Vacances d’été annulées ? Cette information cruciale qui risque de changer tous vos plans cet été

L’État prévoit le retour de certaines mesures sanitaires. L’une d’entre elles est susceptible de changer vos plans pour les vacances d’été.

Source : Capture Facebook

Si pendant un temps, la situation a semblé s’améliorer, la Covid-19 est encore bien présente en France. Depuis le début du mois de juin, le nombre de cas de contamination grimpe en flèche. À tel point que le gouvernement envisage le retour de quelques mesures sanitaires. Un pass sanitaire pourrait, par ailleurs, être mis en place. Une mesure susceptible de changer les plans de nombreux Français pour les vacances d’été. On fait le point.

Des chiffres inquiétants

Si à une période, les choses ont semblé se calmer, la Covid-19 est encore bien présente en France. Voilà pourquoi il faut faire attention, et prendre en compte les recommandations du gouvernement. Notons que depuis l’apparition des sous-variants BA.4 et BA.5, le nombre de cas de contamination à la Covid ne cesse d’augmenter.

On recense désormais plus de 50 000 nouveaux cas en moyenne sur une semaine. Un chiffre inquiétant, mais qui est encore loin des 140 000 cas recensés sur une moyenne de 7 jours au mois de mars. Du côté des admissions à l’hôpital aussi, la situation est critique. En effet, comme l’a révélé l’épidémiologiste Delphine Viriot, « le 21 juin, il y avait 14 410 patients Covid-19 hospitalisés, dont 855 en soins critiques ».

Le retour de certaines mesures sanitaires

Face à l’augmentation du nombre de nouveaux cas de contamination, le gouvernement prévoit de mettre en place un pass sanitaire. Ce pass pourrait être imposé à partir de 12 ans, et permettrait le déplacement en provenance ou à destination de l’Hexagone, de la Corse, des territoires d’outre-mer.

Les personnels, officiants dans les services de transport, comme les trains ou les bus, pourraient être contraints de s’y soumettre. De même, si cette mesure venait à être mise en place et que vous prévoyez de quitter le pays pour les vacances d’été, vous devrez vous aussi vous y soumettre.

En plus du pass, le gouvernement envisage de proroger les fichiers informatiques SI-DEP et contact Covid. Et ce, jusqu’au 31 mars 2023. Un comité de veille et d’anticipation des risques sanitaires pourrait également voir le jour d’ici peu. Ce comité sera rattaché aux ministres de la Santé et de la Recherche, et aura pour mission de rendre « des avis sur la situation sanitaire et les connaissances scientifiques qui s’y rapportent ».

En ce qui concerne le pass vaccinal, il ne ferait pas partie des mesures envisagées par le gouvernement. C’est du moins ce qu’a déclaré Olivia Grégoire, la porte-parole du gouvernement. Selon ses dires, « Il n’est pas aujourd’hui question de prolonger le régime d’urgence sanitaire. On n’est pas sur le pass vaccinal ».

Ce qui importe selon elle, c’est mettre en place des mesures de freinage pour s’assurer qu’on est en mesure d’intervenir si la situation venait à dégénérer.

Deuxième dose de rappel et masque obligatoire

Le gouvernement invite les personnes âgées de 60 ans et plus à se faire administrer la 2e dose de rappel si elles ne l’ont pas encore fait. Une mesure qui, selon Alain Fischer, président du Conseil d’orientation de la stratégie vaccinale, est nécessaire au vu de la situation.

« Il faut que les 8,5 millions de Français éligibles qui ne l’ont pas encore reçue se rendent dans leur pharmacie ou chez leur généraliste », a-t-il expliqué.

Si depuis le mois de mai, le port de masque n’est plus obligatoire, et bien, il pourrait le redevenir si les choses ne s’améliorent pas. Pour sa part, Alain Fischer s’est dit être favorable à cette idée.

« C’est une mesure de protection collective et en faisant le petit effort de porter le masque, on contribue à protéger les personnes fragiles », a-t-il déclaré.

L’épidémiologiste Pascal Crépey est du même avis. Il a déclaré lors d’une interview accordée à actu.fr :

« Dans des trains bondés, le risque de se retrouver en présence de personnes infectées est élevé (…) Ce serait une bonne idée que la population porte le masque, pour protéger notamment les plus fragiles »

Il va sans dire que pour que la situation puisse s’améliorer, chacun devra faire de son mieux, et respecter les mesures sanitaires. Les vacances d’été approchant à grands pas, il faudra encore redoubler d’efforts.