L’allocation de rentrée scolaire augmente, tout ce qu’il faut savoir…

Comme tous les ans, les familles ayant de faibles revenus touchent l’allocation de rentrée scolaire. Cette année, l’aide a été réévaluée.

Source : Capture Facebook

Ce sont les familles dont les enfants sont âgés de 8 à 18 ans qui bénéficient de l’allocation de rentrée scolaire ou ARS. Cette allocation a fait cette année l’objet d’une revalorisation de 1,8 %. Une bonne nouvelle pour ces familles modestes en ces temps difficiles. Toutefois, ils veulent ajuster la date de versement.

Ce qu’il faut savoir sur cette aide

L’ARS est une aide versée aux familles modestes pour les aider à scolariser leurs enfants. Pour prétendre à cette allocation, un critère bien défini doit être rempli. Les familles doivent avoir des enfants dont les dates de naissance sont comprises entre le 16 septembre 2004 et le 31 décembre 2016.

Cependant, il y a des plafonds à ne pas dépasser selon le nombre d’enfants de chaque famille. Pour être plus précis, une famille à un enfant doit gagner au plus 25 370 euros pour se voir octroyer cette aide. Si la famille compte deux enfants, le montant s’élève à 31 225 euros. Cela s’élève à 37 080 euros si les enfants sont trois, ou 42 935 euros s’ils sont quatre. Une somme supplémentaire allant jusqu’à plus de 5800 euros sera rajoutée pour chaque enfant en plus.

Il faut également rappeler que le montant de l’aide dépend de l’âge de l’enfant. Cela dit, pour un enfant de 6 à 10 ans, ce montant sera de 376,98 euros. Pour un enfant de 11 à 14 ans, on versera 397,78 euros. Enfin, si l’enfant est de 15 à 18 ans, le montant s’élèvera à 411,56 euros.

La FCPE réclame une revalorisation

À ne pas oublier, les adolescents de 16 ans à 18 ans scolarisés ou en apprentissage en vue de la rentrée 2022 doivent être déclarés. Les parents doivent se rendre sur le site de la caisse d’allocations familiales pour faire la déclaration.

Sur le site, il y a une rubrique nommée Mon compte. Elle peut se faire également à partir de l’application mobile de la caisse. Il y aura 150 euros de prime à l’ouverture grâce à un comparatif de banque en ligne. Le versement se fera le mois d’août prochain, comme d’habitude. C’est-à-dire, une quinzaine de jours avant la rentrée scolaire en septembre.

Lors d’une intervention sur France Info, le secrétaire général de la FCPE a réclamé une revalorisation aux autorités. Il en a également profité pour demander à ce que la date de versement soit avancée au mois de juillet. Eric Lebastie a avancé comme raison l’inflation que beaucoup vivent mal en ce moment.

Les parents veulent faire leurs achats plus tôt

Selon monsieur Lebastie, cette revalorisation est nécessaire. En fait, les prix des fournitures scolaires ne cessent de grimper depuis le début de l’année. Les parents craignent donc que ceux-ci ne soient trop élevés avant septembre.

La fédération estime de ce fait qu’anticiper les dépenses est primordial. Cela permettra aux parents d’effectuer leurs achats plus tôt. Reste à savoir si le gouvernement est de cet avis. Car jusqu’ici, rien n’a encore été décidé.

Versement automatique pour les ayants droit

Pour les personnes bénéficiant déjà de l’allocation de rentrée scolaire, il n’y aura plus de procédures à suivre. Leur part leur sera versée de manière automatique puisqu’elles y ont droit. Il faut néanmoins rappeler la démarche pour les jeunes de 16 à 18 ans.

En effet, leurs parents doivent avant tout déclarer leur scolarisation pour la prochaine rentrée. Ou bien déclarer qu’ils sont en apprentissage en vue de cette rentrée. Cette déclaration devra être faite à partir de mi-juillet. Elle peut se faire sur le site de la CAF sur l’espace personnel du responsable de l’enfant.

Une allocation différentielle

Plus haut, on a parlé des plafonds de revenus à ne pas dépasser pour bénéficier de l’allocation de rentrée scolaire. Dans certains cas, ces plafonds pourraient être dépassés, mais de peu. Que faire dans ce cas ? Eh bien, on peut quand même déposer une demande. Cette dernière sera examinée par la CAF.

Celle-ci estimera si le plafond est vraiment dépassé de peu. Dans ce cas, un versement d’allocation de moindre montant pourra être décidé. On appelle cette allocation « allocation différentielle. » Et comme pour les autres, celle-ci sera calculée selon les revenus.