Valérie Damidot amincie de 14kg : ses révélations fracassantes sur sa perte de poids

Valérie Damidot a décidé de suivre un régime Weight Watchers. Que s’est-il passé pour que celle qui a toujours aimé son corps souhaite maigrir ?

Source : Getty Images

La comédienne de 57 ans a toujours adoré son corps. Elle a reçu de tonne de critiques ainsi que des remarques déplacées sur son physique, notamment à l’époque de sa participation à l’émission « Danse avec les stars » en 2016, mais jamais Valérie n’a été complexée. Toutefois, un beau jour, la quinquagénaire a souhaité perdre du poids. Non, elle n’a pas changé d’avis, si elle a voulu se métamorphoser, c’est pour une raison professionnelle.

« J’ai des problèmes de thyroïde »

Valérie Damidot s’est fait connaître sur le petit écran en 2006, lors du lancement de l’émission D&CO sur M6. Mais ce ne fut pas sa première expérience à la télé. En effet, bien avant cela, la décoratrice était passée par la case production en travaillant comme nounou dans l’émission « Star Academy ».

Ce n’était pas tout ! Elle était également directrice de casting pour la deuxième saison de « Loft Story » puis journaliste pour l’émission de Mireille Dumas, « Vie privée, vie publique ». Il faut dire que la carrière de Valérie Damidot a été laborieuse. Mais elle était loin d’être de tout repos aussi.

« À mes débuts à l’antenne, j’en ai pris plein la gueule. On aime bien me représenter en petite grosse dodue avec une salopette. Quand tu es une femme à la télé en surpoids, les gens pensent que tu bouffes comme une vache. Ils en ont rien à foutre de savoir si tu es malade ou pas. Ce qui est mon cas. J’ai des problèmes de thyroïde », a-t-elle raconté dans le Buzz TV de TV Mag.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par val damidot (@valoulagitane)

Au départ, Valérie Damidot a eu du mal à encaisser les critiques, elle préfère désormais prendre ça à la rigolade. D’après ce qu’elle a avoué :

« Après tout dépend, des susceptibilités de chacun, tout le monde n’a pas le même humour. J’ai vraiment morflé. […] À la fin, j’ai choisi d’en rire. J’ai 50 balais, c’est bon. »

Elle a perdu du poids

Valérie se sentait bien dans son corps. Mais à un moment donné, la quinquagénaire a dû perdre du poids pour des raisons uniquement professionnelles. Elle s’est lancée dans un seule-en-scène, en tournée depuis un an, intitulé « Valérie Damidot s’expose », écrit à partir de ses propres textes par le metteur en scène de François-Xavier Demaison. Pour cela, elle devait maigrir.

« Je devais perdre du poids avant de monter sur les planches, sinon je décédais. Mes potes qui font de la scène m’avaient dit que j’allais m’éclater. C’est vrai : les gens se marrent et ils sont adorables », explique la compagne de Régis Viogeat au magazine Télé Star.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par Ki M’aime Me Suive (@kmms_75)

« Un physique de radio »

Comme l’avait expliqué la maman dans les pages du magazine Gala, elle avait commencé à prendre du poids après la naissance de son fils, « il y a presque 28 ans ».

« J’avais pris 12 kilos, ce qui n’est pas grand-chose puisque le poids de mon fils était de 4 kilos. Et en fait, après ça, j’ai commencé à grossir, grossir, grossir. Et on s’est rendu compte que j’avais un problème d’hypothyroïdie », s’est-elle souvenue.

Avec sa prise de poids, Valérie Damidot a vu l’attitude des gens changer. En effet, elle a avoué :

« Il y a un truc génial quand tu grossis, c’est qu’on pense toujours que les gros bouffent, que ce sont des gros porcs. On ne pense jamais à un problème hormonal, à une maladie, à un dysfonctionnement. »

Au début, c’était dur. Sans compter que les journalistes lui posent des questions qui faisaient des détours sur son physique.

« Quand j’ai démarré en télé, j’ai eu des journalistes aux questions exceptionnelles qu’on ne poserait plus aujourd’hui. J’ai eu par exemple, un mec qui m’a dit: ‘Ça fait quoi de faire un prime télé avec un physique de radio ? », a-t-elle déclaré.

 

Voir cette publication sur Instagram

 

Une publication partagée par val damidot (@valoulagitane)

Attirée par la chirurgie esthétique ?

Les critiques n’ont pas empêché la pro de la déco d’avoir confiance en elle. Elle se sentait bien dans son corps. Elle s’aimait tout simplement et assumait son corps qu’elle se rendait à la plage ou encore à la piscine.

La chirurgie esthétique ? Très peu pour la maman. Cependant, il lui arrive quelques fois d’avoir recours à une méthode permettant un remodelage de sa peau.

« J’avais le ventre qui tombait un peu, ce n’était pas joli. J’ai fait une espèce de liposuccion pour retendre la peau. Je n’en ai pas envie du tout. Moi, j’ai des rides, la peau un peu fripée sur le cou (…) L’idée d’avoir un front figé, ça me colle un cafard! (…) Ça me fait flipper », a-t-elle raconté.