Marie-Sophie Lacarrau obligée de se changer pendant son journal, « la boulette »

Lors de son passage dans l’émission « Accès direct », Marie-Sophie Lacarrau s’est confiée sur ses tenues, qu’elle adapte en fonction de l’actualité du journal.

Source : TF1

Après cinq mois d’absence en raison de problèmes de santé, Marie-Sophie Lacarrau est de nouveau de retour sur le plateau du JT de 13 heures de TF1. Ce fut un véritable plaisir pour les téléspectateurs de la première chaîne.

Invitée de l’émission « Accès direct » sur les ondes de France Bleu le 28 juin 2022, la journaliste a d’ailleurs évoqué les nombreux téléspectateurs qui la suivent tous les jours et qui ne manquent pas le rendez-vous pour regarder le journal. Mais si certains apprécient ce que fait Marie-Sophie Lacarrau, d’autres la critiquent à la minute où elle apparaît sur le plateau.

« Malheureusement, je pense que les premières secondes où on apparaît, on est d’abord commenté sur notre maquillage, notre coiffure et notre tenue. Une fois que c’est passé, on nous écoute. C’est vrai que c’est regrettable, mais c’est un métier d’image donc on l’accepte », a-t-elle fait savoir sur ce sujet.

Marie-Sophie Laccarau a estimé que les femmes qui passent à l’antenne sont davantage « jugées » sur leur physique par rapport aux hommes. Pour éviter cela, elle a alors décidé de ne rien laisser au hasard, y compris ses tenues.

« On essaie de tout prévoir »

Pour éviter toute critique, Marie-Sophie Laccarau adapte ses tenues en fonction de l’actualité.

« Je fais attention à mes tenues en fonction de l’actualité. Si j’ai prévu de porter une robe rouge flamboyante et qu’une actualité très difficile arrive dans la matinée, je vais évidemment me changer et ne pas arriver en rouge. On essaie de tout prévoir », a déclaré la journaliste.

Ce serait donc une manière d’éviter les polémiques, comme avec sa consœur Audrey-Crespo-Mara. En effet, cette dernière a provoqué un bad buzz sur la Toile en apparaissant vêtue d’une robe rouge pour présenter une édition du JT de 20 heures consacrée à l’attentat perpétré à Barcelone.

Critiquée pour son accent

Même si Marie-Sophie Laccarau évite à tout prix les polémiques inutiles, elle n’est pas, pas le moins du monde, épargnée. Bien qu’elle soit adulée par une partie des téléspectateurs, certains la critiquent. Ils lui reprochent son accent venu du Sud.

Pour rappel, elle est la remplaçante de Jean-Pierre Pernaut depuis que celui-ci a dit adieu à la présentation des 13 heures de TF1. Un poste que le défunt a occupé pendant près de 33 ans avant de laisser les rênes à Marie-Sophie Laccarau.

Une pression de taille pour l’ancienne vedette de France 2, qui n’a pas échappé à quelques couacs dès son entrée dans la grande famille de TF1. Quelques semaines seulement après les premiers pas de la journaliste, elle a été victime d’un bug sans précédent. La première fois dans l’histoire, le JT de 13 heures n’a pas pu être diffusé.

« Nous allons devoir en rester là je le redis c’est absolument inédit, par correction je tenais à prendre l’antenne pour vous dire cela », a avoué la femme de Pierre Bascoul, avec un air confus.

Cette panne technique, Marie-Sophie Laccarau n’était évidemment pas responsable. Mais cela n’a pas empêché certains téléspectateurs en colère de la critiquer et de s’en prendre à elle.

Elle ne se laisse pas faire

Marie-Sophie est devenue le bouc-émissaire de certains fidèles de TF1 depuis que Jean-Pierre Pernaut n’est plus là. Nostalgiques, les téléspectateurs de la chaîne reprochent à la maman de deux enfants de ne pas être à la hauteur. Ce n’est pas tout, ils critiquent sa manière de parler.

« Je reçois encore aujourd’hui des courriers me disant que je ne parle pas français », a révélé celle qui a animé Prodiges dans les colonnes de La dépêche du midi.

En effet, ils n’apprécient pas l’accent de celle qui est originaire de Villefranche-de-Rouergue et qui a grandi près de Perpignan.

« Si je l’ai d’abord pris pour moi, j’ai surtout pensé à ces millions de Français qui ont un accent et que l’on ne comprend soi-disant pas », a déploré Marie-Sophie Lacarrau, loin de se laisser faire.

La journaliste, qui ne se laisse pas atteindre par les commentaires négatifs, n’a aucune intention de renier ses origines et elle l’a avoué.