Les 12 coups de midi : « Il m’a tripoté de partout », le maître Paul El Kharrat dénoncé

Le 29 juin dernier, une révélation sur Paul El Kharrat avait étonné le plateau des « Grosses Têtes ». Laurent Ruquier clarifie les choses.

Source : Capture Instagram

Cela fait des mois que l’ancien participant des « 12 coups de midi » fait partie de la bande de Laurent Ruquier sur l’émission “Les Grosses Têtes”. Apparu pour la première fois à la télévision dans l’émission phare de Jean-Luc Reichmann, il perce dans le monde de la télévision et arrive sur RTL. Il a su s’intégrer dans l’équipe même si les choses n’étaient pas évidentes au départ.

Des propos décourageants

En octobre dernier, Paul El Kharrat avait raconté une situation qu’il a vécue dans ses débuts. En effet, le trentenaire avait entendu des propos qui auraient pu le démoraliser et ne pas continuer. L’ancien maître de midi avait raconté sur Télé Star Play comment une femme avait dit des choses qui lui avait mis mal à l’aise.

« Derrière mon dos, une personne qui fait partie de l’équipe pensait que je n’entendais pas et elle a alors dit que j’étais un peu bête de ne pas comprendre certaines choses », a-t-il dit.

Il a, bien sûr, révélé que c’était une femme, mais il n’a pas voulu donner plus de détail. Paul a tout de même ajouté que les choses ont évolué entre cette femme et lui avec le temps. Le jeune homme avait supposé que c’était certainement sorti sur « le ton de la plaisanterie ». Cependant, l’ancien protégé de Jean-Luc Reichmann a expliqué que c’était dit « avec sérieux », et ce, littéralement derrière son dos. Pour lui, c’était du bagout et il aurait préféré qu’ils en parlent face à face.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Paul El Kharrat (@paul_el_kharrat)

Heureusement pour lui, il n’a pas laissé ces paroles l’atteindre. Désormais, il se fait régulièrement invité dans l’émission radio de RTL auprès de Laurent Ruquier.

Une main baladeuse ?

Le moins que l’on puisse dire, Paul El Kharrat s’est fait de la place parmi les « Grosses Têtes ». Il a même été invité à partir en Grèce pour des vacances. C’était certes pour des visites culturelles, mais aussi pour profiter du soleil d’Athènes. C’était d’ailleurs lors de ce voyage que Laurent Ruquier et son compagnon Hugo Manos se sont affichés en couple, amoureux comme jamais.

Dans l’émission du 29 juin dernier, le plateau des « Grosses Têtes » recevait Gérard Jugnot, Valérie Mairesse, Stéphane Plaza, Christophe Beaugrand, Paul El Kharrat et Darie Boutboul. Ces deux derniers ont su gagner toute l’attention du plateau. C’est la révélation de Darie Boutboul qui va déranger le reste de l’équipe. D’après ses propos, le champion de Jean-Luc Reichmann aurait eu une main baladeuse envers le jockey français. De quoi gêner le jeune homme au milieu des autres invités qui voulaient en connaître davantage.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Paul El Kharrat (@paul_el_kharrat)

Paul el Kharrat est « vachement mignon »

Le célèbre jockey des années 80 avait commencé ses propos en faisant deviner aux autres ce qu’il s’était passé avant l’enregistrement de l’émission.

« Quand je suis arrivée, j’étais un peu en avance et Paul… », a-t-elle lancé.

Le jeune homme l’interrompt, mais elle a continué en disant qu’il devrait assumer ce qu’il a fait. C’est là qu’elle affirme que Paul El Kharrat l’avait tripoté de partout. Le présentateur de l’émission en avait ajouté en s’amusant que le jeune homme aurait beaucoup changé après le voyage en Grèce.

Serait-il donc un vrai pervers ? En tout cas, cette accusation est assez dérangeante pour le croire. Pourtant, les choses ne sont pas aussi tordues que l’on puisse le croire. C’est bien comme cela que sont les ambiances dans l’émission radio.

Laurent Ruquier vient clarifier la situation en rappelant à Darie Boutboul que c’était elle qui lui a présenté ses cuisses au jeune homme. Ce que l’ancienne cavalière ne nie pas. Après tout, c’était elle qui l’a initié en lui disant « Tâte ça, c’est ferme ! ».

« Je ne voulais pas qu’il pense que j’étais molle de la tête au pied donc je lui ai fait toucher ma cuisse pour ne pas qu’il pense que j’étais molle », a-t-elle déclaré.

Toujours sur l’ambiance du rire, elle a ensuite assuré qu’elle trouvait le jeune homme très mignon. Quant à Paul El Kharrat, on pourrait presque croire qu’il est habitué à des remarques déplacées. C’était dans la même émission que le jeune homme qui souffre du syndrome d’asperger était la cible de remarque déplacée. Cette fois-là, Laurent Ruquier l’a embarrassé en disant « il rougit et il bande » quand il était face à Diane Leyre. Il avait préféré rester silencieux.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Paul El Kharrat (@paul_el_kharrat)