Leur fils de 6 ans décède après avoir bu une boisson, jetez vite ces boissons

Un petit garçon de six ans meurt après avoir bu une boisson énergétique. Découvrez à travers cet article la marque de la boisson à éviter.

Source : Capture Facebook

Le 16 avril 2022, des parents ont perdu leur petit garçon de six ans à cause d’une boisson énergétique. Ils se sont exprimés publiquement afin d’alerter les autres parents afin qu’ils soient vigilants vis-à-vis de cette boisson.

Beaucoup trop de caféine et de sucre

L’histoire s’est déroulée le 16 avril 2022 lorsque Francisco Cervantes a rendu visite à ses grands-parents dans le nord-est du Mexique. Alors qu’il avait soif, il a vu un Monster Energy sur la table de sa grand-mère et l’a bu. Cependant, après avoir étanché sa soif, le petit garçon ne s’est pas senti très bien. Suite à cela, sa famille l’a conduit à Alfredo Pumarejo, un hôpital situé à Matamoros.

Malheureusement, le petit garçon a perdu la vie après avoir passé presque une semaine dans le coma. Son diagnostic a révélé qu’il avait été intoxiqué à son arrivée, la boisson qu’il a bu contenait beaucoup trop de caféine et de sucre. Les parents ont été dévastés suite à ce terrible drame.

D’ailleurs, le HNS ne recommande pas ces boissons énergétiques à des enfants à cause de son taux en sucre et en caféine élevé. Tout comme les parents de Francisco, un père de famille a aussi perdu son fils après avoir mangé une pizza.

Source : Capture Instagram

Un enfant de 8 ans à cause d’une pizza

Yohan fait appel au gouvernement à travers son témoignage bouleversant. Son message fait suite à la mort de son fils. En effet, le soir du 17 février, ce père de famille a perdu son enfant après que ce dernier a mangé une pizza Buitoni de la gamme Fraîch’Up. Dans l’émission « Apolline Matin » sur RMC, l’homme a raconté le drame qu’il a vécu.

Le vendredi 4 février, le papa a acheté une pizza pour ses enfants afin de leur faire plaisir. Cependant, quelques jours après avoir mangé la pizza de la gamme Fraîch’Up de Nestlé, son fils a été hospitalisé d’urgence. Le monsieur a déclaré ne jamais oublier le jour du 17 février 2022, le jour où son fils, Nathan, a laissé son dernier souffle.

« J’ai trouvé mon fils Nathan dans son lit avec une personne debout en train de le masser. Il en était à son deuxième arrêt cardiaque de la soirée. C’est la dernière image que j’ai de mon fils », a-t-il avoué avec une voix tremblante.

Le père de Nathan s’est senti responsable de la mort de son fils. Il lance un appel au gouvernement pour qu’il prenne leur responsabilité face à des situations comme celle qu’il a vécue. À noter que 56 cas d’intoxication alimentaire ont été recensés ces derniers temps. Deux d’entre elles ont été mortelles, et que 35 plaintes ont déjà été déposées.

« Olivier Véran ne fait rien, on attend tous qu’il prenne la parole et qu’il arrête de se défiler, que des sanctions soient prises à l’encontre des industriels qui ne respectent pas les règles », a-t-il déclaré face à la caméra de RMC.

Il est important de rester vigilant, car les enfants les plus exposés aux produits de consommation intoxiqués. Dans certains cas, ils sont décédés à cause de la personne qui les garde, comme cet enfant mort après qu’une employée l’a empoisonné avec un Destop.

Un bébé mort après avoir ingurgité un Destop

Le mercredi 22 juin, les sapeurs-pompiers ont découvert un corps d’un enfant de 11 sans vie dans une crèche privée People & Baby à Lyon. Le bébé est mort des suites d’une intoxication par un produit de débouchage, qui n’est autre que le Destop. Une enquête a alors été ouverte après le décès de cette petite fille. L’employée de la crèche a été la première à avoir été suspectée. Le vendredi 24 juin, elle a été mise en examen et a fini par tout avouer.

La jeune femme de 27 ans n’a fait aucun commentaire après son incarcération. Lors de son interrogatoire, elle a fini par avouer son crime. Elle a déclaré qu’elle a été agacée par les pleurs de l’enfant. Dans un état de colère, elle a d’abord arrosé l’enfant par le produit avant de le lui faire avaler afin de le calmer. Un geste qui a conduit au décès de la petite fille.

Nous présentons nos condoléances aux parents de ces enfants décédés !