Diam’s, la révélation choc de la rappeuse sur sa tentative de suicide à seulement 14 ans

Le 26 juin 2022, l’ancienne rappeuse Diam’s s’est confiée sur sa tentative de suicide quand elle n’avait que 14 ans. Découvrez ses révélations dans cet article.

Source : Capture TF1

Celle qui a quitté la scène en 2010 a accordé une interview à l’émission « Sept à huit », le 26 juin 2022. Au cours de cette entrevue, Diam’s, qui a récemment raconté son ascension et sa révélation spirituelle dans un documentaire intitulé « Salam » est revenue sur un souvenir traumatisant de son passé à savoir sa tentative de suicide à seulement 14 ans. Selon ses dires, elle se posait déjà des questions existentielles depuis son jeune âge.

« Je souffrais énormément »

Diam’s était tourmentée et se posait de nombreuses questions existentielles depuis longtemps. C’est d’ailleurs à cause de cela qu’elle a eu envie de suicider. Comme l’a avoué la principale concernée :

« Je me posais des questions déjà très jeune, je me questionnais sur les injustices, la méchanceté des uns, l’ingratitude des autres. »

Ce n’est pas tout ! L’ancienne rappeuse a également souffert de l’absence de son père aussi, qui avait quitté le foyer alors qu’elle n’avait que 4 ans. Torturée, elle avait déclaré :

« Je souffrais énormément de son absence, mais ce n’était pas le seul problème de ma vie. »

Face à toutes ces situations, Diam’s a pu retrouver du réconfort dans la musique. D’après son témoignage, elle a commencé à écrire après sa tentative de suicide et cela l’a fait du bien.

« Quand j’ai 14 ans et que je me réveille de ma tentative de suicide, j’ai écrit un texte que je vais sortir des années et des années plus tard, et effectivement à ce moment-là je me rends compte que ça me fait du bien d’écrire. C’est comme un petit refuge. Je prends un papier et un stylo et ça me fait du bien », a-t-elle avoué.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Brut (@brutofficiel)

« Ça ne réglait pas mes soucis »

En 2022, Mélanie a réalisé un documentaire intitulé Salam, présenté au Festival de Cannes en son absence, dans lequel elle témoigne de sa difficulté à trouver un sens à sa vie.

« Je réalise, tristement, que ce que je pensais être le sens de ma vie – écrire des textes, remplir des salles, être aimée – ça ne remplissait pas mon coeur, ça ne réglait pas mes soucis », a-t-elle affirmé.

Une deuxième tentative de suicide

Il est à savoir que ce n’était pas la première fois que la rappeuse Diam’s a essayé de mettre fin à ses jours. La seconde fois qu’elle l’a fait, ce fut à 27 ans. Manquant d’amour, souffrant d’un mal-être qu’elle a eu du mal à nommer, plusieurs fois elle a tenté d’analyser pourquoi et comment elle en est arrivée là. À chaque fois, elle explique ne pas avoir vraiment mesuré la gravité de son acte : parce que personne ne lui a expliqué la valeur de la vie.

Au printemps 2008, à la demande de ses proches, la mère de famille décide de rencontrer un psychologue, une à deux fois par semaine. De son psychologue, Diam’s a retenu une chose :

« Quiconque n’a pas vécu la dépression ne peut comprendre la dépression. »

En effet, la rappeuse n’acceptait pas le manque de compréhension venant de ses proches. En même temps, elle était comme vidée, ne ressentant ni haine, ni tristesse, ni colère, ni rire.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Brut (@brutofficiel)

Elle se convertit à l’Islam

Grâce à sa meilleure amie Vitaa, Diam’s décide de se prendre en main. Elle s’est forcée à sortir, à appeler ses amis, puis un beau jour, elle a décidé de prendre des vacances et profiter du soleil de l’île Maurice. C’est à ce moment-là que sa vie a changé.

Avec une excitation mêlée de curiosité, elle dévore le livre saint, le Coran. Très touchée par les mots, elle semblait trouver les réponses à ces questions et par la même occasion, un soulagement et la satisfaction de s’être trouvée. Alors, seule, sur une plage déserte, elle prononce la profession de foi, faisant d’elle un nouveau membre de la communauté musulmane.

Mariée depuis septembre 2009, Diam’s est devenue maman. À la fin du ramadan 2011, elle a donné naissance à une petite fille prénommée Maryam, en hommage à la mère de Jésus.

Alors qu’elle a rempli les salles autrefois, aujourd’hui Diam’s passe désormais le plus clair de son temps à méditer, à prier et à voir ses proches et sa famille. Elle a délaissé la scène et les studios depuis près de deux ans maintenant et a enfin trouvé la paix qu’elle a tant cherchée.