sécurité ont très bien fonctionné ».

D’après lui, le problème viendrait de la qualité des élastiques :

« Il semblerait que ce soit un défaut de qualité des élastiques. Le fabricant a effectué un rappel des lots, hier, à la suite de l’incident. Après, je ne peux pas trop m’avancer. Nous attendons la venue d’un expert. »

Ce dernier devrait être sur place d’ici quelque jour d’après les médias.

Jusqu’ici comme l’a dit le directeur, l’enquête est en cours, donc on attend les résultats. La petite fille blessée n’a pas porté plainte à ce jour. Aux dernières nouvelles, elle se porte bien, et n’a que quelques égratignures aux pieds. Pour ce parc, cet accident est une première. Le directeur exprime de faire tout son possible pour s’assurer que cela ne se reproduise plus.

Pourquoi nous aimons les sensations fortes ?

D’après une étude menée par un psychologue Américain Martin Zuckerman en 1970, la personnalité des personnes à la recherche de sensations fortes est définie par les quatre éléments suivants :

  • Sensibilité à l’ennui
  • Désinhibition ou volonté d’être spontané
  • Recherche d’une expérience nouvelle
  • Quête d’aventures

Ces quatre éléments amènent l’individu à regarder des films d’horreur, à aller dans des maisons hantées et à jouer dans des parcs d’attractions pour les enfants.

Une récente étude montre aussi que tout est question d’hormones. Notre corps a des mécanismes automatiques, que l’on appelle habituellement des réflexes involontaires. Face au danger, notre corps sécrète de l’adrénaline pour assurer sa survie en cas de fuite ou de combat. L’adrénaline, on le sait tous, c’est l’hormone de l’action, de l’excitation et de l’enthousiasme.

Cela dit, il n’y a pas que l’adrénaline, car après l’événement notre corps sécrète de la dopamine. Cette dernière est l’hormone du bonheur. Les gens sont accros aux sensations fortes, car après la peur, le corps sécrète beaucoup de dopamine. Cela leur donne une sensation de bien-être. C’est à peu près comme les effets de la drogue. Plus vous en prenez, et plus vous en avez envie. Mais à l’inverse de la drogue, la dopamine et l’adrénaline, qui sont des drogues naturelles, n’ont pas d’effets néfastes sur la santé. Elles restent très addictives.